10-21 septembre 2018Belgique. Décision d'augmenter la capacité des centres fermés destinés aux migrants illégaux.

 

Le 10, le ministre de l’Intérieur Jan Jambon et le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration Theo Francken présentent à la presse leur plan de lutte contre les migrants en transit vers le Royaume-Uni. Ils proposent de centraliser dans la capitale l’enregistrement et le placement en centres fermés des migrants interpellés sur le territoire. Les jours suivants, quelque deux cents étrangers en situation irrégulière, dont certains ont un passé criminel mais qui sont peu susceptibles d’être expulsés, sont libérés pour faire place à des migrants en transit interpellés à la suite de violences survenues sur des aires d’autoroutes.

Le 21, le Conseil des ministres valide le principe d’une augmentation de la capacité d’enfermement des étrangers en séjour illégal. Trois cents places devraient être créées en centres fermés pour atteindre une capacité d’enfermement de neuf cents places. La Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés dénonce la politique de regroupement dans la capitale des migrants en transit dont certains, relâchés avec un ordre de quitter le territoire, viennent grossir le nombre des personnes hébergées dans le parc Maximilien, aggravant les tensions qui y règnent.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  10-21 septembre 2018 - Belgique. Décision d'augmenter la capacité des centres fermés destinés aux migrants illégaux. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-21-septembre-2018-decision-d-augmenter-la-capacite-des-centres-fermes-destines-aux-migrants-illegaux/