YEAGER CHARLES dit CHUCK (1923-2020)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’exploit de voler à plus de Mach 1

Hélas, Jack Woolams meurt en vol le 30 août 1946 alors qu’il s’entraîne pour participer aux courses aériennes de Cleveland (Cleveland National Air Races). Les essais de l’avion supersonique prennent du retard. Pressés, mais néanmoins satisfaits des premiers résultats, l'USAAF et le NACA décident de poursuivre les tests avec un militaire, ce qui écarte Chalmers Goodlin qui, par ailleurs, réclamait une rémunération supplémentaire compte tenu des risques encourus. Les essais sont ainsi confiés à l’officier Chuck Yeager. Ce dernier effectue son premier vol de familiarisation (vol plané), le 6 août 1947, à bord du XS-1 qu’il a rebaptisé Glamorous Glennis (Glennis étant le prénom de sa femme).

Le 29 août, Chuck Yeager passe outre le programme, qui ne lui permettait pas d’aller au-delà de Mach 0,8 : il monte jusqu’à 10 600 mètres, à la vitesse de Mach 0,85. Le 4 septembre, il atteint Mach 0,89, puis le 12 septembre Mach 0,92, n’enregistrant que de faibles vibrations dues à l’accélération.

Le 8 octobre, alors qu’il file à Mach 0,925, Yeager constate avec angoisse que l’avion ne réagit plus à ses sollicitations, l’onde de choc provoquée par la vitesse ayant bloqué les gouvernes de profondeur. Il coupe le moteur-fusée et atterrit sans mal. La mise en place de stabilisateurs horizontaux sur l’avion-fusée règle ce problème, ce qui permet au XS-1 de frôler Mach 1 le 10 octobre.

Puis arrive le 14 octobre 1947. La journée commence pourtant mal, car la veille, au cours d’une course à cheval dans le ranch-bar de l’aviatrice Pancho Barnes, près du centre d’essais, Yeager a chuté et s’est brisé des côtes. Il se garde bien d’avertir ses supérieurs de cet incident qui le priverait du vol attendu depuis si longtemps.

À 10 heures du matin, le bombardier Boeing B-29 Superfortress piloté par Robert « Bob » Cardenas s’envole avec le Bell XS-1 accroché très près sous le fuselage, avec son cockpit accessible depuis la soute de l’avion porteur. À une altitude de 1 500 mètres, Yeager, plié de douleur, se glisse dans l’étroit habitacle de l’avion-fusée. À 6 000 mètres intervient le largage. Yeager, solidement sanglé, allume le moteur à la verticale du Muroc Dry Lake, en Californie, et entame son ascension. Parvenu à 12 800 mètres, il amorce un léger piqué et l’appareil accélère rapidement jusqu’à Mach 0,965 puis vibre de plus en plus fort. Soudain, racontera plus tard Yeager, « l’aiguille du Machmètre se mit à hésiter, puis sortit carrément de l’échelle graduée (qui s’arrêtait à Mach 1), et… il ne se passa rien de plus».

Les paramètres indiquent que le Bell XS-1 volait à Mach 1,06, soit 1 125 km/h. Comme cette performance relève du « secret défense » en cette période de guerre froide, elle ne sera rendue publique que le 22 décembre 1947 par la revue Aviation Week, et seulement officialisée par le Pentagone le 15 juin 1948. Chuck Yeager entre enfin dans l’histoire comme l’homme qui, le premier, a volé plus vite que le son, d’où son surnom de « Fastest Man Alive » (l’homme vivant le plus rapide).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : historien de l'aviation, membre de l'Académie de l'air et de l'espace

Classification

Autres références

«  YEAGER CHARLES dit CHUCK (1923-2020)  » est également traité dans :

AVIATION - Histoire de l'aviation

  • Écrit par 
  • Edmond PETIT, 
  • Pierre SPARACO
  • , Universalis
  •  • 10 075 mots
  •  • 36 médias

Dans le chapitre «  De 1945 à 1981 »  : […] L'ère du «  jet » commence aussitôt après la Seconde Guerre mondiale (tabl. 6), ouverte par le record de vitesse (975,875 km/h) du colonel H. J. Wilson sur Gloster Meteor IV, poussé par deux turboréacteurs Rolls-Royce Derwent V de 1 600 kg. Un fait caractéristique est à noter. Si l'on compare les records du monde « absolus » avant et après guerre, en 1939, deux étaient détenus par l'Italie, un pa […] Lire la suite

MESSERSCHMITT WILLY (1898-1978)

  • Écrit par 
  • Jean REVEILHAC
  •  • 1 692 mots
  •  • 2 médias

Né à Francfort-sur-le-Main (Hesse), Willy Messerschmitt avait douze ans lorsque sa famille s'établit à Bamberg ; il s'y lie d'amitié avec Friedrich Harth, pionnier du vol à voile, avec lequel il prend son baptême de l'air. Trop jeune pour être mobilisé lorsque la Première Guerre mondiale éclate, il construit avec succès un planeur d'après des dessins de Harth. Il rejoint l'armée en 1917 et est tra […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard MARCK, « YEAGER CHARLES dit CHUCK - (1923-2020) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/yeager-charles-dit-chuck/