ZOONOSES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification

La classification des zoonoses mérite d'être plutôt épidémiologique qu'étiologique. Elle sépare quatre groupes de maladies, selon leurs modalités essentielles de transmission.

Les zoonoses à transmission directe (orthozoonoses) par traumatisme, contact, inhalation ou ingestion de germes virulents sont les plus nombreuses et les plus redoutables, qu'elles soient à bactéries ou à virus : brucellose, tuberculose, salmonelloses, charbon, leptospiroses, listériose, tularémie, rouget, morve, pseudotuberculose, fièvre Q, rage, ornithose-psittacose.

Les zoonoses à transmission cyclique (cyclozoonoses), essentiellement parasitaires, sont en nombre plus restreint (téniasis, hydatidose, cénurose).

Les zoonoses à transmission vectorielle (phérozoonoses) relèvent de la piqûre d'un vecteur (moustique ou tique) infecté d'arbovirus (encéphalomyélites, fièvre jaune), de rickettsies (typhus divers, fièvre boutonneuse, fièvre Q), de bactéries (peste, borrelliose, tularémie), de protozoaires (leishmaniose, trypanosomoses) et comprennent aussi certaines helminthoses graves (schistosomose, filariose, draconculose, distomose).

Enfin, certaines maladies humaines à réservoir tellurique enrichi par les animaux peuvent se grouper dans une quatrième catégorie (saprozoonoses), bien que la contagion directe soit exceptionnelle ou nulle (rouget, listériose, actinomycose, teignes, sporotrichose, ankylostomose, voire tétanos et botulisme).

On retrouve ainsi certaines maladies dans plusieurs groupes, selon les diverses modalités de leur transmission et selon leur classement parmi les maladies professionnelles, accidentelles ou de loisirs, sinon leur appartenance aux trois catégories à la fois (brucellose, leptospiroses, tularémie).

Un dernier aspect de la classification des zoonoses concerne leur exp [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ZOONOSES  » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE DES ZOONOSES

  • Écrit par 
  • Frédéric KECK, 
  • Christos LYNTERIS
  •  • 3 952 mots
  •  • 4 médias

Depuis les années 2010, les anthropologues s’intéressent aux dispositifs visant à contrôler la transmission de maladies infectieuses des animaux aux humains, maladies regroupées sous le terme de « zoonoses ». Les crises sanitaires liées à la maladie dite « de la vache folle » (1996), aux grippes aviaires et porcines (1997, 2005, 2009), aux pneu […] Lire la suite

ARBOVIRUS

  • Écrit par 
  • Claude HANNOUN, 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 1 865 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pouvoir pathogène »  : […] Les maladies provoquées chez l'homme par les arbovirus sont assez variées. En fait, elles ont toutes en commun, après la contamination par piqûre et la période d'incubation, une phase initiale de « virémie » au cours de laquelle le virus est présent dans le sang, ce qui permet à de nouveaux Arthropodes piqueurs de s'infecter. Cette phase peut se manifester par une fébrile affection transitoire. D […] Lire la suite

BRUCELLOSE ou MÉLITOCOCCIE ou FIÈVRE DE MALTE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 1 370 mots

La brucellose (fièvre de Malte, fièvre ondulante, fièvre sudoro-algique, mélitococcie) est une maladie infectieuse commune à l'homme et à différentes espèces animales (essentiellement caprins, ovins, bovins, porcins), due à des microbes du genre Brucella . […] Lire la suite

CÉNUROSES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 739 mots

Les cénuroses sont des parasitoses graves, liées au développement, chez les animaux herbivores et, exceptionnellement, chez l'homme, des larves dites cénures de ténias appartenant au genre Multiceps . Un cénure est une larve vésiculaire contenant plusieurs têtes de ténia (ou scolex). C'est-à-dire qu'à partir d'un seul œuf la larve va élaborer plusieurs scolex dont chacun donnera un ténia adulte. C […] Lire la suite

CHARBON MALADIE DU

  • Écrit par 
  • Agnès FOUET, 
  • Michèle MOCK
  •  • 1 931 mots
  •  • 1 média

Le charbon, dénommé anthrax en anglais, est une maladie essentiellement vétérinaire. Elle touche tous les mammifères, y compris l'homme, à qui elle est transmise par les animaux ou des produits dérivés contaminés. Elle est non contagieuse d'homme à homme. On distingue trois formes humaines de la maladie : la forme cutanée, caractérisée par la formation d'une escarre noire (d'où le nom de charbon) […] Lire la suite

CORONAVIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 294 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Distribution des coronavirus  »  : […] Les coronavirus appartiennent à la famille des Coronaviridae et, pour ceux présentés ici, à la sous-famille des Orthocoronavirinae, qui comprend une quarantaine d’espèces parmi lesquelles les coronavirus humains. Leur nomenclature comporte souvent l’acronyme de la maladie suivie de la désinence CoV. Ainsi, la maladie SRAS est causée par le virus SARS-CoV-1 (1 parce que c’est le premier de cette e […] Lire la suite

COVID-19

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 677 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Origine et description de la Covid-19 »  : […] La Covid-19 est une zoonose,  maladie transmise à l’homme par des animaux, dont l’identité n’est pas ici clairement établie, le pangolin ou le blaireau-furet ne constituant que des hypothèses parmi d’autres. En revanche, l’animal-réservoir du virus est certainement une chauve-souris, chez qui plusieurs coronavirus de la famille des Sarbecovirus , très semblables, ont été retrouvés. La manière do […] Lire la suite

CYSTICERCOSES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 722 mots

Ce sont des parasitoses dues au développement des larves dites « cysticerques » de certains ténias. Le cysticerque, forme « simple », peut être considéré comme le point de départ d'une série de larves de structure de plus en plus complexe : cysticercoïde, cénure, hydatide. Le cycle évolutif commence par l'élimination et la dispersion dans le milieu extérieur, avec les fèces des carnivores, hôtes d […] Lire la suite

EBOLA FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 356 mots
  •  • 1 média

La fièvre Ebola tire son nom d’une rivière de la République démocratique du Congo (RDC) où cette maladie a été identifiée pour la première fois en septembre 1976 chez l’homme. Elle appartient au groupe des fièvres hémorragiques, comme les fièvres Marburg, Lassa, Rift, etc. Elle débute par une fièvre brutale et intense, accompagnée de multiples troubles somatiques, diarrhées, éruptions cutanées. […] Lire la suite

ÉCHINOCOCCOSES

  • Écrit par 
  • Patrick GIRAUDOUX, 
  • Yves GOLVAN
  •  • 1 307 mots

Les échinococcoses sont des parasitoses graves liées au développement, chez les mammifères herbivores et omnivores (et chez l'homme), des larves dites « hydatides » des ténias du genre Echinococcus . Une hydatide peut se définir comme une larve vésiculaire pouvant contenir plusieurs milliers de têtes de ténia (ou scolex). En effet, à partir d'un seul œuf naît une seule larve, mais celle-ci va élab […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Louis JOUBERT, « ZOONOSES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/zoonoses/