YANGZI, fleuve

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Chine : carte administrative

Chine : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Pollution d'une rivière (province de Sichuan, Chine)

Pollution d'une rivière (province de Sichuan, Chine)
Crédits : Peter Turnley/ Corbis

photographie


Le fleuve

Le régime

En dépit de sa longueur, le Yangzi a un régime relativement simple, avec des basses eaux d'hiver et des hautes eaux d'été ; cela vient de ce que son alimentation est à peu près exclusivement fluviale, au moins en aval de Yichang, où la fonte des neiges sur les montagnes du Sichuan ne produit qu'un gonflement limité en avril. D'une tout autre ampleur est la crue due aux grandes pluies de la mousson : celles-ci provoquent une montée régulière et prévisible, mais très forte, des eaux, avec une pointe en juillet et une autre en septembre.

L'amplitude moyenne de la crue est de 9 m environ à Yichang (le niveau d'étiage étant de 0,75 m en février, le niveau de crue de 10,20 m en septembre). Elle est toutefois atténuée en aval : ainsi, elle est d'environ 6 m, en moyenne, à Wuhu, du fait du rôle régulateur joué par le lac Dongting (Dongtinghu) : en hiver, celui-ci n'est, sur 3 100 km2, qu'un assemblage d'étendues d'eau peu profondes, séparées par des îles ; à partir de mai, il reçoit par cinq chenaux une partie du flot de crue du Yangzi (à peu près 40 p. 100), soit environ 13 000 m3/s, et ce jusqu'à la fin de septembre ; il atteint alors 20 000 km2, avec des profondeurs de 15 m ; à partir d'octobre et jusqu'à avril, les chenaux renversant leur cours, le Dongtinghu reverse peu à peu ses eaux au fleuve.

Le Yangzi est un fleuve chargé : il transporterait, en moyenne, 0,8 kg par mètre cube d'eau à Wuhan, d'où l'absurdité du nom de fleuve Bleu qui lui fut donné par les navigateurs européens. Il est toutefois beaucoup moins chargé que le Huanghe (34 kg/m3), et sa force de transport est suffisante pour qu'il entraîne une grande partie de ses alluvions jusqu'à son embouchure et qu'il garde un lit fortement incisé.

Les inondations

Majestueux, ayant des crues régulières, le Yangzi n'en est pas moins dangereux par l'énormité de celles-ci certaines années. Le maximum d'amplitude observé a été de 13,10 m à Yichang ( [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales
  • : professeur de géographie à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne
  • : docteur ès lettres, professeur émérite à l'université de Paris-Sorbonne

Classification


Autres références

«  YANGZI, fleuve  » est également traité dans :

BAIJI

  • Écrit par 
  • Vincent RIDOUX
  •  • 491 mots

Au mois de mai 2007, le comité scientifique de la Commission baleinière internationale (C.B.I.) reconnaissait la probable extinction du Baiji ( Lipotes vexillifer ), ou dauphin du Yangzi (le plus long fleuve d'Asie), le seul représentant d'une famille de dauphins de rivière connue uniquement en Chine. Ce dauphin, qui atteignait 2,50 mètres chez les femelles et 2,30 mètres che […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baiji/#i_21661

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 863 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le climat »  : […] En raison de la distance qui sépare le nord du sud chinois, l'angle d'incidence du soleil et la longueur des journées varient beaucoup sur le territoire. Près de Mohe, dans la province du Heilongjiang, le jour le plus long de l'année compte dix-sept heures et le plus court dix heures. L'île de Hainan enregistre une différence de deux heures seulement, avec treize et onze heures. Une large gamme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-cadre-naturel/#i_21661

CHINE - Hommes et dynamiques territoriales

  • Écrit par 
  • Thierry SANJUAN
  •  • 9 791 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les inégalités régionales »  : […] Ce développement économique ne va pas sans poser de nouveaux défis à la Chine. Dans les années 1990, plus encore que précédemment, les inégalités se sont creusées entre les régions, entre les villes et les campagnes, au sein de la société. Une lecture de l'espace chinois s'impose dorénavant en trois vastes bandes longitudinales – le littoral, l'intérieur et l'Ouest –, dont les écarts de développe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-hommes-et-dynamiques-territoriales/#i_21661

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 735 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La Chine du Sud-Est »  : […] On peut distinguer, au sud des Qinling comme au nord, un gradin occidental élevé, une zone centrale déprimée, un gradin oriental élevé. Toutefois, le relief n'a pas la belle ordonnance qu'il a au nord et il est beaucoup plus accidenté. Le gradin occidental comprend, au pied des hautes montagnes méridiennes du Sichuan, un bassin déprimé, le Bassin rouge, séparé des plaines du Yangzi par les Dabash […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-les-regions-chinoises/#i_21661

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 675 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Les cultures néolithiques »  : […] Il n'est pas possible de séparer les cultures néolithiques évoluées de la fin du III e  millénaire des débuts de la civilisation du Bronze qui leur ont succédé dans la vallée du fleuve Jaune (Huanghe). Bien des traits caractéristiques de la civilisation du Bronze sont attestés en effet dès le Néolithique : formes des poteries, construction par damage de la terre, habitatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-jusqu-en-1949/#i_21661

CHONGQING [TCH'ONG-K'ING]

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 509 mots
  •  • 1 média

Plus grand centre urbain et industriel de tout le Sud-Ouest chinois, avec, en 2006, une population estimée à plus de 30 millions d'habitants. Chongqing s'est développée à partir d'un éperon rocheux à la confluence du Yangzi et du Jialing, site particulièrement accidenté qu'escaladent de pittoresques maisons construites en bambou. L'urbanisation a gagné ensuite la rive gauche du Jialing et surtout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chongqing-tch-ong-k-ing/#i_21661

GÉNIE CIVIL

  • Écrit par 
  • Bernard TARDIEU
  •  • 5 801 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les barrages »  : […] Environ 160 000  barrages de plus de 10 mètres de hauteur ont été construits dans le monde. Un tiers d'entre eux, associés à des usines hydroélectriques, permettent de produire de l'électricité, soit 20 p. 100 de la production mondiale. Les deux tiers restants sont destinés à stocker de l'eau pour permettre l'alimentation en eau potable, l'irrigation, la protection contre les crues, la navigation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genie-civil/#i_21661

GRAND CANAL, Chine

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 984 mots

Les grands fleuves qui traversent le sous-continent chinois coulent d'ouest en est. Si l'idée de creuser des canaux faisant communiquer les différents drainages du nord au sud remonte à l'Antiquité, l'aménagement d'un boulevard fluvial continu date de la réunification de l'empire par les Sui : il répondait au besoin d'approvisionner la métropole et les frontières stratégiques, situées au nord, ave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grand-canal-chine/#i_21661

HUBEI [HOU-PEI]

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 981 mots
  •  • 1 média

S'étendant au centre de la Chine orientale, la province du Hubei couvre 187 500 kilomètres carrés peuplés de 60,5 millions d' habitants en 2006. Le Hubei est constitué de deux ensembles très différents : le tiers occidental de la province est très accidenté et formé d'un ensemble de massifs de plus de 1 000 mètres d'altitude, les plus importants étant les Wushan et les Wudangshan qui constituent l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hubei-hou-pei/#i_21661

JIANGSU [KIANG-SOU]

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 565 mots
  •  • 1 média

Province de la Chine orientale, le Jiangsu couvre 100 000 kilomètres carrés et comptait 75,5 millions d'habitants en 2006 : c'est une des régions les plus peuplées de la terre. Le Jiangsu (« pays de l'eau », « confluence des fleuves ») est une vaste région amphibie constituée au nord par les plaines du Huaihe et au sud par le delta du Yangzi. Outre un réseau d'innombrables rivières, le Jiangsu com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jiangsu-kiang-sou/#i_21661

NANKIN, chin. NANJING [NAN-KING]

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 1 155 mots
  •  • 2 médias

Capitale de la province chinoise du Jiangsu, Nankin est située sur la rive droite du Yangzi, à 250 kilomètres de son embouchure. Le site est protégé par le fleuve (au nord et à l'ouest) et par la montagne Pourpre (à l'est), qu'on a comparés à « un dragon lové et un tigre tapi ». Le royaume de Chu, qui conquiert la région à la fin du ~ iv e siècle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nankin-nanjing/#i_21661

SHANGHAI [CHANG-HAI]

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jean DELVERT, 
  • Universalis
  •  • 2 662 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Un site portuaire »  : […] La ville s'étend sur la rive gauche du Huangpu, rivière qui se jette dans l'estuaire du Yangzi distant de 18 kilomètres. Le Huangpu, émissaire du lac Taihu, est fortement remonté par la marée qui dépasse 3 mètres en vives eaux ; il atteint 700 mètres de large et ses fonds sont stables ; malheureusement les alluvions du Yangzi, d'une part ont édifié au confluent une barre dont l'exhaussement gêne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shanghai-chang-hai/#i_21661

SICHUAN ou SETCHOUAN [SSEU-TCH'OUAN]

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 986 mots
  •  • 3 médias

La province du Sichuan s'étend au cœur de l'espace chinois et couvre 569 000 kilomètres carrés ; sa population atteignait 81,7 millions d'habitants en 2006. Elle rassemble deux domaines bien différents : le tiers occidental est constitué, comme le sud-est du Tibet et l'ouest du Yunnan, d'une succession de hautes chaînes (plus de 3 000 m) parallèles, de direction nord-sud, et de profondes vallées : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sichuan-setchouan/#i_21661

TROIS GORGES BARRAGE DES

  • Écrit par 
  • Claude BESSIÈRE
  •  • 983 mots
  •  • 2 médias

Localisé dans le centre de la Chine, le barrage des Trois Gorges, ou barrage de Sanxia, est installé sur le Yangzi . Ce fleuve, le troisième plus important du monde par sa longueur (6 000 km environ) et son débit (30 000 m 3 /s en moyenne), a suscité pendant des siècles un intérêt majeur auprès des pouvoirs publics, sa maîtrise permettant de contrôler les crues dévastatric […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barrage-des-trois-gorges/#i_21661

WUHAN [WOU-HAN]

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 146 mots

Une des principales villes de la République populaire de Chine (8,2 millions d'habitants en 2004), capitale de la province du Hubei, située à la confluence du Hanshui et du Yangzi (ou Yangzijiang), Wuhan est en fait une conurbation qui rassemble depuis 1950 Hankou, Hanyang et Wuchang. Hankou s'étend sur la rive gauche du Yangzi, au nord de l'embouchure du Han (ou Hanshui), juste en face de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wuhan-wou-han/#i_21661

YICHANG [YI-TCH'ANG]

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 203 mots
  •  • 1 média

Port situé sur le Yangzi, dans l'ouest de la province chinoise du Hubei et qui compte environ 600 000 habitants (la ville-préfecture regroupe un ensemble de plus de 4 millions d'habitants). Sa position était très remarquable : c'est à Yichang que le grand fleuve pouvait enfin s'épanouir en plaine, après avoir coulé depuis le Sichuan, pendant 600 kilomètres, au fond de gorges impressionnantes, rédu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yichang-yi-tch-ang/#i_21661

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre TROLLIET, Thierry SANJUAN, Jean DELVERT, « YANGZI, fleuve », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/yangzi-fleuve/