VIRUS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les virus tumorigènes

La notion de cancer transmissible par un virus remonte au début du siècle. En 1907, puis en 1911, l'apparition rapide d'une tumeur chez un poulet infecté par un extrait tumoral aviaire avait en effet déjà été constatée (Ellerman, Bang et Rous). S'agissant d'extraits filtrés de manière à retenir les bactéries, la transmission à caractère infectieux ne pouvait qu'être le fait de virus.

On sait aujourd'hui que ces activités tumorigènes étaient transmises par le virus de l'érythroblastose aviaire et par le virus du sarcome de Rous. Depuis le milieu des années 1970, de nombreux autres virus tumorigènes ont été découverts, tandis que plusieurs mécanismes viraux de transformation cellulaire ont été caractérisés à l'échelle moléculaire. Des mécanismes analogues ont ensuite été mis en évidence dans les tumeurs d'origine non virale, qui constituent la grande majorité des cancers. Les virus tumorigènes apparaissent ainsi comme des agents, parmi d'autres, de mécanismes probablement très généraux de transformation cellulaire. C'est toutefois l'étude du cas particulier des tumeurs d'origine virale qui a ouvert la voie à la compréhension des mécanismes moléculaires du cancer, toutes étiologies confondues.

La transformation tumorale d'une cellule par un virus passe toujours par l'intégration du génome viral au génome cellulaire, sous forme de provirus. Le phénomène est donc constaté avec des rétrovirus, qui connaissent systématiquement cette étape d'intégration dans leur cycle, et avec des virus à ADN, dont l'intégration est beaucoup plus inhabituelle et peut être qualifiée d'accidentelle tant que les causes n'en sont pas connues.

En ce qui concerne les mécanismes de la tumorisation, on distingue les virus oncogènes, qui sont des rétrovirus induisant des transformations cellulaires extrêmement rapides et polyclonales, et les virus lents, qui comportent des virus à ADN et des virus à ARN, parfois seulement responsables de transformations monoclonales lentes.

Les virus oncogènes, dont font partie les deux virus aviaires observés au début du siècle, doivent leur act [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Médias de l’article

Luc Montagnier

Luc Montagnier
Crédits : E. Feferberg/ AFP

photographie

Virus

Virus
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Virion VIH

Virion VIH
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Virus herpétique

Virus herpétique
Crédits : G W Willis, Md/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  VIRUS  » est également traité dans :

VIRUS ET VIROLOGIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 458 mots

1883 Louis Pasteur cultive le virus rabique dans le tissu nerveux du lapin. Le terme virus n’a alors pas de sens précis et désigne tout agent pathogène.1892 Dimitri Ivanovski démontre que, contrairement aux bactéries, un virus […] Lire la suite

ADÉNOVIRUS

  • Écrit par 
  • François DENIS
  •  • 2 397 mots
  •  • 1 média

Ces virus, découverts en 1953 par W. P. Rowe, avaient été initialement isolés à partir de tissus adénoïdiens (amygdales), d'où le nom d'adénovirus. Même si les adénovirus constituent des modèles d'étude de transformation cellulaire et de cancérisation chez les rongeurs, ils ne peuvent à ce jour être incriminés pour aucun cancer chez l'homme. Mais ces virus occupent une place importante en patholo […] Lire la suite

ALIMENTATION (Aliments) - Risques alimentaires

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RUASSE
  •  • 4 747 mots

Dans le chapitre « Les contaminations biologiques »  : […] Rappelons tout d'abord le cas de germes parasitaires : ascaris, ténias, douves, trichines dont la présence dans certains aliments nécessite un dépistage préventif systématique. Quant aux éléments microbiens et viraux, ils peuvent rendre l'aliment dangereux par trois mécanismes essentiels : la prolifération, la toxinogenèse et l'induction toxique. […] Lire la suite

ARBOVIRUS

  • Écrit par 
  • Claude HANNOUN, 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 1 865 mots
  •  • 1 média

L'expression anglaise « Arthropodborne virus » (qui signifie virus véhiculé par les Arthropodes) a été simplifiée en « arbovirus », terme consacré par le congrès de microbiologie de Montréal en 1966. Il s'applique à plus de 400 virus dont certains sont connus depuis fort longtemps (le virus de la fièvre jaune est le premier virus isolé d'une maladie humaine, en 1903), mais beaucoup d'autres ont ét […] Lire la suite

ASTHME

  • Écrit par 
  • Philippe GODARD, 
  • François-Bernard MICHEL
  •  • 5 848 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Virus et asthme »  : […] La responsabilité des virus dans les exacerbations est désormais bien établie, chez l’enfant et chez l’adulte. Chez le nourrisson, bien des bronchites sifflantes sont d'origine virale et évoluent par la suite vers un asthme authentique et durable. Les virus responsables d’exacerbation sont les rhinovirus (dans 48 p. 100 des cas), le virus respiratoire syncitial (18 p. 100, d'où le lien souvent é […] Lire la suite

AUJESKY MALADIE D'

  • Écrit par 
  • Jacqueline VIRAT
  •  • 404 mots

Maladie contagieuse, inoculable, la maladie d'Aujesky est due à un virus spécifique qui affecte la plupart des animaux domestiques et quelques animaux sauvages. Sa transmission à l'homme est exceptionnelle. Elle a été décrite par Aujesky en 1902. On la trouve en Europe et en Amérique, avec des territoires préférentiels comme l'Europe de l'Est ; de rares cas ont été signalés en Afrique et en Asie. […] Lire la suite

AUTOASSEMBLAGE VIRAL

  • Écrit par 
  • Léon HIRTH
  •  • 901 mots

Les virus les plus simples sont généralement constitués par une molécule d'acide nucléique protégée par des sous-unités protéiques. La particule virale ainsi constituée est dite nucléocapside . Les sous-unités qui composent la capside protéique peuvent s'arranger autour de l'acide nucléique selon une symétrie cubique ou hélicoïdale. Il arrive que les divers éléments d'une même particule virale (ou […] Lire la suite

AZIDOTHYMIDINE (AZT)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 418 mots

La molécule appelée zidovudine – appellation pharmaceutique de l’azidothymidine, abrégée en AZT – est le premier médicament doté d’une certaine efficacité contre le VIH, le virus responsable du sida. Cet analogue d’un composant de l’ADN, la thymidine, bloque en effet l’enzyme qui permet la multiplication du virus dans une cellule infectée. La molécule et ses propriétés antivirales étaient connues […] Lire la suite

BACTÉRIOPHAGES ou PHAGES

  • Écrit par 
  • Jean-François VIEU
  •  • 3 527 mots
  •  • 1 média

Les bactériophages, découverts par F. W. Twort (1915), puis redécouverts par F. d'Hérelle (1917), qui leur donna ce nom, sont des virus pathogènes pour les bactéries ; possédant les caractéristiques générales des virus, ils provoquent la destruction ou lyse des cultures microbiennes et déterminent une véritable « maladie contagieuse des bactéries » indéfiniment transmissible de culture microbien […] Lire la suite

BALTIMORE DAVID (1938- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 676 mots

Virologue américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1975 (conjointement à Howard M. Temin et Renato Dulbecco) pour l'exploration des interactions entre les virus oncogènes et le matériel génétique des cellules. Les travaux de ces trois chercheurs ont contribué à la compréhension du rôle des virus dans le développement du cancer. En travaillant indépendamment, David Baltimore et Howard T […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Déclaration du président Emmanuel Macron sur la sortie de crise. 28 août 2020

« répondre aux conséquences de la crise », mais à « préparer la France de 2030 ». Par ailleurs, le chef de l’État défend l’obligation du port du masque dans les entreprises et les établissements d’enseignement, déclarant que la « stratégie est de vivre avec le virus, c’est-à-dire de ne pas arrêter […] Lire la suite

France. Renforcement des mesures de prévention de la Covid-19. 3-29 août 2020

ressaisir » face à une situation sanitaire qui « évolue dans le mauvais sens depuis deux semaines environ ». Le 14, les départements de Paris et des Bouches-du-Rhône sont placés en « zone rouge » – ou zone de circulation active du virus. Les consignes de prévention sanitaire y sont renforcées. Le 18 […] Lire la suite

États-Unis – Chine. Mise en cause par Washington de la Chine dans la gestion de la pandémie de Covid-19. 3-13 mai 2020

Le 3, reprenant des accusations proférées par le président Donald Trump fin avril, le secrétaire d’État Mike Pompeo affirme, sur la chaîne de télévision ABC, qu’il existe « des preuves immenses » – qu’il ne fournit pas – attestant que le virus de la Covid-19 provient d’un laboratoire de virologie […] Lire la suite

France. Début du déconfinement. 3-31 mai 2020

dans les départements d’Île-de-France, du Grand Est, de Bourgogne-Franche-Comté et de Mayotte qui restent classés « rouges » – c’est-à-dire que le virus y circule encore activement et que les services hospitaliers y sont encore très sollicités. Le 13, le directeur général du laboratoire pharmaceutique français […] Lire la suite

Allemagne. Annonce d’un plan de sortie du dispositif de prévention de l’épidémie de Covid-19. 15-29 avril 2020

que l’épidémie est « sous contrôle », le taux de reproduction du virus – le nombre de personnes infectées par un porteur du SARS-CoV-2 – étant inférieur à 1. Il précise que « les hôpitaux n’ont été saturés à aucun moment » et que le quart des quarante mille lits de soins intensifs […] Lire la suite

Pour citer l’article

Vincent BARGOIN, « VIRUS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/virus/