WAJDA ANDRZEJ (1926-2016)

Andrzej Wajda est né le 6 mars 1926 à Suwałski, dans le nord-est de la Pologne. Issu d'une famille bourgeoise, fils d'un officier de carrière tué à Katyń au début de la Seconde Guerre mondiale, il s'engage à seize ans dans la Résistance contre les Allemands. À la Libération, il s'intéresse d'abord à la peinture (Académie des beaux-arts de Cracovie) avant de choisir une carrière de cinéaste (école de cinéma de Łódź). Après avoir été l'assistant d'Aleksander Ford, il réalise une quarantaine de films, de Génération (1955) aux Fleurs bleues (2016). Entre 1955 et 2005, il tourne six documentaires et huit films pour la télévision. Entre 1959 et 1988, il signe également une vingtaine de mises en scène pour les théâtres de Varsovie et de Cracovie. La réalisatrice Haifaa al-Mansour lui a consacré en 2012 un film, Wajda.

Andrzej Wajda

Andrzej Wajda

photographie

Canal, Cendres et diamant, L'Homme de marbre, L'Homme de fer, Katyń... Autant de films à travers lesquels Andrzej Wajda se fait le chroniqueur d'une Pologne en proie au nazisme, puis au communisme. 

Crédits : Jean BER/ Opale/ Leemage

Afficher

L'œuvre de Wajda est d’une grande diversité. Le cinéaste adapte une nouvelle de Leskov (Lady Macbeth sibérienne, 1961), des romans de Conrad (La Ligne d'ombre, 1976), Konwicki (Chronique des événements amoureux, 1986) et Dostoïevski (Les Possédés, 1988). Il transpose le climat romantique de deux nouvelles d'Iwaszkiewicz dans Le Bois de bouleaux (1970) et Les Demoiselles de Wilko (1979). Réalisé en hommage à l'acteur Zbigniew Cybulski – l'inoubliable Maciek de Cendres et diamant (1958) –, Tout est à vendre (1969) rappelle Huit et demi de Fellini (1963). Mais cette œuvre, ample et grave, riche de sensibilité et d'humanité, porte avant tout le témoignage d'un cinéma politique qui exalte la Pologne et le combat pour la liberté. Dans la tradition des motifs romantiques de Mickiewicz (Dziady, Pan Tadeusz) et Słowacki (Kordian), elle s'enracine dans l'histoire souvent tragique de ce pays depuis l'aube du xixe siècle.


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, critique de cinéma

Classification


Autres références

«  WAJDA ANDRZEJ (1926-2016)  » est également traité dans :

L'HOMME DE FER, film de Andrzej Wajda

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 820 mots
  •  • 1 média

Né en 1926, Andrzej Wajda termine l'école de cinéma de Lodz après la Seconde Guerre mondiale. Son deuxième long-métrage Kanal (1957), prix spécial du jury, le révèle déjà à Cannes. Puis avec Cendres et diamants (Popiól i diament, 1958), il s'affirme comme le cinéaste de la mémoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-homme-de-fer/#i_17453

SOCIALISTES ART DANS LES PAYS

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED, 
  • Louis MARCORELLES, 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 12 583 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le cinéma polonais »  : […] Le cinéma polonais est le premier à donner le ton. Andrzej Munk, avec Un homme sur la voie (Czlowiek na torze, 1955), Andrzej Wajda, avec Générations (Pokolenie, 1954) et Kanal (1956), dépassent les conventions du fameux « réalisme socialiste : Munk en mettant l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-dans-les-pays-socialistes/#i_17453

ZULAWSKI ANDRZEJ (1940-2016)

  • Écrit par 
  • Jacques KERMABON
  •  • 767 mots
  •  • 1 média

partie de son enfance et la fin de son adolescence en France. Sorti diplômé de l’IDHEC en 1959, il retourne en Pologne et devient l’assistant d’Andrzej Wajda, réalisateur de Kanal, film auquel il avait consacré un mémoire. Il publie des critiques cinématographiques et un roman, Kino, interdit par les autorités polonaises. Il réalise deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrzej-zulawski/#i_17453

Pour citer l’article

Michel ESTÈVE, « WAJDA ANDRZEJ - (1926-2016) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wajda-andrzej-1926-2016/