MITCHELL WESLEY C. (1874-1948)

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 8 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'institutionnalisme  »  : […] La théorie néoclassique n'a pas remplacé la théorie classique sans difficulté, notamment en dehors de l'Angleterre. En Allemagne, l'école historique souligne les dimensions institutionnelle, politique et sociale des phénomènes économiques. Plutôt que privilégier la notion d'équilibre, l'analyse s'attache à analyser les évolutions des comportements, dynamiques et structures économiques. Introduite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-les-grands-courants/#i_39384

INSTITUTIONNALISME, économie

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques GISLAIN
  •  • 1 683 mots

Dans le chapitre « Monnaie et transaction »  : […] Wesley C. Mitchell (1874-1948), auteur de Business Cycles (1927), à l'origine de la théorie du cycle des affaires, inaugure avec sa méthode d'analyse quantitative un autre volet de l'approche institutionnaliste. Il s'applique à montrer comment l'institution de la monnaie, définie à partir des caractéristiques du système monétaire et des différentes attitudes des groupes so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/institutionnalisme-economie/#i_39384

MACROÉCONOMIE - Théorie macroéconomique

  • Écrit par 
  • Edmond MALINVAUD
  •  • 8 114 mots

Dans le chapitre « Approches purement empiriques »  : […] Simultanément une grande importance fut aussi attribuée à la quantification des grandeurs macroéconomiques et de leurs évolutions conjointes. Dans la seconde moitié du xix e  siècle, la préoccupation fut portée par les écoles historiques anglaise et allemande. Dans la première moitié du xx e , ell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-theorie-macroeconomique/#i_39384