GRETZKY WAYNE (1961- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La consécration

Wayne Gretzky va alors accumuler titres et trophées. Dès la saison 1980-1981, il est élu meilleur débutant de la N.H.L. L'année suivante, il inscrit 164 points (55 buts et 109 assistances) en saison régulière, battant le record de Phil Esposito (152). Cette année-là, il détrône l'idole canadienne des années 1940-1950, Maurice Richard. En effet, celui-ci avait inscrit, en 1944-1945, « 50 buts en 50 matchs ». Un record qui semblait inaccessible et devenait au fil des ans un challenge. Or Gretzky marque ces fameux 50 buts en seulement 39 matchs. Au cours de sa carrière, Wayne Gretzky sera élu neuf fois meilleur joueur de la N.H.L., et terminera dix fois meilleur marqueur de cette ligue ; il participera quinze fois au All-Star Game (le « match des étoiles »), qui réunit les meilleurs hockeyeurs d'Amérique du Nord. Tous ces honneurs lui vaudront d'être surnommé par les médias et ses fans « The Great One », ce qui peut se traduire maladroitement en français par « La Merveille ».

Wayne Gretzky, jeux Olympiques de Nagano

Photographie : Wayne Gretzky, jeux Olympiques de Nagano

Wayne Gretzky participa aux Jeux d'hiver de Nagano en 1998, les professionnels de la N.H.L. étant pour la première fois conviés à la fête olympique. « The Great One », en fin de carrière, ne brilla guère, tout comme ses coéquipiers canadiens. Néanmoins, avec son célèbre numéro 99,... 

Crédits : Allsport/ Getty

Afficher

Bien sûr, Gretzky n'accumule pas que les honneurs, il engrange aussi les titres. De Montréal et Philadelphie, le centre de gravité du monde du hockey sur glace se déplace à Edmonton. Guidés par Gretzky, des joueurs comme Paul Coffey, le gardien de but Grant Fuhr ou le Finlandais Jarri Kurri se surpassent. Les Edmonton Oilers remportent ainsi la Coupe Stanley en 1984, 1985, 1987 et 1988.

À la fin de 1988, le Canada entier est en émoi. « The Great One » va quitter Edmonton. Peter Pocklington, le propriétaire de la franchise cède Wayne Gretzky aux Los Angeles Kings pour 15 millions de dollars, afin de financer des projets personnels. Gretzky entame donc une nouvelle carrière. Gagner la Coupe Stanley semble alors un objectif irréaliste, mais, grâce à Wayne Gretzky, le hockey sur glace va conquérir un nouveau public. Wayne épouse une actrice, Hollywood s'intéresse à lui. En 1993, il parvient à hisser les Los Angeles Kings en finale de la Coupe Stanley (défaite face aux Canadiens de Montréal). Gr [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  GRETZKY WAYNE (1961- )  » est également traité dans :

SPORT (Disciplines) - Le hockey sur glace

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 124 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les stars du hockey »  : […] Les hockeyeurs les plus célèbres sont évidemment canadiens. Le plus fameux d'entre eux demeure Wayne Gretzky , quatre fois vainqueur de la Coupe Stanley, recordman du nombre de buts inscrits en N.H.L. (1 016), élu par neuf fois joueur de l'année et dont le célèbre numéro 99 ne sera plus attribué à quiconque – hommage que lui ont rendu les dirigeants de la N.H.L. Maurice Richard a remporté huit foi […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « GRETZKY WAYNE (1961- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/wayne-gretzky/