PRUSOFF WILLIAM HERMAN (1920-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le pharmacologue américain William Prusoff développa le premier antiviral approuvé aux États-Unis par la Food and Drug Administration (F.D.A., agence américaine autorisant la mise sur le marché des médicaments). Cette première molécule, l'idoxuridine, permettait de traiter des kératites (infections de la cornée) dues au virus de l'herpès et pouvant provoquer la cécité chez l'enfant. Prusoff mit également au point la stavudine, un des premiers agents antiviraux employés pour le traitement de l'infection au VIH, le virus responsable du sida.

William Herman Prusoff naît le 25 juin 1920 dans le quartier new-yorkais de Brooklyn. Après une licence (1941) et un doctorat (1949) de chimie obtenus respectivement à l'université du Michigan et à l'université Columbia de New York, il enseigne à l'université Western Reserve (actuelle Case Western Reserve) de Cleveland, dans l'Ohio, avant de rejoindre les équipes de recherche de la faculté de pharmacologie de l'université Yale à New Haven, dans le Connecticut, en 1953. C'est là qu'il synthétise l'idoxuridine, l'un des premiers analogues de nucléosides (ainsi nommés pour leur analogie de structure avec des sous-unités de l'ADN et de l'ARN). Le succès de ce nouveau médicament vaut à Prusoff le surnom de « père de la chimiothérapie antivirale », et bouleverse l'idée alors largement répandue qu'il était impossible de développer des molécules antivirales à la fois efficaces et non toxiques.

Dans les années 1980, Prusoff découvre que la stavudine, autre analogue de nucléosides, permet de bloquer la réplication du VIH. Approuvée par la F.D.A. en 1994 sous le nom commercial de Zerit, cette molécule vient renforcer l'arsenal des médicaments de première génération employés pour traiter le sida – dont la zidovudine (AZT). Prusoff militera ensuite en faveur de la baisse significative du prix de la stavudine dans les régions d'Afrique lourdement contaminées par cette maladie. William Prusoff meurt le 3 avril 2011 à Brandford, dans le Connecticut.

—  Kara ROGERS, Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Kara ROGERS, « PRUSOFF WILLIAM HERMAN - (1920-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-herman-prusoff/