PYRAMIDALE VOIE

BULBE RACHIDIEN

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 4 093 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Voies et noyaux de relais »  : […] On distinguera les voies ascendantes conduisant les différentes sensibilités conscientes et inconscientes et les voies descendantes motrices. Les voies ascendantes sont le prolongement des voies médullaires, mais les voies de la sensibilité tactile consciente fortement discriminative transportées par les cordons postéro-médians spinaux (faisceaux de Goll et de Burdach) vont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulbe-rachidien/#i_29663

HÉMIPLÉGIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 456 mots

Paralysie d'un hémicorps, droit ou gauche. Pour le neurologue, il s'agit plus exactement de la perturbation du tonus et de la motricité musculaire que détermine une lésion unilatérale de la voie motrice principale au niveau des centres nerveux (voie pyramidale). L'hémiplégie ne peut, en effet, être correctement définie ni par la paralysie (les troubles du tonus sont au moins aussi importants dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemiplegie/#i_29663

HÉMISPHÈRES CÉRÉBRAUX

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER, 
  • Paul LAGET
  •  • 12 320 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le tractus pyramidal »  : […] Le tractus pyramidal compte environ un million d'axones, dont 60 p. 100 sont myélinisés. En ce qui concerne son origine, il est démontré, chez les Primates et, avec des transpositions nécessaires, chez les Carnivores, que toutes les fibres pyramidales viennent du néocortex ; que le contingent essentiel est issu de l'aire 4, mais que l'aire 6, en particulier l'AMS, est à l'origine d'un contingent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemispheres-cerebraux/#i_29663

MOELLE ÉPINIÈRE

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 5 066 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Principaux faisceaux descendants »  : […] Les faisceaux descendants peuvent être rangés en deux grands groupes : d'une part, le contingent d'origine corticale dont l'apparition est récente, puisqu'elle coïncide avec celle du cortex moteur cérébral qui n'existe que chez les Mammifères, et que l'on désigne du terme général de système pyramidal ; d'autre part, tous les autres faisceaux descendants rangés sous le vocable général de système […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moelle-epiniere/#i_29663

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 238 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les réflexes »  : […] La fonction interrogée dans le cas des réflexes tendineux est l'arc réflexe sensitivo-moteur (réflexe d'étirement ou réflexe myotatique). On sait que, schématiquement, il comporte une fibre sensitive d'origine musculaire qui s'articule avec une cellule motrice (motoneurone alpha) qui, elle-même, innerve ce même muscle. En fait, ce schéma est simpliste (cf.  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_29663

TRONC CÉRÉBRAL

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 4 570 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les principales voies de passage »  : […] Un premier contingent emprunte les pédoncules cérébraux, puis les pieds du pont et les pyramides bulbaires et renferme les voies pyramidales. Un second contingent traverse tout ou partie de la calotte du tronc cérébral et peut s'épuiser dans certaines de ses structures ou bien gagner la moelle ou des formations nerveuses situées plus haut que le mésencéphale. Ce second contin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tronc-cerebral/#i_29663


Affichage 

Aires motrices : voie pyramidale

dessin

La voie pyramidale 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Aires motrices : voie pyramidale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin