XIANBEI [SIEN-PEI]

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nomades pasteurs et chasseurs originaires de l'Asie orientale (région du Liaodong au nord de la Corée), apparus vers le ~ iiie siècle. En ~ 155, à l'époque où les Han dominent la Chine, ils établissent, sous la direction de leur souverain Tanshihuai (~181-~141), un empire nomade éphémère, au détriment de leurs prédécesseurs, les Xiongnu septentrionaux. Plus tard, des tribus issues des Xianbei et installées aux frontières de la Chine fondent en Chine du Nord diverses dynasties de tradition chinoise : les Murong (dynastie des Yan antérieurs et postérieurs, 349-407, au Hebei), les Yuwen (dynastie des Zhou septentrionaux, 557-581, au Shanxi, puis unification de la Chine du Nord), les Qifu (dynastie des Jin occidentaux, 385-431, au Gansu), et surtout les Tabgatch ou Tuoba qui réunifient la Chine du Nord (trois dynasties Wei, 386-557, et Qi septentrionaux, 550-577). Leur histoire et leur langue, connues par les sources chinoises, les font considérer comme des peuples proto-mongols (c'est-à-dire de culture et de langue mongoles antérieurement à l'apparition des Mongols proprement dit, au xiie siècle).

-200 à 200 apr. J.-C. La loi romaine

-200 à 200 apr. J.-C. La loi romaine

vidéo

Mochica et Nasca dans les Andes. Les Han en Chine. Rome.Les quatre siècles qui encadrent le début de notre ère sont caractérisés par la prédominance de vastes empires.En Occident tout d'abord, la république romaine supplante l'empire carthaginois dans la domination des rives de la... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

—  Françoise AUBIN

Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S. et à la Fondation nationale des sciences politiques (C.E.R.I)

Classification


Autres références

«  XIANBEI [ SIEN-PEI ]  » est également traité dans :

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 138 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les Xiongnu »  : […] Le paysage a bien changé et la transhumance d'antan s'est muée en nomadisme permanent. C'est alors qu'apparaissent la maison roulante tirée par des bœufs et la yourte circulaire ; celle-ci, adoptée par les Xiongnu, subsiste encore aujourd'hui dans la steppe. À la fin du iii e  siècle, sous l'égide des Xiongnu , se noue la première confédération h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siberie/#i_21703

TABGATCH, chin. TUOBA [T'O-PA]

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 102 mots

Ancienne peuplade d'Asie centrale, également connue sous son nom chinois de Tuoba. Issue d'une branche des Xianbei, elle est reconnue maintenant, d'après sa langue (quelques mots conservés dans les sources chinoises), comme appartenant à l'ethnie mongole. Elle fonde, à la fin du iv e  siècle, la dynastie des Wei septentrionaux (386-534), qui unifi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tabgatch-tuoba/#i_21703

TURCS

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 2 052 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des Tukue aux Ouïgours »  : […] Parmi les voisins orientaux des Xiongnu, les Xianbei, longtemps considérés comme des Toungouses, seraient peut-être des Turcs : ils ont fondé plusieurs dynasties, notamment celle des Wei en Chine du Nord (386-584). Après eux apparaissent ceux à qui les sources chinoises donnent le nom de Tukue (ou Türküt ), dans lequel il faut reconnaître le mot « turc » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turcs/#i_21703

Pour citer l’article

Françoise AUBIN, « XIANBEI [SIEN-PEI] », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/xianbei-sien-pei/