VORONEJE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chef-lieu de l'oblast homonyme de la fédération de Russie (52 400 km2, 2 379 000 hab. en 2002), Voroneje (841 000 hab. en 2007), située sur la rivière du même nom à 25 kilomètres en amont de sa confluence avec le Don, est une ville-carrefour mettant en relation la région industrielle centrale avec l'Ukraine, les pays du Caucase et ceux de la Volga.

Fondée en 1586, peu après l'annexion à la Moscovie des royaumes de Kazan et d'Astrakhan, la ville servit un temps de poste frontière chargé de protéger l'Empire russe contre les incursions des Tatars de Crimée. La ligne de défense ayant été déplacée vers le sud au cours du xviie siècle, la ville put exploiter les possibilités offertes par sa situation et développer son commerce, Pierre le Grand vint y construire la flotte qu'il lança sur le Don en 1696 contre les Turcs. Perdue par les Russes en 1711, reconquise à la fin du siècle, Voroneje connut tout au long du xixe siècle l'existence languissante des places de commerce de second ordre. Transformée par les pouvoirs publics soviétiques en centre industriel, la ville eut beaucoup à souffrir de la Seconde Guerre mondiale : elle a été sur la ligne même du front de juillet 1942 à janvier 1943, si bien qu'elle était détruite à 95 p. 100 lors de sa libération définitive le 25 janvier 1943.

Reconstruite, elle a accueilli de nombreuses entreprises industrielles (machines agricoles, fabriques de presses à forger, matériel radio, caoutchouc synthétique) et des industries alimentaires. Sa situation à mi-chemin entre les deux régions industrielles les plus puissantes de la Russie d'Europe, la région industrielle centrale au nord et la région du Donetz-Dniepr au sud, a favorisé son développement.

—  Pierre CARRIÈRE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre CARRIÈRE, « VORONEJE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/voroneje/