XANTHOPHYCÉES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Types d'organisation

Les divers types structuraux signalés dans les Chlorophycées et les Chrysophycées se retrouvent chez les Xanthophycées. Dans le type monadoïde ou flagellé, les cellules solitaires libres sont pourvues de deux flagelles inégaux (ordre des Chloramœbales). Dans le type rhizopodique, les cellules sont amiboïdes, nues, solitaires ou groupées en réseaux, parfois enfermées dans une thèque (ordre des Rhizochloridales). Dans le type palmelloïde, les cellules immobiles, libres ou fixées, solitaires ou coloniales, sont entourées de gelée ou portées par un pédicelle gélatineux ; ces cellules présentent toujours des vésicules contractiles (ordre des Hétéroglœales). Dans le type coccoïde, les cellules solitaires ou coloniales, immobiles, sans flagelle ni vésicule contractile, se multiplient par autospores ou zoospores (ordre des Mischococcales) ; ce type groupe à lui seul les deux tiers des genres et des espèces des Xanthophycées. Dans le type filamenteux, les cellules forment des filaments cloisonnés simples ou plus rarement ramifiés (ordre des Tribonématales). Dans le type siphoné, l'organisme est constitué d'un tube ramifié sans cloison ou d'une vésicule contenant de nombreux plastes et de nombreux noyaux (ordre des Vauchériales). La structure siphonée du genre Vaucheria est très particulière. Les filaments cylindriques sont ramifiés et ne présentent pas de cloison : une couche pariétale de cytoplasme contient un grand nombre de plastes discoïdes et de noyaux. Lors de la reproduction asexuée, des cloisonnements apparaissent vers l'extrémité d'un filament, donnant soit des aplanospores multinucléées, soit des zoospores sphériques, également multinucléées ; ces zoospores sont mobiles grâce à de nombreuses paires de flagelles (une paire par noyau), flagelles légèrement inégaux mais dépourvus de mastigonème. La reproduction sexuée est oogamique. Les espèces sont monoïques ou dioïques, et une cloison sépare l'oogone et les anthérides du filament. Les oogones uninucléées, solitaires ou par paires, sont globuleuses et de grande taille ; les anthéridies, le plus souvent en forme de crochet ou de spirale, donnent de nombreux gamètes mâles. Ces gamètes ont un flagelle antérieur court avec deux séries de mastigonèmes et un fouet postérieur long et lisse ; ils présentent vers l'avant un bec rappelant le proboscis des spermatozoïdes de Fucus. Ces gamètes mâles n'ont ni plaste ni stigma. Ils fécondent l'oosphère et donnent ainsi un zygote qui germera directement en filament végétatif siphoné.

Xanthophycées

Dessin : Xanthophycées

Types d'organisation des Xanthophycées 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Vaucheria sessilis : reproduction oogamique

Dessin : Vaucheria sessilis : reproduction oogamique

Reproduction oogamique chez Vaucheria sessilis 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Xanthophycées

Xanthophycées
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Vaucheria sessilis : reproduction oogamique

Vaucheria sessilis : reproduction oogamique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre BOURRELLY, « XANTHOPHYCÉES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/xanthophycees/