COPPENS YVES (1934- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des éléphants à l'homme

Né le 9 août 1934 à Vannes (Morbihan), Yves Coppens passe sa petite enfance dans la région de Clermont, dans l'Oise, où enseigne son père qui prépare alors, avec Irène Joliot-Curie, une thèse de doctorat d'État sur la radioactivité. L'installation de ses parents à Vannes en 1944 va contribuer à éveiller son attrait pour les sciences du passé, goût très vif qu'il concrétise rapidement. Il fréquente alors assidûment le musée et la bibliothèque de la Société polymathique du Morbihan : c'est pour lui le point de départ de très nombreuses prospections archéologiques qui aboutiront à la description de plus de soixante sites nouveaux, paléolithiques, néolithiques, gaulois, gallo-romains et médiévaux. Yves Coppens est resté profondément attaché à la Bretagne.

Il fait ses études au lycée Jules Simon de Vannes, puis à la faculté des sciences de Rennes. Il les poursuit à la Sorbonne jusqu'en 1957. Il y côtoie le professeur Jean Piveteau, membre de l'Institut, qui dirigeait alors le laboratoire de paléontologie des Vertébrés et de paléontologie humaine. Cette rencontre le détermine à entrer au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) en 1956. Quelques mois plus tard, il est affecté au laboratoire de paléontologie du Muséum national d'histoire naturelle dirigé par le professeur Jean-Pierre Lehman. Ses recherches, tout d'abord orientées vers l'étude des Éléphantidés de l'Ancien Monde, ne tardent pas à prendre un nouveau tournant vers la paléoanthropologie et la préhistoire africaines. Sa première découverte retentissante, au début des années 1960, au Tchad, l'ancre définitivement dans la préhistoire africaine et lui permet d'affirmer, vingt années plus tard, que « l'Homme est africain, descendant d'un singe africain ». C'est au Tchad, en effet, qu'Yves Coppens met au jour le p [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  COPPENS YVES (1934- )  » est également traité dans :

ARAMBOURG CAMILLE (1885-1969)

  • Écrit par 
  • Djillali HADJOUIS
  •  • 1 316 mots

Dans le chapitre « Les contributions d’Arambourg à l’histoire de l’homme »  : […] Le continent africain a été le terrain de prédilection de Camille Arambourg. Trois sites archéologiques, qu’il a découverts et fouillés en Algérie, sont devenus célèbres car ils ont délivré des hominidés et une faune de savane alors inconnus. Il s’agit d'abord des premières explorations dans le golfe de Bougie (Béjaïa) qui lui permettent de découvrir et de fouiller, de 1928 à 1934, les grottes pal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arambourg-camille-1885-1969/#i_98029

CHARTE DE L'ENVIRONNEMENT

  • Écrit par 
  • Thierry LIBAERT
  •  • 2 504 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Origine et élaboration de cette loi  »  : […] L'inscription dans la loi fondamentale du droit à l'environnement n'était pas une idée nouvelle en France. Elle figurait déjà dans le rapport de Louis Armand de 1970, « 100 mesures pour l'environnement », qui conduisit à la mise en place, l'année suivante, du premier ministère de l'Environnement. L'idée resurgit durant la campagne présidentielle de 1974, puis en décembre 1975 avec la création de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charte-de-l-environnement/#i_98029

DÉCOUVERTE D'ABEL : AUSTRALOPITHECUS BAHRELGHAZALI

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 177 mots

Alors qu'un crâne d'hominidé fossile avait été trouvé en 1961 par Yves Coppens dans le nord du Tchad et baptisé Tchadanthropus uxoris , sans que ses affinités aient pu être clairement établies à l'époque, un autre paléontologue français, Michel Brunet (université de Poitiers), découvre, trente-cinq ans plus tard dans la même région, un véritable Australopithèque appelé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-d-abel-australopithecus-bahrelghazali/#i_98029

DÉCOUVERTE DE LUCY : AUSTRALOPITHECUS AFARENSIS

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

La découverte en 1974, par Yves Coppens, Donald Johanson et Maurice Taïeb, d'un nouvel Australopithèque, Australopithecus afarensis , dans la dépression de l'Afar dans le nord-est de l'Éthiopie (site de Hadar), connu surtout sous le nom de Lucy, était exceptionnelle, avant tout par la conservation d'une grande partie de son squelette. Avec cinquante-deux os, soit 40 p. 100 de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-lucy-australopithecus-afarensis/#i_98029

EAST SIDE STORY

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 600 mots

Proposée par le paléo-anthropologue Yves Coppens dès 1980, l' East Side Story est un scénario original qui explique l'origine de l'homme en se fondant non seulement sur des fossiles d'hominidés mais aussi sur des données chronologiques, environnementales et géographiques d'une région, la vallée du Rift. Et, pourtant, seul l'aspect géographique de cette théorie a été retenu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/east-side-story/#i_98029

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 525 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « « Australopithecus afarensis » »  : […] L' Australopithecus afarensis , connu aujourd'hui (entre 4,4 et 2,6 Ma) en Éthiopie, en Tanzanie et peut-être au Kenya, est probablement l'espèce d'Australopithèque la plus célèbre depuis la découverte, en 1974, sur le site de Hadar, en Éthiopie, d'un squelette complet à 40 p. 100, baptisé Lucy . Ce dernier, mis au jour par une équ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominides/#i_98029

LEDI-GERARU HOMINIDÉ DE

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 959 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un spécimen vivant dans un environnement ouvert  »  : […] La mâchoire de Ledi-Geraru n’est pas tellement plus jeune que les derniers Australopithecus afarensis d’Éthiopie, qui sont connus jusque vers 2,9 Ma environ, et on ne peut pas écarter l’idée qu’elle puisse appartenir à l’un des derniers représentants de cette espèce en Éthiopie. S’il s’avérait que ce fragment de mâchoire est attri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominide-de-ledi-geraru/#i_98029

Voir aussi

Pour citer l’article

Herbert THOMAS, « COPPENS YVES (1934- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-coppens/