SCOTT WALTER (1771-1832)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le goût du passé à la fin du XVIIIe siècle

D'une santé fragile (une paralysie partielle le laisse boiteux), Walter Scott, né à Édimbourg, passe une partie de son enfance dans les Highlands, chez ses grands-parents. C'est dans le cadre de la « renaissance du gothique » (the gothic revival) que s'explique son action littéraire ; bercé par les contes, les ballades et les récits d'autrefois dont sa tante et sa grand-mère meublaient ses loisirs de petit garçon handicapé, Scott arrive dans la littérature au moment où tout un public se passionne pour un passé romanesque et idéalisé. Dès 1760, dans les Poèmes d'Ossian, James Macpherson avait prétendu remonter aux temps héroïques des bardes écossais ou anglais ; presque en même temps, l'évêque Thomas Percy rassemblait les textes d'ancienne poésie anglaise (Reliques of Ancient English Poetry, 1765) ; c'est encore à la même époque qu'on redécouvre Chaucer et que Chatterton tente d'imiter le style ancien. Scott lui-même entre en correspondance avec George Ellis en 1801, au moment où ce dernier est en train de réunir les textes des romans de chevalerie qu'il publiera plus tard. L'influence du mouvement allemand du Sturm und Drang et du groupe des écrivains de Göttingen vient renforcer ce goût du passé médiéval. Les premières publications de Scott se situent dans cette ligne : traduction de ballades de Bürger, dont Lenore et Le Chasseur sauvage en 1796, du drame de Goethe Götz von Berlichingen en 1799, édition d'un recueil de vieilles ballades écossaises qu'il complète par ses propres compositions, enfin publication de poèmes dramatiques se référant tous au passé, notamment le Lai du dernier ménestrel (The Lay of the Last Minstrel, 1805), La Dame du lac (The Lady of the Lake, 1810). Cependant, et quelle que soit la place que l'on assigne à Scott comme poète, la contrainte de la métrique, les limites du genre et de la mode l'empêchent de sortir d'une certaine convention ; pour conférer un style nouveau à la reconstitution du passé, il fa [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  SCOTT WALTER (1771-1832)  » est également traité dans :

IVANHOÉ, Walter Scott - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Sylvère MONOD
  •  • 949 mots

Ivanhoé, qui prend pour cadre historique le retour de Richard Cœur de Lion en Angleterre après la fin de la troisième croisade et de sa captivité en Autriche, jouit d'une réputation différente en France et en Grande-Bretagne. Outre-Manche, on y voit l'un des nombreux chefs-d'œuvre de Walter Scott (1771-1832), dans le genre littéraire […] Lire la suite

BALZAC HONORÉ DE

  • Écrit par 
  • Maurice MÉNARD
  •  • 15 043 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « « Plus historien que romancier » »  : […] Le constant souci de parvenir à la synthèse par l'analyse, l'incessant va-et-vient du tout à la partie et de la partie au tout, ce sont là, déjà, méthodes d'historien. Que Balzac ait voulu se faire l'historien de son siècle, il l'a en mainte occasion proclamé. Il a « pour idée fixe », écrit-il dans la Préface de La Femme supérieure (devenu Les Employés ), « de décrire la société dans son entier, […] Lire la suite

INDUSTRIE - La civilisation industrielle

  • Écrit par 
  • John NEF
  •  • 8 085 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le progrès qualitatif »  : […] Vers 1827, le romancier sir Walter Scott publia, sous forme de récits à son petit-fils, une histoire de l'Écosse. Ce livre fut reçu par le public avec un enthousiasme analogue à celui qu'avait rencontré Ivanhoé . L'arrivée de « la civilisation » joue un rôle historique important dans ces écrits. Scott estimait qu'en Grande-Bretagne le règne de Jacques VI d'Écosse (1566-1625) qui, sous le nom de J […] Lire la suite

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XIXe s.

  • Écrit par 
  • Marie-Ève THÉRENTY
  •  • 7 785 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le siècle romantique »  : […] On sera donc tenté de dire que tout est d’emblée dans le romantisme et qu’il faut lui accorder un traitement particulier en le considérant moins comme un mouvement littéraire que comme un élan donné au siècle. Baudelaire écrit dans son Salon de 1846 que, pour lui, « le romantisme est l’expression la plus récente, la plus actuelle du beau ». Le mouvement romantique se développe dans le sillage d […] Lire la suite

ROMAN HISTORIQUE

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 1 016 mots

Le roman a toujours puisé dans l'histoire de quoi nourrir ses fictions et leur donner les prestiges du vraisemblable. Mais, en tant que genre spécifiquement déterminé, le roman historique a pris son essor — comme la plupart des formes romanesques — au xix e siècle, alors que la bourgeoisie prend le pouvoir. C'est au xviii e siècle que l'histoire commence à être traitée comme une science. La comp […] Lire la suite

Pour citer l’article

Raymonde ROBERT, « SCOTT WALTER - (1771-1832) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-scott/