10-27 septembre 2004Allemagne – Pologne. Résurgence des revendications liées à la Seconde Guerre mondiale

 

Le 10, la Diète polonaise adopte une résolution qui somme le gouvernement de Varsovie de demander réparation à l'Allemagne pour les « énormes destructions matérielles et immatérielles provoquées par l'agression, l'occupation et le génocide allemands ». Cette initiative répond à celle de la Preussische Treuhand, organisation qui défend les intérêts des Allemands ayant dû quitter les territoires devenus polonais à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, et qui envisage de porter plainte à ce sujet devant la Cour européenne des droits de l'homme. Comme l'explique le président de la Diète, la résolution polonaise s'adresse aussi à l'Union européenne, de façon que celle-ci en tienne compte lors de l'attribution des fonds régionaux et des aides – la Pologne est membre de l'Union européenne depuis mai. L'initiative de la Diète apparaît toutefois en contradiction avec la renonciation, exprimée par le gouvernement polonais en août 1953, à toute réparation de guerre à l'égard de la R.D.A., alors seule héritière du Reich allemand reconnue comme telle par la Pologne communiste.

Le 27, lors d'une conférence de presse conjointe, le chancelier allemand Gerhard Schröder et le Premier ministre polonais Marek Belka annoncent la création d'une commission de juristes, chargée de montrer la nullité des revendications des « expulsés » allemands. Marek Belka rejette également la demande de réparation de guerre formulée par la Diète de son pays.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  10-27 septembre 2004 - Allemagne – Pologne. Résurgence des revendications liées à la Seconde Guerre mondiale », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-27-septembre-2004-resurgence-des-revendications-liees-a-la-seconde-guerre-mondiale/