ZYGOMORPHIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Type de symétrie florale dans lequel les pièces sont symétriquement disposées par rapport à un plan. Les fleurs sont dites alors zygomorphes ou irrégulières par opposition aux fleurs actinomorphes. Ce plan de symétrie bilatérale peut contenir l'axe de l'inflorescence : la moitié droite de la fleur est symétrique de la moitié gauche (zygomorphie médiane ; exemples : le pois, la violette, le lamier). Ou bien le plan de symétrie est orthogonal au plan défini par l'axe de l'inflorescence et par le pédoncule (zygomorphie transversale ; exemple : la fumeterre). Le plan de symétrie peut aussi être oblique comme dans le cas du marronnier d'Inde.

La zygomorphie est utilisée comme critère distinctif dans la classification des plantes à fleurs, contribuant à différencier entre eux des genres ou des familles. Par exemple, les fleurs sont zygomorphes chez les lotoïdées, les labiées, les orchidées, comme c'est assez souvent le cas dans les familles largement adaptées à la pollinisation par les insectes (entomogames). En effet, la corolle irrégulière peut prendre une forme à deux lèvres, souvent très colorées, et la lèvre inférieure sert commodément à l'insecte pour se poser et pénétrer dans la fleur.

—  Jacques DAUTA

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ZYGOMORPHIE  » est également traité dans :

ACTINOMORPHIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 187 mots

Type de symétrie florale dans lequel les pièces sont agencées symétriquement par rapport à l'axe de la fleur. Par opposition aux fleurs zygomorphes, les fleurs sont alors appelées actinomorphes ou régulières. Cette symétrie radiale existe, par exemple, chez les mauves et la pomme de terre (symétrie d'ordre 5), la moutarde et la giroflée (symétrie d'ordre 4), le lis (symétrie d'ordre 3). L'actinomo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actinomorphie/#i_10981

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 202 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Détermination de la zygomorphie »  : […] L'une des différences majeures entre les fleurs d' A. majus et d' A. thaliana concerne la symétrie florale. L'explication évolutive classique considère que, dans son état primitif, la fleur a une symétrie radiale, la symétrie bilatérale de la fleur zygomorphe correspondant à un état dérivé. Suivant ce schéma, on devrait donc trouver des commandes supp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-vegetal/#i_10981

Pour citer l’article

Jacques DAUTA, « ZYGOMORPHIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/zygomorphie/