WALLONIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mouvement wallon

Le mot « Wallonie », employé pour la première fois en 1844 par Charles Grandgagnage, est repris en 1886 par Albert Mockel, qui le donne pour titre à la revue qu'il fonde alors en réaction contre La Jeune Belgique. Le même Albert Mockel fait encore figure de pionnier du mouvement wallon lorsqu'il lance, en avril 1897, dans un article publié dans Le Mercure de France, la formule : « La Wallonie aux Wallons, la Flandre aux Flamands et Bruxelles aux Belges. »

Le mouvement flamand naît pratiquement en même temps que l'État belge (1830). Le mouvement wallon, lui, naît quelque soixante ans plus tard (le premier congrès wallon se tient en 1890), en réaction contre ce qui est alors perçu par certains comme une mainmise – ou un risque de mainmise – flamande sur l'État belge.

À sa naissance, le mouvement wallon est bien loin d'être représentatif de toute l'opinion wallonne ; il est loin aussi d'être uni sur des objectifs précis. Le Catéchisme du Wallon (1902), du comte Albert du Bois, défend la thèse de l'identité française de la Wallonie (« Quoi de plus français que ce pays wallon ? », interrogeait déjà Michelet au chapitre ier du livre XV de l'Histoire de France). Émile Dupont, sénateur de Liège, vice-président du Sénat, s'écrie, lors de la séance du 10 mars 1910 de cette assemblée : « Vive la séparation administrative. » Jules Destrée, député socialiste (qui sera ministre des Arts et des Sciences en 1919-1921) – après avoir déclaré, dans sa Lettre au roi (1912) : « Vous régnez sur deux peuples. Il y a, en Belgique, des Wallons et des Flamands ; il n'y a pas de Belges » –, préconise « une Belgique faite de l'union de deux peuples indépendants et libres, accordés précisément à cause de cette indépendance réciproque ».

Entre les deux guerres mondiales, le mouvement wallon présente plusieurs nuances, qui s'expriment à l'Assemblée wallonne ou à la Concentration wallonne. La revue régionaliste Terre wallonne, dirigée par Elie Baussart, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : président-directeur général du Centre de recherche et d'information sociopolitiques, Bruxelles

Classification


Autres références

«  WALLONIE  » est également traité dans :

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Le 1 er  janvier 1989, une nouvelle réforme constitutionnelle entrait en vigueur en Belgique, mettant en place un État constitué de trois régions ( Flandre, Wallonie et Bruxelles) dotées de compétences politique, économique et culturelle, de moyens financiers non négligeables et d'un pouvoir législatif, fiscal et administratif. Le royaume de Belgique, créé en 1831, avec l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_21654

BELGIQUE - Géographie

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 6 515 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Répartition de la population et armature urbaine »  : […] La répartition de la population reflète les modalités du développement économique tout autant que l'impact hérité des milieux naturels. La haute Belgique a les densités les plus faibles, même si elles augmentent autour d'Arlon, dans l'extrême sud-est. De même, le nord-est est moins densément peuplé que la Flandre intérieure, malgré une forte fécondité jusque dans les années 1960. Cette situation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-geographie/#i_21654

BELGIQUE - La période contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean FANIEL, 
  • Xavier MABILLE
  •  • 8 984 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Trois années décisives  »  : […] Autour de 1960 se produisent à un rythme rapide et dans divers domaines des événements et évolutions de grande portée pour le royaume. Le 25 novembre 1958, les dirigeants des trois grands partis (social-chrétien, socialiste et libéral) signent un important accord de compromis politique, le Pacte scolaire, et mettent ainsi un terme à l'affrontement qui opposait depuis plusieurs années catholiques e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-la-periode-contemporaine/#i_21654

BELGIQUE - Lettres françaises

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR, 
  • Robert VIVIER
  •  • 17 541 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Impact d'une réforme institutionnelle »  : […] Le tournant des années 1970-1980, marqué par les débats autour de la belgitude, a également vu la mise en place et l'autonomisation des instances fédérées (régions et communautés) du royaume de Belgique, dont les effets commencent alors à se faire sentir. À l'exception toutefois de la région de Bruxelles-capitale qui devra attendre 1989 pour sortir du « frigo » constitutionnel dans lequel entend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-lettres-francaises/#i_21654

FLANDRE

  • Écrit par 
  • Xavier MABILLE
  •  • 4 858 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La Flandre dans la Belgique en voie de fédéralisation »  : […] La Seconde Guerre mondiale marqua une nouvelle césure ; le climat de la Libération fut celui de la priorité à la reconstruction du pays, celui aussi d'une certaine restauration institutionnelle et politique. Les débats furent vifs sur les séquelles de la politique de guerre : répression de l'incivisme, amnistie, question royale. Le clivage entre nord et sud du pays, contrastés ou opposés, réapparu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flandre/#i_21654

CHARLEROI

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 730 mots
  •  • 1 média

Située dans la vallée de la Sambre, sur l'étroit synclinal houiller qui traverse la Wallonie d'ouest en est, Charleroi compte 202 180 hab. en 2015 ; c'est la ville la plus peuplée de Wallonie, les fusions de communes de 1977 y ayant été plus larges qu'à Liège. C’est également la principale agglomération de la province de Hainaut, mais non le chef-lieu. Le bassin d'emploi s'étend largement vers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charleroi/#i_21654

DI RUPO ELIO (1951- )

  • Écrit par 
  • Paul PIRET
  • , Universalis
  •  • 1 273 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des fonctions multiples »  : […] Il en reviendra pour commencer une carrière ministérielle multiforme, d'abord à la Communauté française, au début de 1992, où il est ministre de l'Enseignement puis, en 1993, de l'Audiovisuel. Il devient chef de file du PS au gouvernement fédéral en tant que vice-Premier ministre, en charge des Communications et des Entreprises publiques d'abord (1994-1995), de l'Économie et des Télécommunication […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elio-di-rupo/#i_21654

LIÈGE, ville

  • Écrit par 
  • Jean LEJEUNE, 
  • Xavier MABILLE
  •  • 6 992 mots
  •  • 1 média

La principauté épiscopale de Liège eut pendant huit siècles une existence distincte de celle des autres principautés existant alors sur le territoire de l'actuel État belge. Principauté élective dotée d'institutions qui lui étaient propres et s'étendant de part et d'autre de la frontière linguistique entre parlers romans et germaniques, sur le territoire d'au moins quatre provinces belges actuell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liege-ville/#i_21654

HAINAUT

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 795 mots
  •  • 1 média

Le Hainaut était, sous l'Ancien Régime, une des principautés des Pays-Bas méridionaux, réunie aux possessions bourguignonnes en 1433. La partie méridionale du comté a été acquise par la France en 1659 et en 1678. Restée possession des Habsbourg, la partie septentrionale va former, en 1795, la base du territoire du département de Jemappes, qui incorporera aussi le Tournaisis et des terres brabançon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hainaut/#i_21654

BAUDOUIN Ier (1930-1993) roi des Belges (1951-1993)

  • Écrit par 
  • Georges-Henri DUMONT
  •  • 1 152 mots
  •  • 1 média

Fils aîné de Léopold III et d'Astrid de Suède, Baudouin est né à Bruxelles , le 7 septembre 1930. Deux grandes épreuves ont marqué son enfance : la mort accidentelle de sa mère en 1935 et la captivité dans la forteresse d'Hirschstein-sur-Elbe où les Allemands ont déporté son père en juin 1944. Après la libération de la famille royale par la VII e armée américaine, le prin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baudouin-ier-1930-1993-roi-des-belges-1951-1993/#i_21654

LIÈGE PROVINCE DE

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 1 094 mots
  •  • 1 média

La principauté épiscopale de Liège eut pendant huit siècles une existence et des institutions propres, distinctes de celles des autres principautés constitutives du territoire actuel de la Belgique . Cette principauté élective s'étendait le long de l'axe de la Meuse et de part et d'autre de la frontière linguistique entre parlers romans et germaniques, sur des territoires relevant de sept provin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/province-de-liege/#i_21654

NAMUR

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 546 mots
  •  • 1 média

Au confluent de la Meuse et de la Sambre, Namur est dominée par sa citadelle. La croissance récente de sa population (110 630 habitants en 2015) en fait la plus dynamique des grandes villes wallonnes : elle le doit au fait d'avoir été choisie en 1986 comme capitale de la Région wallonne. Située entre les anciens bassins charbonniers du Hainaut et de Liège, Namur n'a pas connu de grands dévelop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/namur/#i_21654

TOURNAI

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 700 mots
  •  • 1 média

Située dans l'aire dialectale picarde et non wallonne, Tournai est la principale ville de la partie occidentale de la province belge de Hainaut (67 844 habitants en 2007). Toutefois, cette population importante tient aux fusions de communes de 1977, qui ont rattaché à la commune un vaste territoire rural. En fait, la partie agglomérée centrale de la commune ne dépasse guère 30 000 habitants, com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tournai/#i_21654

MICHEL CHARLES (1975- )

  • Écrit par 
  • Joseph TORDOIR
  •  • 943 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le plus jeune ministre régional wallon »  : […] Président des Jeunes Réformateurs libéraux de Jodoigne (1992-1999), Charles Michel est élu, en octobre 1994, conseiller de la nouvelle province du Brabant wallon et obtient la vice-présidence de cette assemblée provinciale en janvier 1995. Il conserve cette fonction jusqu’en juin 1999, époque de son entrée à la Chambre des représentants, en tant qu’élu PRL-FDF (Parti réformateur libéral-Front dém […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-michel/#i_21654

NAMUR PROVINCE DE

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 472 mots
  •  • 1 média

La province de Namur, qui compte 487 145 habitants (2015) et couvre 3 666 kilomètres carrés, est une des cinq provinces de la partie wallonne de la Belgique. Son territoire a été organisé lors de l'annexion à la France républicaine, en 1795, sous le nom de département de Sambre-et-Meuse (qui incorporait aussi le nord-ouest de l'actuelle province du Luxembourg). Sous l'Ancien Régime, il constitua […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/province-de-namur/#i_21654

Voir aussi

Pour citer l’article

Xavier MABILLE, « WALLONIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wallonie/