ZOONOSES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification

La classification des zoonoses mérite d'être plutôt épidémiologique qu'étiologique. Elle sépare quatre groupes de maladies, selon leurs modalités essentielles de transmission.

Les zoonoses à transmission directe (orthozoonoses) par traumatisme, contact, inhalation ou ingestion de germes virulents sont les plus nombreuses et les plus redoutables, qu'elles soient à bactéries ou à virus : brucellose, tuberculose, salmonelloses, charbon, leptospiroses, listériose, tularémie, rouget, morve, pseudotuberculose, fièvre Q, rage, ornithose-psittacose.

Les zoonoses à transmission cyclique (cyclozoonoses), essentiellement parasitaires, sont en nombre plus restreint (téniasis, hydatidose, cénurose).

Les zoonoses à transmission vectorielle (phérozoonoses) relèvent de la piqûre d'un vecteur (moustique ou tique) infecté d'arbovirus (encéphalomyélites, fièvre jaune), de rickettsies (typhus divers, fièvre boutonneuse, fièvre Q), de bactéries (peste, borrelliose, tularémie), de protozoaires (leishmaniose, trypanosomoses) et comprennent aussi certaines helminthoses graves (schistosomose, filariose, draconculose, distomose).

Enfin, certaines maladies humaines à réservoir tellurique enrichi par les animaux peuvent se grouper dans une quatrième catégorie (saprozoonoses), bien que la contagion directe soit exceptionnelle ou nulle (rouget, listériose, actinomycose, teignes, sporotrichose, ankylostomose, voire tétanos et botulisme).

On retrouve ainsi certaines maladies dans plusieurs groupes, selon les diverses modalités de leur transmission et selon leur classement parmi les maladies professionnelles, accidentelles ou de loisirs, sinon leur appartenance aux trois catégories à la fois (brucellose, leptospiroses, tularémie).

Un dernier aspect de la classification des zoonoses concerne leur exp [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ZOONOSES  » est également traité dans :

ARBOVIRUS

  • Écrit par 
  • Claude HANNOUN, 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 1 865 mots

Dans le chapitre « Pouvoir pathogène »  : […] Les maladies provoquées chez l'homme par les arbovirus sont assez variées. En fait, elles ont toutes en commun, après la contamination par piqûre et la période d'incubation, une phase initiale de « virémie » au cours de laquelle le virus est présent dans le sang, ce qui permet à de nouveaux Arthropodes piqueurs de s'infecter. Cette phase peut se manifester par une fébrile affection transitoire. D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arbovirus/#i_17889

BRUCELLOSE ou MÉLITOCOCCIE ou FIÈVRE DE MALTE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 1 370 mots

La brucellose (fièvre de Malte, fièvre ondulante, fièvre sudoro-algique, mélitococcie) est une maladie infectieuse commune à l'homme et à différentes espèces animales (essentiellement caprins, ovins, bovins, porcins), due à des microbes du genre Brucella . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brucellose-melitococcie-fievre-de-malte/#i_17889

CÉNUROSES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 739 mots

Les cénuroses sont des parasitoses graves, liées au développement, chez les animaux herbivores et, exceptionnellement, chez l'homme, des larves dites cénures de ténias appartenant au genre Multiceps . Un cénure est une larve vésiculaire contenant plusieurs têtes de ténia (ou scolex). C'est-à-dire qu'à partir d'un seul œuf la larve va élaborer plusieurs scolex dont chacun donn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cenuroses/#i_17889

CHARBON MALADIE DU

  • Écrit par 
  • Agnès FOUET, 
  • Michèle MOCK
  •  • 1 931 mots
  •  • 1 média

Le charbon, dénommé anthrax en anglais, est une maladie essentiellement vétérinaire. Elle touche tous les mammifères, y compris l'homme, à qui elle est transmise par les animaux ou des produits dérivés contaminés. Elle est non contagieuse d'homme à homme. On distingue trois formes humaines de la maladie : la forme cutanée, caractérisée par la formation d'une escarre noire (d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-du-charbon/#i_17889

CYSTICERCOSES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 722 mots

Ce sont des parasitoses dues au développement des larves dites « cysticerques » de certains ténias. Le cysticerque, forme « simple », peut être considéré comme le point de départ d'une série de larves de structure de plus en plus complexe : cysticercoïde, cénure, hydatide. Le cycle évolutif commence par l'élimination et la dispersion dans le milieu extérieur, avec les fèces des carnivores, hôtes d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cysticercoses/#i_17889

EBOLA FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 356 mots
  •  • 1 média

La fièvre Ebola tire son nom d’une rivière de la République démocratique du Congo (RDC) où cette maladie a été identifiée pour la première fois en septembre 1976 chez l’homme. Elle appartient au groupe des fièvres hémorragiques, comme les fièvres Marburg, Lassa, Rift, etc. Elle débute par une fièvre brutale et intense, accompagnée de multiples troubles somatiques, diarrhées, éruptions cutanées. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ebola-fievre-et-virus/#i_17889

ÉCHINOCOCCOSES

  • Écrit par 
  • Patrick GIRAUDOUX, 
  • Yves GOLVAN
  •  • 1 307 mots

Les échinococcoses sont des parasitoses graves liées au développement, chez les mammifères herbivores et omnivores (et chez l'homme), des larves dites « hydatides » des ténias du genre Echinococcus . Une hydatide peut se définir comme une larve vésiculaire pouvant contenir plusieurs milliers de têtes de ténia (ou scolex). En effet, à partir d'un seul œuf naît une seule larve, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echinococcoses/#i_17889

ÉPIDÉMIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Catherine DUPUIS, 
  • Pierre SALIOU
  •  • 1 834 mots

Dans le chapitre « Les maladies infectieuses et l'épidémiologie »  : […] L'évolution des concepts jumelés d'épidémie et d'épidémiologie appelle deux remarques. En premier lieu, il faut relever qu'un certain nombre d'imprécisions, voire de contradictions, pèsent sur la terminologie en matière d'épidémiologie. Nous avons vu ce qu'il en est à propos du mot d'épidémie : dès lors qu'il déborde sur des phénomènes morbides collectifs non obligatoirement infectieux, il devient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epidemiologie/#i_17889

FIÈVRES HÉMORRAGIQUES VIRALES

  • Écrit par 
  • Pierre SUREAU
  •  • 1 081 mots

Les fièvres hémorragiques à virus retiennent particulièrement l'attention des autorités sanitaires, parfois d'une façon dramatique, comme dans le cas de la fièvre de Lassa (découverte en 1969), et suscitent d'intenses recherches virologiques et épidémiologiques. Ces fièvres hémorragiques virales ont un syndrome clinique de base commun, sur lequel se greffent des particularités propres à chacune d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievres-hemorragiques-virales/#i_17889

GRIPPE

  • Écrit par 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 1 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Évolution du concept épidémiologique de la grippe »  : […] Dès 1918, on associa les animaux, en l'occurrence les porcs, à l'épidémiologie de la grippe espagnole. Dans les années 1970, la connaissance de la structure du virus de la grippe, et notamment son génome segmenté, révéla ses possibilités évolutives. Lorsqu'il devint possible de typer la diversité des virus de la grippe par l'étude des protéines de surface (HA et NA), il fut établi que les oiseaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grippe/#i_17889

HANTAVIRUS

  • Écrit par 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 2 059 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les réservoirs de virus »  : […] Dès 1976, le rôle d'animaux porteurs de virus était établi. Les rongeurs nouveau-nés ne sont généralement pas infectés, soit que leur mère ne l'était pas, soit qu'ils sont protégés par les anticorps maternels. Ultérieurement, les nouvelles générations de rongeurs se contaminent par « transmission horizontale » généralement par contact avec les adultes infectés. Après une virémie précoce, les anim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hantavirus/#i_17889

HYDATIDOSE

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 809 mots

L'hydatidose (ou kyste hydatique) est une parasitose grave liée au développement — chez les mammifères herbivores mais aussi chez les mammifères omnivores et chez l'homme — des larves dites « hydatides » du ténia Echinococcus granulosus . Une hydatide est une larve vésiculaire pouvant contenir plusieurs milliers de têtes de ténia (ou scolex). Autrement dit, à partir d'un seul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydatidose/#i_17889

LEPTOSPIROSES

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 2 558 mots
  •  • 1 média

Les leptospiroses sont des infections polymorphes qui affectent diverses espèces animales et peuvent être transmises accidentellement à l'homme. Elles sont dues aux leptospires, micro-organismes de la famille des Spirochaetaceae . Les trois genres Leptospira , Treponema et Borrelia qui composent l'ordre des S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leptospiroses/#i_17889

LISTÉRIOSE

  • Écrit par 
  • Paul M.V. MARTIN
  •  • 2 490 mots

Causée par une bactérie, la listériose est une maladie infectieuse commune aux hommes et aux animaux, c'est-à-dire une anthropozoonose provoquée par la bactérie Listeria monocytogenes . La listériose humaine est une maladie d'origine alimentaire se manifestant soit sur un mode épidémique, soit sur un mode endémique. Elle survient le plus souvent chez les femmes enceintes, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/listeriose/#i_17889

LYME MALADIE DE

  • Écrit par 
  • Michel RUEL
  •  • 877 mots
  •  • 1 média

Transmise essentiellement par morsure de tique, la maladie de Lyme est due à l'infection de l'organisme par une bactérie sensible à la pénicilline, le spirochète Borrelia burgdorferi . Comme la syphilis, la maladie de Lyme évolue en trois phases : les graves lésions chroniques de la phase tertiaire peuvent être prévenues par un traitement antibiotique s'il est institué en pha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-lyme/#i_17889

MALADIES INFECTIEUSES

  • Écrit par 
  • Catherine DUPUIS
  •  • 5 788 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Cinétique épidémiologique »  : […] Certaines maladies sont endémiques : à tout moment, il y a une fraction, faible mais constante, de la population en état d'infection clinique ou infra-clinique. Telles sont les maladies dites de l'enfance : rougeole, coqueluche, oreillons, varicelle, etc. D'après F. Burnet, une maladie endémique est « une maladie infectieuse présente au sein d'une population qui vit dans des conditions sociales n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses/#i_17889

MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 10 465 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les maladies infectieuses émergentes sont-elles surtout des zoonoses ? »  : […] Presque tous les agents pathogènes à l’origine des maladies infectieuses émergentes proviennent d’animaux, que ce soit par transmission directe ou à la suite de remaniements génétiques. Tous les groupes animaux sont potentiellement concernés. Les arthropodes jouent un rôle dominant dans la transmission directe des agents pathogènes à partir de réservoirs animaux naturels. On retrouve ainsi : – les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses-emergentes/#i_17889

MORVE

  • Écrit par 
  • Louis JOUBERT
  •  • 311 mots

Maladie infectieuse, virulente, inoculable et contagieuse, affectant essentiellement les équidés et transmissible à d'autres animaux et à l'homme. La morve est due à une bactérie aérobie spécifique, Burkholderia mallei, anciennement dénommé Malleomyces mallei (Bouchard, Loeffler, 1882) ; elle se caractérise par des formes aiguës ou chroniques, s'accompa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morve/#i_17889

MYCOBACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO, 
  • Gabriel GACHELIN
  • , Universalis
  •  • 4 318 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La tuberculose »  : […] La tuberculose est une mycobactériose que provoquent chez l'homme et chez l'animal deux mycobactéries pathogènes, Mycobacterium tuberculosis et M. bovis . Jusqu'à la moitié du xx e  siècle, environ 20 p. 100 des cas de tuberculose étaient produits par M. tuberculosis introduit p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mycobacteries/#i_17889

PALUDISME À PLASMODIUM KNOWLESI

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 740 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les réservoirs et leur évolution possible »  : […] L’agent infectieux a été vu chez le singe dès 1928 et son cycle parfaitement décrit en 1932. Son réservoir naturel est le macaque crabier ( Macaca fascicularis ) et un petit nombre d’autres espèces chez lesquelles il provoque une infection bénigne ; il peut aussi infecter Macaca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paludisme-a-plasmodium-knowlesi/#i_17889

PARASITOLOGIE ET MALADIES PARASITAIRES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  • , Universalis
  •  • 8 215 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les viroses »  : […] Les viroses, actuellement désignées sous le terme d'arboviroses ( Arthropod-borne viruses ) sont transmises par des Arthropodes hématophages (cf. ARBOVIRUS ). Parmi ces anthropozoonoses, on distingue : – Les méningo-encéphalites, transmissibles soit par les moustiques, soit par les tiques, qui frappent l'homme et les animaux sauvages et domestiques, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitologie-et-maladies-parasitaires/#i_17889

PSITTACOSE-ORNITHOSE

  • Écrit par 
  • Marcel CAPPONI
  •  • 1 390 mots

La psittacose est une maladie infectieuse et contagieuse transmise à l'homme par des oiseaux, et principalement par des Psittacidés (perruche, perroquet). Les termes de psittacose et d'ornithose, d'abord séparés comme s'il s'agissait de maladies très différentes, ont fini par être groupés. On dit psittacose-ornithose, plutôt que psittacose seule. Cependant, la psittacose est essentiellement la for […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psittacose-ornithose/#i_17889

RAGE

  • Écrit par 
  • Pierre SUREAU
  •  • 2 477 mots

Connue depuis l'Antiquité, mortelle en l'absence de traitement, la rage est toujours d'actualité en raison de son extension mondiale. La maladie a causé 55 000 décès dans le monde en 2004, essentiellement en Asie et en Afrique, et est resté à ce niveau depuis lors. L'Europe centrale, le Moyen-Orient, le continent américain constituent des zones d'endémie, alors que les îles Britanniques demeurent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rage/#i_17889

RICKETTSIES ET RICKETTSIOSES

  • Écrit par 
  • Marcel CAPPONI, 
  • Monique THIBON
  •  • 2 024 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fièvre des tranchées »  : […] Fièvre exanthématique, transmise également par le pou, Pediculus corporis , la fièvre des tranchées a pratiquement disparu. Mais le germe qui la provoque, Rochalimaea quintana , a été cultivé depuis 1962 par J.-W. Vinson sur une gélose sans cellules ; R. quintana est donc une véritable bactérie, ainsi que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rickettsies-et-rickettsioses/#i_17889

ROUGET, médecine vétérinaire

  • Écrit par 
  • Louis JOUBERT
  •  • 371 mots

Maladie infectieuse, virulente, inoculable, enzootique et faiblement contagieuse, commune à de très nombreuses espèces animales et transmissible à l'homme, surtout dans un cadre professionnel (vétérinaires, éleveurs, bouchers, équarrisseurs, poissonniers). Le rouget est dû à une bactérie spécifique, Erysipelothrix rhusiopathiae , également dénommée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rouget-medecine-veterinaire/#i_17889

SIN NOMBRE VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 499 mots
  •  • 1 média

Parmi 10 000 visiteurs ayant séjourné au Curry Village du parc national du Yosemite en Californie entre le 10 juin et le 21 août 2012, une dizaine ont contracté une zoonose à hantavirus et deux sont décédés. La surveillance a continué d'être de règle pour ces visiteurs pour une période de quatre à six semaines après leur visite au Curry Village. Cette surveillance a également concerné 53 famill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus-sin-nombre/#i_17889

TÉNIASIS

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 1 012 mots

Parasitoses humaines dues à diverses espèces de vers plats (plathelminthes) à corps formé d'une succession d'anneaux (ou strobiles) et appartenant au vaste groupe des cestodes ou ténias. Ces ténias parasites de l'homme à l'état adulte déterminent des maladies le plus souvent bénignes, liées à la présence des vers dans l'intestin grêle et groupées sous le terme général de téniasis. Ces maladies s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teniasis/#i_17889

TRICHINOSE

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 614 mots

Affection résultant de l'infestation par le petit ver rond Trichinella spiralis . L'homme contracte habituellement la trichinose en consommant de la viande (de porc ou de cheval) insuffisamment cuite et contenant des larves encapsulées du parasite. Dans l'estomac et l'intestin grêle, la membrane capsulaire est digérée et les larves libérées envahissent le revêtement muqueux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trichinose/#i_17889

TRYPANOSOMIASE AMÉRICAINE ou MALADIE DE CHAGAS

  • Écrit par 
  • François NOIREAU
  •  • 6 252 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une zoonose très répandue en Amérique, une maladie humaine négligée »  : […] La trypanosomose américaine est d'abord une zoonose due à un protozoaire flagellé et circonscrite au Nouveau Monde. Plus de cent quatre-vingts mammifères domestiques, synanthropiques et sauvages, en particulier rongeurs, marsupiaux et tatous, sont susceptibles d'être infectés par T.  cruzi et d'être impliqués dans les cycles de transmission de la maladi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trypanosomiase-americaine-maladie-de-chagas/#i_17889

TULARÉMIE

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 810 mots

Maladie infectieuse aiguë ressemblant à la peste mais beaucoup moins sévère. C'est en 1911 que le germe a été isolé à partir de cadavres d'écureuils dans le comté de Tulare (Californie), d'où son nom ; la tularémie a été observée pour la première fois chez l'homme, aux États-Unis, en 1914. L'agent pathogène est une très petite bactérie : Pasteurella tularensis . La maladie a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tularemie/#i_17889

TYPHUS

  • Écrit par 
  • Marcel CAPPONI
  •  • 449 mots

Le terme de typhus, du grec tuphos (stupeur), est assez vague et ancien. En effet, il a été appliqué pour la première fois avec exactitude à la maladie infectieuse appelée actuellement rickettsiose à pou, par Boissier de Sauvages, au xviii e siècle. Mais il a désigné longtemps plusieurs maladies pestilentielles. En médecine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/typhus/#i_17889

TYPHUS MURIN

  • Écrit par 
  • Marcel CAPPONI
  •  • 189 mots

Depuis Hermann Mooser (1891-1971), le typhus murin désigne surtout la maladie des Muridés. Or, de nombreux animaux, notamment des Rongeurs et leurs puces peuvent véhiculer la rickettsie. Il s'agit donc d'une zoonose largement répandue, principalement en Afrique. On sait depuis longtemps que de nombreux Rongeurs africains, même en dehors de Rattus rattus ou de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/typhus-murin/#i_17889

USUTU VIRUS

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 2 253 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’infection par le virus Usutu chez l’homme »  : […] Le risque zoonotique associé à USUV a été initialement décrit en Afrique. Le premier cas humain d’infection fut rapporté en République centrafricaine dans les années 1980 et un second cas a été diagnostiqué au Burkina Faso en 2004. Ces patients présentaient une symptomatologie classique de certaines arboviroses : un ictère fébrile associé à une éruption cutanée. Mais l’absence de suivi des infect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus-usutu/#i_17889

Voir aussi

Pour citer l’article

Louis JOUBERT, « ZOONOSES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoonoses/