YEAGER CHARLES dit CHUCK (1923-2020)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un homme de devoir

À quel avenir peut prétendre un gamin né au milieu de nulle part, à Myra, un hameau au cœur des Appalaches, en Virginie-Occidentale (États-Unis), le 13 février 1923 ? Contre toute évidence, la destinée de ce garçon calme appelé à devenir une légende de l’aviation lui a fait suivre une trajectoire professionnelle aussi atypique que spectaculaire, à laquelle la Seconde Guerre mondiale a servi d’accélérateur.

Après avoir obtenu son diplôme de fin d’études secondaires, en 1941, Chuck Yeager décide de s’engager dans l’armée de l’air des États-Unis. En 1943, il rejoint comme pilote le 357e groupe de chasse de la 8e Air Force, où il vole sur P-51 Mustang. Il va effectuer soixante-quatre missions de guerre et remporter une douzaine de victoires dont cinq en la seule journée du 12 octobre 1944. Devenu pilote d’essai en 1945, il pose sa candidature en 1947 afin de participer au projet de développement d’un avion supersonique (capable de voler à une vitesse supérieure à celle du son dans l’air). Ce « mur du son » obsède en effet les grandes puissances du monde. Les recherches progressent, les risques aussi.

Menés aux États-Unis avec une prudente audace, les essais pour dépasser ce mur du son (soit Mach 1) s’intensifient dans le cadre d’un programme de recherche développé par l’USAAF (United States Army Air Forces) et le NACA (National Advisory Committee for Aeronautics, ancêtre de la NASA). Le prototype d’avion-fusée XS-1 (pour Experimental Supersonic, renommé en 1962 Bell X-1), dessiné par Larry D. Bell d'après le profil d’une balle de calibre 12,7 mm (dont on connaissait la stabilité à vitesse supersonique), est retenu pour ces essais. Les premiers pilotes, des civils, sont Jack Woolams et Chalmers H. « Slick » Goodlin.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : historien de l'aviation, membre de l'Académie de l'air et de l'espace

Classification

Autres références

«  YEAGER CHARLES dit CHUCK (1923-2020)  » est également traité dans :

AVIATION - Histoire de l'aviation

  • Écrit par 
  • Edmond PETIT, 
  • Pierre SPARACO
  • , Universalis
  •  • 10 075 mots
  •  • 36 médias

Dans le chapitre «  De 1945 à 1981 »  : […] L'ère du «  jet » commence aussitôt après la Seconde Guerre mondiale (tabl. 6), ouverte par le record de vitesse (975,875 km/h) du colonel H. J. Wilson sur Gloster Meteor IV, poussé par deux turboréacteurs Rolls-Royce Derwent V de 1 600 kg. Un fait caractéristique est à noter. Si l'on compare les records du monde « absolus » avant et après guerre, en 1939, deux étaient détenus par l'Italie, un pa […] Lire la suite

MESSERSCHMITT WILLY (1898-1978)

  • Écrit par 
  • Jean REVEILHAC
  •  • 1 692 mots
  •  • 2 médias

Né à Francfort-sur-le-Main (Hesse), Willy Messerschmitt avait douze ans lorsque sa famille s'établit à Bamberg ; il s'y lie d'amitié avec Friedrich Harth, pionnier du vol à voile, avec lequel il prend son baptême de l'air. Trop jeune pour être mobilisé lorsque la Première Guerre mondiale éclate, il construit avec succès un planeur d'après des dessins de Harth. Il rejoint l'armée en 1917 et est tra […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard MARCK, « YEAGER CHARLES dit CHUCK - (1923-2020) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/yeager-charles-dit-chuck/