10-24 septembre 2003Suède – Union européenne. Assassinat du ministre des Affaires étrangères et rejet de l'euro par référendum

 

Le 10, Anna Lindh, ministre des Affaires étrangères, est mortellement blessée à coups de couteau, alors qu'elle se trouvait dans un grand magasin de Stockholm sans garde du corps. Anna Lindh était considérée comme la candidate la plus sérieuse à la succession du Premier ministre social-démocrate Göran Persson. Cet attentat survient quelques jours avant le référendum sur l'adoption de l'euro, qu'elle défendait. L'émotion suscitée par ce crime est vive dans le pays, toujours marqué par l'assassinat demeuré inexpliqué du Premier ministre Olof Palme en février 1986. Göran Persson annonce toutefois, au nom de tous les partis représentés au Parlement, que le référendum est maintenu.

Le 14, les Suédois se prononcent contre l'adoption de l'euro, par 56,1 p. 100 des suffrages, désapprouvant ainsi le choix défendu par le Premier ministre. Le taux de participation est de 81,2 p. 100.

Le 24, dans le cadre de l'enquête sur le meurtre d'Anna Lindh, la police arrête un homme souffrant de troubles psychiatriques.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  10-24 septembre 2003 - Suède – Union européenne. Assassinat du ministre des Affaires étrangères et rejet de l'euro par référendum », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-24-septembre-2003-assassinat-du-ministre-des-affaires-etrangeres-et-rejet-de-l-euro-par-referendum/