YOGA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Yoga

Yoga
Crédits : David Hanson, Getty Images

photographie

Chakras du corps subtil

Chakras du corps subtil
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Les doctrines

Les pratiques, apparemment pittoresques, du yoga ne se comprennent que si l'on considère l'ensemble de la doctrine qui les fonde : en ce domaine plus qu'en aucun autre peut-être, la praxis est étroitement liée à la theoria.

L'âme et le corps

On a vu plus haut comment l'âme (ātman) se situe par rapport au corps : elle lui est étrangère autant que le passager d'un véhicule peut l'être de la carrosserie et du moteur de l'engin qui l'emporte, mais elle en reste dépendante, d'humiliante façon, comme l'est ce passager vis-à-vis des performances du véhicule en question. Pourtant, le rapport est hiérarchique : l'âme est sujet, le corps objet ; elle est impérissable (éternelle, non pas immortelle), quand il est précaire, fragile, voué à la destruction ; elle est une, quand il est multiple (non seulement dans la diversité de ses composantes, mais aussi dans le fait que la même âme visite successivement un nombre indéfini de corps) ; enfin, elle est lumière, intelligence, vie, quand il n'est qu'opacité, ignorance, mort (le corps est « animé » de l'intérieur – et, justement, par l'âme, laquelle l'éclaire et le chauffe, la vie durant, comme un soleil sis dans le cœur). Le paradoxe est que cette toute-puissance ne puisse se délivrer elle-même ; mais c'est qu'elle est impassibilité, inactivité contemplative, alors que le corps est mouvement, agitation, dispersion.

À propos de ce problème des rapports entre l'âme et le corps (l'existence de l'âme étant postulée avec toutes ses qualités et sa condition incarnée étant tenue pour un mal en soi, également par postulat), l'hindouisme présente une solution originale : la pensée, en jouant le rôle de conducteur du char, se trouve en effet à la charnière des deux entités et participe, en fait, de l'une et de l'autre. Du corps le manas (la pensée, l'esprit au sens « humain » du mot) tient son caractère périssable, multiple, actif. Il était facile, en effet, aux Indiens d'observer que l'esprit ne s'arrête jamais de fonctionner, même pendant le sommeil, et qu'il peut se dérégler à la suite d'une intervention extérieure de nature matérielle (coup sur la tête, absorpti[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Lyon-III

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean VARENNE, « YOGA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/yoga/