10-19 janvier 1989Yougoslavie. Démission collective au Monténégro et nomination du nouveau Premier ministre

 

Le 10, des milliers de manifestants se rassemblent à Titograd, capitale de la république du Monténégro, pour réclamer la démission des responsables locaux. Le mouvement, déclenché par des ouvriers mécontents, reçoit immédiatement l'appui des étudiants.

Le 11, au terme de deux jours et d'une nuit de manifestations ininterrompues, pendant lesquelles les miliciens ne sont pas intervenus, les directions collégiales du Parti communiste et de la république du Monténégro présentent leur démission. Cet événement sans précédent dans l'histoire yougoslave s'explique par la crainte des autorités de voir se déclencher une grève générale.

Le 19, la présidence fédérale, composée de neuf membres, choisit le Croate Ante Marković pour former le nouveau gouvernement, le cabinet dirigé par Branko Mikulić ayant démissionné le 30 décembre 1988. Le nouveau Premier ministre, qui a été préféré au Serbe Borisav Jovic, va se trouver confronté à une situation économique préoccupante : un taux d'inflation de 250 p. 100, une dette extérieure de 21 milliards de dollars, entre 15 et 20 p. 100 de chômeurs.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  10-19 janvier 1989 - Yougoslavie. Démission collective au Monténégro et nomination du nouveau Premier ministre », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-19-janvier-1989-demission-collective-au-montenegro-et-nomination-du-nouveau-premier-ministre/