10-30 mars 2022Israël. Regain des attentats.

 

Le 10, la Knesset remet en vigueur la « loi de la citoyenneté » de juillet 2003 adoptée lors de la seconde Intifada, qui interdit la naturalisation des conjoints d’Israéliens originaires de pays considérés comme ennemis. Cette mesure affecte principalement les Palestinien(ne)s marié(e)s à des Arabes israélien(ne)s. Elle avait été suspendue en juillet 2021, mais le ministère de l’Intérieur n’a accédé à aucune demande de regroupement familial depuis cette date.

Le 22, un Arabe israélien tue quatre personnes qu’il poignarde ou renverse en voiture à Beersheba, dans le sud du pays. L’assaillant, qui est abattu, était identifié comme un sympathisant de l’organisation État islamique (EI).

Le 28, deux Arabes israéliens ouvrent le feu dans la ville d’Hadera, entre Tel-Aviv et Haïfa, tuant deux officiers de la police des frontières, avant d’être abattus. Ils avaient préalablement revendiqué leur attaque au nom de l’EI. Cette dernière n’avait pas revendiqué d’opération sur le territoire israélien depuis juin 2017.

Le 30, un Palestinien ouvre le feu à Bnei Brak, dans la banlieue de Tel-Aviv, tuant cinq personnes avant d’être abattu.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  10-30 mars 2022 - Israël. Regain des attentats. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 août 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-30-mars-2022-regain-des-attentats/