Yesterdays, FARLOW (Tal)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tal Farlow (Talmage Holt Farlow, né en 1921 à Greensboro, en Caroline du Nord, et mort en 1998 à New York) débute l'apprentissage de la guitare très jeune, mais ce n'est qu'en écoutant Charlie Christian en 1943 qu'il décide d'étudier sérieusement l'instrument et d'embrasser la cause du be-bop. Il côtoie Charlie Mingus au sein du trio de Red Norvo, puis collabore avec Horace Silver, Oscar Pettiford et Max Roach. Sa carrière en pointillé – il s'est à un moment retiré du métier pour peindre des enseignes – ne l'empêche pas d'être considéré comme un des maîtres de la guitare jazz: il possède en effet une technique instrumentale hors du commun qui lui vaudra le surnom d'Octupus («pieuvre»). Il meurt à New York le 24 juillet 1998.

Dans ce morceau, Tal Farlow mène avec brio un trio sans batterie sur un tempo rapide très usité dans le hard bop. On peut entendre, vers la fin, un dialogue entre la guitare et le piano puis, après un interlude, la reprise du thème, paraphrasé. La grande précision des notes détachées de guitare et la maîtrise du rapport entre les harmonies de la grille d'accords et le flot de l'improvisation sont mises en valeur par le travail sur les nuances.

On notera quelques curiosités: un passage joué comme un contrepoint sur les cordes graves de la guitare, le mystérieux after beat dans la réverbération (il s'agit peut-être d'un des musiciens qui tape du pied) et, surtout, intercalé entre les deux séquences, la citation du célèbre thème de Dizzy Gillespie A Night in Tunisia (qui ouvre aussi le morceau).

—  Eugène LLEDO

Écrit par :

Pour citer l’article

Eugène LLEDO, « Yesterdays, FARLOW (Tal) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/yesterdays-farlow-tal/