NEZVAL VÍTĚZSLAV (1900-1958)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans les contradictions de l'entre-deux-guerres

Vítězslav Nezval est né avec le siècle dans la famille d'un instituteur morave. De son enfance, il gardera des souvenirs précieux qu'il cultivera, conscient de sa poétique basée sur la mémoire des sens plus que sur les constructions intellectuelles. Paysage et vie familiale, humbles joies et simples objets de la vie à la campagne, qui se transformèrent dans son « imagination concrète » en pièces maîtresses de son art. Ensuite, c'est la petite ville de Třebíč, avec son lycée, sa grand-rue et ses promenades quotidiennes, au crépuscule ; premières amours et premières lectures ; premiers vers dans le goût de l'époque. Peu avant le baccalauréat, Nezval est enrôlé dans l'armée impériale austro-hongroise. Il se réjouit lorsque éclate la révolution russe, espérant voir la vague déferler sur son pays et lui apporter la libération. Nezval vit ses quelques mois de service militaire à la manière de son illustre compatriote le « brave soldat » Švejk. S'inventant une maladie après l'autre, il ne connaît, à son grand soulagement, aucun champ de bataille. Par contre, il a l'intense joie d'assister à la création de la première République tchécoslovaque. Nezval s'inscrit ensuite à la faculté de droit de Brno, puis à la faculté des lettres de l'université Charles IV à Prague, ville qu'il ne quittera plus. Car c'est là que le petit campagnard, ébloui, s'émerveille de la civilisation moderne, de son rythme, de son art. Les contradictions tumultueuses de l'après-guerre le happent alors.

Il préfère l'école buissonnière à la faculté : « Il me semblait malhonnête, écrit-il dans ses Mémoires, d'obtenir un doctorat qui n'aurait pour moi aucune signification et auquel de surplus accédaient de nombreux sots. » Dans les rues de Prague, et surtout dans ses cafés littéraires, le poète abandonne ses anciennes amours poétiques, principalement symbolistes et fin de siècle. La génération à laquelle il appartient épouse les espérances sociales suscitées par la première révolution « réussie », celle de l'Oc [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  NEZVAL VÍTEZSLAV (1900-1958)  » est également traité dans :

TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Vladimir PESKA
  •  • 18 244 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « En pleine liberté »  : […] Alors que s'écrit ce chapitre de « littérature de guerre et de libération », la vie intellectuelle et artistique évolue dans le climat d'une démocratie libérale, pluraliste, tolérante. Šalda reste le maître incontesté, sévère, stimulant, ouvert, de la critique ; le traditionaliste Arne Novák (1888-1939) domine l'histoire littéraire ; le théoricien Karel Teige (1900-1951) anime plusieurs mouvements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-tcheque/#i_23185

Pour citer l’article

Ivo FLEISCHMANN, « NEZVAL VÍTĚZSLAV - (1900-1958) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitezslav-nezval/