WALLONIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mouvement wallon

Le mot « Wallonie », employé pour la première fois en 1844 par Charles Grandgagnage, est repris en 1886 par Albert Mockel, qui le donne pour titre à la revue qu'il fonde alors en réaction contre La Jeune Belgique. Le même Albert Mockel fait encore figure de pionnier du mouvement wallon lorsqu'il lance, en avril 1897, dans un article publié dans Le Mercure de France, la formule : « La Wallonie aux Wallons, la Flandre aux Flamands et Bruxelles aux Belges. »

Le mouvement flamand naît pratiquement en même temps que l'État belge (1830). Le mouvement wallon, lui, naît quelque soixante ans plus tard (le premier congrès wallon se tient en 1890), en réaction contre ce qui est alors perçu par certains comme une mainmise – ou un risque de mainmise – flamande sur l'État belge.

À sa naissance, le mouvement wallon est bien loin d'être représentatif de toute l'opinion wallonne ; il est loin aussi d'être uni sur des objectifs précis. Le Catéchisme du Wallon (1902), du comte Albert du Bois, défend la thèse de l'identité française de la Wallonie (« Quoi de plus français que ce pays wallon ? », interrogeait déjà Michelet au chapitre ier du livre XV de l'Histoire de France). Émile Dupont, sénateur de Liège, vice-président du Sénat, s'écrie, lors de la séance du 10 mars 1910 de cette assemblée : « Vive la séparation administrative. » Jules Destrée, député socialiste (qui sera ministre des Arts et des Sciences en 1919-1921) – après avoir déclaré, dans sa Lettre au roi (1912) : « Vous régnez sur deux peuples. Il y a, en Belgique, des Wallons et des Flamands ; il n'y a pas de Belges » –, préconise « une Belgique faite de l'union de deux peuples indépendants et libres, accordés précisément à cause de cette indépendance réciproque ».

Entre les deux guerres mondiales, le mouvement wallon présente plusieurs nuances, qui s'expriment à l'Assemblée wallonne ou à la Concentration wallonne. La revue régionaliste Terre wallonne, dirigée par Elie Baussart, tient, elle, compte de la situation minoritaire qui est celle du monde catholique en Wallonie. Le mouvement wallon a alors aussi des porte-parole politiques, comme le ministre libéral François Bovesse ou le député socialiste Georges Truffaut, auteur d'un projet de fédéralisme.

La Seconde Guerre mondiale vit se constituer successivement dans la clandestinité plusieurs mouvements : « Wallonie libre », créée le 18 juin 1940, et associant des militants libéraux et socialistes ; « Wallonie catholique », qui allait donner naissance, après la Libération, à « Rénovation wallonne » ; « Wallonie indépendante », enfin, composée de militants communistes.

Dès 1943-1944, une commission d'étude de la fédération liégeoise du Parti socialiste prépare dans la clandestinité un projet d'instauration du fédéralisme en Belgique. Le principe en est l'association de trois États : Bruxelles, Flandre, Wallonie auxquels serait reconnu le droit de sécession.

Le Ier Congrès national wallon (Liège, 20-21 octobre 1945) crée la sensation ; les congressistes, appelés à indiquer le type de solution institutionnelle qui a leur préférence, se partagent comme suit : 486 pour la réunion de la Wallonie à la France, 391 pour l'autonomie de la Wallonie dans le cadre de l'État belge, 154 pour l'indépendance de la Wallonie, 17 pour le maintien de l'État unitaire. Après ce premier vote, qui sera qualifié de « sentimental », intervient un vote dit « politique » : les congressistes se prononcent cette fois à la quasi-unanimité en faveur de l'autonomie de la Wallonie dans le cadre d'une Belgique fédérale.

Le Congrès national wallon suivant (Charleroi, 11-12 mai 1946) précise un projet institutionnel en ce sens, autour de deux États régionaux, Flandre et Wallonie, et une ville fédérale : Bruxelles. Ce projet inspire une proposition de loi, déposée en mars 1947 par un député socialiste et soutenue par 52 députés wallons ; elle n'est toutefois pas prise en considération, la Constitution ne pouvant être révisée sous une Régence.

Les prises de position du mouvement wallon sont donc, dans l'après-guerre, extrêmement nettes et trouvent certains relais politiques, cependant que leur impact reste limité : en effet, les grands affrontements qui dominent alors la vie politique belge, s'ils divisent profondément le pays – le rapport de [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : président-directeur général du Centre de recherche et d'information sociopolitiques, Bruxelles

Classification

Autres références

«  WALLONIE  » est également traité dans :

BAUDOUIN Ier (1930-1993) roi des Belges (1951-1993)

  • Écrit par 
  • Georges-Henri DUMONT
  •  • 1 153 mots
  •  • 1 média

Fils aîné de Léopold III et d'Astrid de Suède, Baudouin est né à Bruxelles , le 7 septembre 1930. Deux grandes épreuves ont marqué son enfance : la mort accidentelle de sa mère en 1935 et la captivité dans la forteresse d'Hirschstein-sur-Elbe où les Allemands ont déporté son père en juin 1944. Après la libération de la famille royale par la VII e armée américaine, le prince héritier poursuit ses […] Lire la suite

BELGIQUE - Géographie

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 6 518 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Répartition de la population et armature urbaine »  : […] La répartition de la population reflète les modalités du développement économique tout autant que l'impact hérité des milieux naturels. La haute Belgique a les densités les plus faibles, même si elles augmentent autour d'Arlon, dans l'extrême sud-est. De même, le nord-est est moins densément peuplé que la Flandre intérieure, malgré une forte fécondité jusque dans les années 1960. Cette situation […] Lire la suite

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 612 mots
  •  • 16 médias

Le 1 er  janvier 1989, une nouvelle réforme constitutionnelle entrait en vigueur en Belgique, mettant en place un État constitué de trois régions ( Flandre, Wallonie et Bruxelles) dotées de compétences politique, économique et culturelle, de moyens financiers non négligeables et d'un pouvoir législatif, fiscal et administratif. Le royaume de Belgique, créé en 1831, avec la connivence de Palmersto […] Lire la suite

BELGIQUE - La période contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean FANIEL, 
  • Xavier MABILLE
  •  • 8 985 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Trois années décisives  »  : […] Autour de 1960 se produisent à un rythme rapide et dans divers domaines des événements et évolutions de grande portée pour le royaume. Le 25 novembre 1958, les dirigeants des trois grands partis (social-chrétien, socialiste et libéral) signent un important accord de compromis politique, le Pacte scolaire, et mettent ainsi un terme à l'affrontement qui opposait depuis plusieurs années catholiques e […] Lire la suite

BELGIQUE - Lettres françaises

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR, 
  • Robert VIVIER
  •  • 17 542 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Impact d'une réforme institutionnelle »  : […] Le tournant des années 1970-1980, marqué par les débats autour de la belgitude, a également vu la mise en place et l'autonomisation des instances fédérées (régions et communautés) du royaume de Belgique, dont les effets commencent alors à se faire sentir. À l'exception toutefois de la région de Bruxelles-capitale qui devra attendre 1989 pour sortir du « frigo » constitutionnel dans lequel entend […] Lire la suite

CHARLEROI

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 731 mots
  •  • 1 média

Située dans la vallée de la Sambre, sur l'étroit synclinal houiller qui traverse la Wallonie d'ouest en est, Charleroi compte 202 180 hab. en 2015 ; c'est la ville la plus peuplée de Wallonie, les fusions de communes de 1977 y ayant été plus larges qu'à Liège. C’est également la principale agglomération de la province de Hainaut, mais non le chef-lieu. Le bassin d'emploi s'étend largement vers […] Lire la suite

DI RUPO ELIO (1951- )

  • Écrit par 
  • Paul PIRET
  •  • 1 320 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des fonctions multiples »  : […] Il en reviendra pour commencer une carrière ministérielle multiforme, d'abord à la Communauté française, au début de 1992, où il est ministre de l'Enseignement puis, en 1993, de l'Audiovisuel. Il devient chef de file du PS au gouvernement fédéral en tant que vice-Premier ministre, en charge des Communications et des Entreprises publiques d'abord (1994-1995), de l'Économie et des Télécommunication […] Lire la suite

FLANDRE

  • Écrit par 
  • Xavier MABILLE
  •  • 4 858 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La Flandre dans la Belgique en voie de fédéralisation »  : […] La Seconde Guerre mondiale marqua une nouvelle césure ; le climat de la Libération fut celui de la priorité à la reconstruction du pays, celui aussi d'une certaine restauration institutionnelle et politique. Les débats furent vifs sur les séquelles de la politique de guerre : répression de l'incivisme, amnistie, question royale. Le clivage entre nord et sud du pays, contrastés ou opposés, réapparu […] Lire la suite

HAINAUT

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 795 mots
  •  • 1 média

Le Hainaut était, sous l'Ancien Régime, une des principautés des Pays-Bas méridionaux, réunie aux possessions bourguignonnes en 1433. La partie méridionale du comté a été acquise par la France en 1659 et en 1678. Restée possession des Habsbourg, la partie septentrionale va former, en 1795, la base du territoire du département de Jemappes, qui incorporera aussi le Tournaisis et des terres brabançon […] Lire la suite

LIÈGE, ville

  • Écrit par 
  • Jean LEJEUNE, 
  • Xavier MABILLE
  •  • 6 993 mots
  •  • 1 média

La principauté épiscopale de Liège eut pendant huit siècles une existence distincte de celle des autres principautés existant alors sur le territoire de l'actuel État belge. Principauté élective dotée d'institutions qui lui étaient propres et s'étendant de part et d'autre de la frontière linguistique entre parlers romans et germaniques, sur le territoire d'au moins quatre provinces belges actuell […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

3 décembre 2021 Belgique. Soutien de la Banque européenne d'investissement à la Wallonie.

L’exécutif de la région wallonne et la Banque européenne d’investissement (BEI) signent un accord sans précédent, d’un montant de 1,1 milliard d’euros, destiné à financer les efforts de reconstruction nécessités par les inondations de juillet : 800 millions d’euros seront consacrés à la rénovation énergétique de logements sociaux et 300 millions à la reconstruction des berges de cours d’eau détruites. […] Lire la suite

3-8 novembre 2021 Belgique. Enquête sur des militaires liés à l'extrême droite.

Le 3, des perquisitions sont menées dans trois casernes en Flandre et en Wallonie, ainsi qu’au domicile privé de huit militaires, dans le cadre d’une enquête sur des soupçons d’« incitation à commettre des actes terroristes ». En mai, le caporal-chef Jürgen Conings, proche de l’extrême droite, avait pris la fuite après avoir menacé de s’en prendre à des symboles de l’État, à une mosquée et à des personnalités publiques. […] Lire la suite

26 octobre 2021 Belgique. Extension des restrictions sanitaires.

Le Comité de concertation, devant l’augmentation des contaminations, généralise l’obligation du port du masque, qui s’appliquait en Wallonie et à Bruxelles, mais pas en Flandre. L’usage du Covid Safe Ticket – ou passeport sanitaire –, déjà en vigueur à Bruxelles et prévu en Wallonie à partir de novembre, est également étendu à la Flandre pour l’accès aux cafés et restaurants. […] Lire la suite

15-30 septembre 2021 Belgique. Indemnisation des victimes non assurées des inondations.

Le 30, le Premier ministre Alexander De Croo annonce l’octroi d’un prêt de 1,2 milliard d’euros sur dix ans à la Wallonie, destiné à financer la reconstruction de la région.  […] Lire la suite

17-30 septembre 2021 Belgique. Nouvel allègement des restrictions anti-Covid.

Le 30, la Wallonie annonce le maintien de l’obligation du port du masque dans l’attente de la mise en place du CST dans la région. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Xavier MABILLE, « WALLONIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/wallonie/