YANAGI SOETSU (1889-1961)

HAMADA SHŌJI (1894-1978)

  • Écrit par 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  •  • 872 mots

Décrété « trésor national vivant » en 1955, Hamada Shōji fut l'un des animateurs les plus actifs du mouvement Mingei (art populaire) qui a redonné vie à l'artisanat nippon au cours des années 1930. Né à Kawasaki, non loin de Tōkyō, Hamada, qui voulait devenir peintre, fréquenta, dès son adolescence, les galeries d'avant-garde de la capitale. Ayant remarqué les œuvres de Bernard Leach, jeune Angl […] Lire la suite

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 364 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « La situation actuelle du « mingei » »  : […] Yanagi Sōetsu, appuyé par le mouvement qu'il avait fondé, s'était appliqué à réanimer les arts populaires. Or, sa démarche allait à contre-courant de l'évolution sociale, qui d'ailleurs ne fit que s'accélérer déjà de son vivant, et plus encore ensuite. Ses efforts ne furent cependant pas totalement vains. Les techniques populaires se sont en effet maintenues jusqu'à ce jour malgré le verdict de l' […] Lire la suite

SERIZAWA KEISUKE (1895-1984)

  • Écrit par 
  • Christine SHIMIZU
  •  • 925 mots

Nommé en 1956 par le gouvernement japonais Trésor national vivant dans le domaine de la teinture, Serizawa a su redonner à cet art traditionnel une nouvelle vie en puisant son inspiration dans les arts populaires japonais et en utilisant de nouveaux supports. Yanagi Sōetsu, théoricien du mouvement pour la renaissance des arts populaires au Japon, a vanté ses « œuvres empreintes de modestie et de […] Lire la suite