BRENNER YOSSEPH HAYIM (1881-1921)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un sioniste

Brenner est né à Novie Mlini en Ukraine, dans une famille très pauvre. Son éducation fut d'abord strictement religieuse ; adolescent, il abandonna la religion, attiré par le sionisme et le « Bund », mouvement socialiste visant à une autonomie culturelle juive. Sa première nouvelle, Un morceau de pain, paraît en 1899, suivie de près par D'une vallée maudite, recueil de cinq récits. C'est avec ses deux premiers romans, En hiver (1904) et surtout Autour d'un point (1905), que Brenner acquiert une certaine notoriété.

Il se rend à Londres en 1905, où il collabore à l'hebdomadaire Jewish Chronicle et fonde en 1906 la revue mensuelle hébraïque Hameorer (Le Réveil). De cette période date Au-delà des frontières (1907), œuvre scénique dont l'action se situe dans le quartier juif de Whitechapel. En 1908, Brenner se rend à Lvov, en Galicie, et en 1909 il s'établit définitivement en Palestine.

Durant cette dernière période de sa vie, il connaît une activité intense : ouvrier à Hadera et Jérusalem, professeur au lycée de Jaffa, il participe également à la rédaction de plusieurs revues et devient une personnalité marquante dans le mouvement ouvrier. Son œuvre littéraire s'accroît ; ses principaux romans sont : Entre les eaux, De-ci de-là et Deuil et Échec. Il publie de nombreux essais sur des écrivains hébraïques, traduit en hébreu des œuvres littéraires russes (notamment Crime et Châtiment de Dostoïevski) et plusieurs œuvres de Gerhart Hauptmann.

Brenner est assassiné par des émeutiers arabes, à Jaffa. Plusieurs villages et rues en Israël portent son nom ; le prix Brenner de littérature est décerné chaque année.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Abraham GOLEK, « BRENNER YOSSEPH HAYIM - (1881-1921) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/yosseph-hayim-brenner/