VITESSE DE LA LUMIÈRE

RÖMER DÉMONTRE QUE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE N'EST PAS INFINIE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 215 mots

Invité en 1671 par Jean-Dominique Cassini à séjourner à l'Observatoire de Paris, l'astronome danois Ole Christensen Römer (1644-1710) y étudie notamment le mouvement des satellites galiléens de Jupiter, découverts en 1610 par Gal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romer-demontre-que-la-vitesse-de-la-lumiere-n-est-pas-infinie/#i_41173

ABERRATION ASTRONOMIQUE

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • Jean KOVALEVSKY
  •  • 992 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Historique »  : […] Le phénomène d'aberration fut découvert indépendamment dans le cas du Soleil par le Danois Ole Christensen Römer et dans le cas des étoiles ( aberration des fixes ) par l'Anglais James Bradley. Ces deux découvertes eurent une influence considérable sur les conceptions astronomiques. En 1676, Römer remarqua que l'intervalle de temps séparant les éclipses des satellites de Jupiter ne pouvait s'inter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aberration-astronomique/#i_41173

COSMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 9 326 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La relativité restreinte »  : […] C'est à Einstein que nous devons les deux théories de la relativité. L'énoncé essentiel de la relativité restreinte concerne la vitesse de la lumière, postulée constante dans le vide, quel que soit l'état de mouvement de la source ou de l'observateur. Ainsi, nul objet que nous observons ne nous est contemporain : la lumière met 8 minutes environ pour nous parvenir du Soleil, plusieurs années d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cosmologie/#i_41173

EINSTEIN ALBERT (1879-1955)

  • Écrit par 
  • Michel PATY
  •  • 6 510 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Relativité restreinte »  : […] Très tôt préoccupé par la théorie électromagnétique et par son rapport à la question du mouvement, Einstein trouvait insatisfaisante par certains aspects la formulation qu'en avait donnée Lorentz en 1895, à partir de la théorie de Maxwell. D'une part, les phénomènes électromagnétiques (tels que l'induction) et optiques (absence d'anisotropie par rapport au mouvement de la Terre manifestée dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-einstein/#i_41173

ÉNERGIE - La notion

  • Écrit par 
  • Julien BOK
  •  • 7 639 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Mécanique relativiste »  : […] Diverses expériences ont montré que la mécanique classique ne s'appliquait pas aux particules animées de vitesses voisines de la vitesse de la lumière c . Einstein a formulé une nouvelle mécanique, dite « relativité restreinte », permettant d'interpréter ces expériences. Un événement est un phénomène physique qui se produit en un point donné M au temps t . Les coordonnées de M et le temps t sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-la-notion/#i_41173

ERREUR

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 4 867 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'erreur dans les théories physiques »  : […] Très schématiquement, on attribue deux objets aux théories physiques : expliquer la réalité ou représenter les phénomènes, c'est-à-dire des effets observables. Pour Pierre Duhem, au début du xx e siècle, « une théorie physique n'est pas une explication. C'est un système de propositions mathématiques, déduites d'un petit nombre de principes, qui ont pour but de représenter aussi simplement, aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erreur/#i_41173

FIZEAU ARMAND HIPPOLYTE LOUIS (1819-1896)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 168 mots

Physicien français, né à Paris et mort au château de Venteuil, près de La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne). Professeur à l'École polytechnique (1863), Fizeau est le premier à mesurer la vitesse de la lumière sans faire appel aux observations astronomiques (1849). En employant une roue dentée tournant à grande vitesse pour fabriquer des impulsions brèves, Fizeau peut utiliser une distance assez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-hippolyte-louis-fizeau/#i_41173

FOUCAULT LÉON (1819-1868)

  • Écrit par 
  • Cyril VERDET
  •  • 988 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ses travaux en optique »  : […] Après des études au collège Stanislas à Paris, l’obtention d’un baccalauréat ès lettres en 1837 puis d’un autre ès sciences physiques deux ans plus tard, Jean Bernard Léon Foucault, né le 18 septembre 1819 à Paris, s’oriente vers des études de médecine. Il assiste avec intérêt aux expériences du médecin Alfred Donné (1801-1878), qui lui propose de l’aider dans la préparation de ses démonstrations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-foucault/#i_41173

LUMIÈRE

  • Écrit par 
  • Séverine MARTRENCHARD-BARRA
  •  • 6 171 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Vitesse de la lumière »  : […] La lumière ne se propage pas instantanément. Il faut par exemple 8 minutes à la lumière émise à la surface du Soleil pour parvenir jusqu'à nous, soit une vitesse d'environ 300 000 kilomètres par seconde dans le vide ; cet ordre de grandeur est aujourd'hui largement connu. Ce n'est pourtant qu'à la fin du xvii e  siècle qu'une première valeur de cette vitesse – dénommée usuellement c pour célérité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lumiere/#i_41173

MASSE, physique

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LÉVY-LEBLOND, 
  • Bernard PIRE
  •  • 4 054 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Masse et énergie »  : […] Au début du siècle, Einstein a montré la nécessité de modifier les conceptions de la mécanique newtonienne en remplaçant les notions classiques d'espace et de temps par des notions plus élaborées et plus intriquées. On sait qu'un aspect majeur de ces nouvelles notions est l'existence pour tous les corps matériels d'une vitesse limite c , qui coïncide avec la vitesse de la lumière. Cela implique u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masse-physique/#i_41173

MÉDAILLE D'OR DU CNRS 2017

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA
  •  • 1 691 mots
  •  • 2 médias

Le 27 septembre 2017, deux physiciens français, Alain Brillet et Thibault Damour, reçoivent la médaille d’or du CNRS qui récompense leurs travaux ayant joué un rôle déterminant dans la détection des ondes gravitationnelles. Ces ondes sont d’infimes déformations de l’espace-temps, produites par un violent et soudain changement local de la répartition dans l’espace d’une masse de matière, telle qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medaille-d-or-du-cnrs-2017/#i_41173

NATURE DE LA LUMIÈRE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 299 mots

Après ses études à Cambridge et un premier poste de professeur à l'université d'Aberdeen, le physicien écossais James Clerk Maxwell (1831-1879) est nommé professeur au King's College de Londres en 1860. C'est là qu'il obtient ses plus célèbres résultats sur l'électromagnétisme. En 1861 et 1862, il écrit un article titré « Sur les lignes de forces physiques » publié dans le Philosophical Magazine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nature-de-la-lumiere/#i_41173

PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 2018

  • Écrit par 
  • Philippe BALCOU, 
  • Vincent CROQUETTE
  •  • 2 088 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La technique d’amplification à dérive de fréquence des lasers intenses »  : […] Si, en 1960, les premiers lasers fonctionnaient de manière continue, les physiciens ont rapidement trouvé le moyen de créer des impulsions de lumière d’une durée d’abord de l’ordre de la nanoseconde (10 -9  seconde), puis de la picoseconde (10 -12  seconde) et de la femtoseconde. À la simple cavité laser succède alors la notion de chaîne laser qui comprend un laser initial fournissant un train d’i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physique-2018/#i_41173

RELATIVITÉ - Relativité restreinte

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 3 431 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les postulats de la relativité »  : […] Le premier postulat affirme que les résultats de toute expérience conduite à l'intérieur d'un certain système de référence sont indépendants de tout mouvement de translation uniforme de ce système. Ce postulat est équivalent à l'affirmation selon laquelle il n'y a aucun moyen de détecter une vitesse absolue dans l'espace. Il est très proche du principe de relativité galiléenne, que la mécanique ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relativite-relativite-restreinte/#i_41173

RÖMER OLE (1644-1710)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 469 mots

L' astronome danois Ole Römer démontra en 1676 que la vitesse de la lumière n'était pas infinie. Ole Christensen Römer (ou Rømer, ou Roemer) naît le 25 septembre 1644 à Århus, dans le Jutland. En 1672, il s'établit à Paris, où il va passer neuf ans à l'Observatoire royal. Le directeur de cette institution, l'astronome franco-italien Jean-Dominique Cassini, cherche à cette époque à utiliser les éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ole-romer/#i_41173

TCHERENKOV EFFET

  • Écrit par 
  • Paul BAILLON, 
  • Robert MEUNIER
  •  • 2 794 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Description »  : […] Lorsqu'une particule chargée se déplace dans un milieu transparent (verre, liquide, gaz), ce déplacement agit sur les champs électrique et magnétique comme une série d'éclairs successifs ; un peu comme les lampes d'une guirlande qui s'allument à tour de rôle, donnant l'impression qu'elles se déplacent le long du fil de support. Dans tout phénomène vibratoire, et la lumière en est un, une série de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-tcherenkov/#i_41173

TEMPS

  • Écrit par 
  • Hervé BARREAU, 
  • Olivier COSTA DE BEAUREGARD
  •  • 14 773 mots

Dans le chapitre « Vitesse de la lumière »  : […] La seconde et essentielle mutation relativiste de la chronométrie a consisté à référer directement l'étalon des temps à celui des longueurs par l'intermédiaire d'une vitesse c ayant un caractère absolu. Une propriété, à l'époque inattendue, de la cinématique des solides est à la clé de cette nouvelle révolution. Cela invite à remarquer rétrospectivement que l'espace euclidien, admettant comme on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temps/#i_41173

THÉORIE DE LA RELATIVITÉ, en bref

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 176 mots
  •  • 1 média

Albert Einstein propose, en 1905, la théorie de la relativité restreinte comme un nouveau cadre pour décrire de façon cohérente les phénomènes physiques mettant en jeu des vitesses proches de celle de la lumière. En imposant l'universalité de la vitesse de la lumière, la relativité restreinte mène à une description profondément modifiée de toute la physique, dont la toile de fond devient un espace […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-la-relativite-en-bref/#i_41173


Affichage 

Théorie de la relativité

vidéo

L'addition vectorielle des vitesses est un fait d'expérience Ainsi, par rapport à un spectateur immobile, une personne se déplaçant sur un tapis roulant en sens inverse fait du surplace À l'arrêt, elle se déplacera avec le tapis Enfin, les deux vitesses s'ajoutent lorsque le marcheur et le... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Théorie de la relativité
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo