BURGDORFER WILLY (1925-2014)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Wilhelm (Willy) Burgdorfer est un chercheur américain né à Bâle, en Suisse, le 27 juin 1925. Il est surtout connu pour avoir découvert en 1981 la bactérie responsable de la maladie de Lyme, une infection propagée par les tiques, un spirochète plus tard baptisé Borrelia burgdorferi en son honneur.

Wilhelm Burgdorfer obtient des doctorats de zoologie, parasitologie et bactériologie à l’université de Bâle et à l’Institut tropical suisse de Bâle. Il part ensuite pour les États-Unis (1951), où il fait une carrière d’entomologiste médical aux Rocky Mountain Laboratories à Hamilton (Montana) à partir de 1952. Il se spécialise dans l’étude des tiques et des agents infectieux véhiculés par celles-ci. Ce laboratoire créé en 1928 dans le Montana pour poursuivre des recherches initiées au début du xxe siècle sur les maladies transmises par les insectes, et tout particulièrement ceux responsables de maladies des montagnes Rocheuses. Ce laboratoire est à l’origine de nombreuses découvertes en microbiologie et virologie. Il est associé aux National Institutes of Health (http://www.niaid.nih.gov/about/organization/dir/rml/Pages/history.aspx) pour les maladies à vecteurs nord-américaines.

Burgdorfer avait observé au microscope des formes microbiennes longues et spiralées dans des tiques de cerf provenant de Shelter Island (État de New York), où les cas de maladie de Lyme (du nom d’une petite ville du Connecticut) étaient en augmentation. Peu après, il relia la présence de cette bactérie dans les tiques à une éruption cutanée appelée érythème chronique migrant et qui était fréquemment associée à la maladie de Lyme chez l’homme. Cette découverte a relancé l’étude de l’épidémiologie des maladies à tiques, amélioré le diagnostic de la maladie de Lyme et permis de mieux adapter son traitement aux trois phases de la maladie.

La maladie de Lyme, jusque-là assez énigmatique, encore que l’on savait que des bactéries y jouaient un rôle car elle était sensible à la pénicilline, devient avec la découverte de Burgdorfer une maladie microbienne transmise lors de la morsure d’un animal, y compris l’homme, par une tique infectée. Les cervidés sont par ailleurs un réservoir naturel de la bactérie, ce qui explique la fréquence accrue de maladie de Lyme dans les réserves naturelles des zones tempérées. De ce fait, la maladie de Lyme est classée comme maladie professionnelle pour les forestiers. Willy Burdorfer décède le 17 novembre 2014, à Hamilton.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  BURGDORFER WILLY (1925-2014)  » est également traité dans :

LYME MALADIE DE

  • Écrit par 
  • Michel RUEL
  •  • 877 mots
  •  • 2 médias

Transmise essentiellement par morsure de tique, la maladie de Lyme est due à l'infection de l'organisme par une bactérie sensible à la pénicilline, le spirochète Borrelia burgdorferi . Comme la syphilis, la maladie de Lyme évolue en trois phases : les graves lésions chroniques de la phase tertiaire peuvent être prévenues par un traitement antibiotique s'il est institué en phases primaire ou second […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-lyme/#i_56301

Pour citer l’article

« BURGDORFER WILLY - (1925-2014) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/willy-burgdorfer/