VIROÏDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Représentation schématique de la réplication des viroïdes

Représentation schématique de la réplication des viroïdes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Symptômes causés par le viroïde de la mosaïque latente du pêcher

Symptômes causés par le viroïde de la mosaïque latente du pêcher
Crédits : Thierry Candresse/ Inra

photographie

Maladie du rabougrissement apical de la tomate

Maladie du rabougrissement apical de la tomate
Crédits : Thierry Candresse/ INRA

photographie


Reproduction et invasion des plantes hôtes

Ne codant pour aucune protéine, les viroïdes sont totalement dépendants pour se répliquer de la machinerie enzymatique de leurs hôtes. Si les grandes lignes de ce processus sont connues, les enzymes de l’hôte impliquées ne sont pas encore très clairement identifiées. La réplication se déroule selon un mécanisme dit de « cercle roulant » dans lequel l’ARN circulaire du viroïde est copié (transcrit) pour donner des oligomères ou des multimères linéaires complémentaires qui serviront à leur tour de matrice pour donner des copies multimériques de la molécule initiale. Ces copies sont ensuite découpées en monomères qui sont finalement refermés en boucle pour donner les molécules filles. Les polymérases (permettant la transcription) et les ligases (responsables de la circularisation) impliquées sont des enzymes de l’hôte mais, selon la famille de viroïdes, le découpage des multimères est soit autocatalytique (activité ribozyme chez les Avsunviroidae), soit réalisé par une enzyme de l’hôte (Pospiviroidae).

Représentation schématique de la réplication des viroïdes

Représentation schématique de la réplication des viroïdes

Dessin

La réplication se fait selon deux mécanismes : un mécanisme symétrique pour les viroïdes appartenant à la famille des Avsunviroidae (gauche de la figure) ; un mécanisme asymétrique pour les Pospiviroidae (droite de la figure). Chez les Avsunviroidae, les oligomères complémentaires... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Écrit par :

  • : directeur de recherche, UMR 1332 Biologie du fruit et pathologie, INRA et université de Bordeaux

Classification


Autres références

«  VIROÏDES  » est également traité dans :

ARN (acide ribonucléique) ou RNA (ribonucleic acid)

  • Écrit par 
  • Marie-Christine MAUREL
  •  • 2 763 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des fossiles moléculaires à ARN ? »  : […] Ce qui est réalisable in vitro dans nos laboratoires a-t-il pu se produire il y a 3,8 milliards d'années ? Personne ne peut l'affirmer, mais il est clair que, à partir de toutes ces données, on peut aujourd'hui dessiner le contour d'un hypothétique scénario de ce que furent les étapes clés de l'histoire naturelle du vivant. Certains virus à ARN présentent des motifs catalytiques agissant au cours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arn-rna/#i_20802

PHYTOPATHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Marie-Thérèse ESQUERRÉ-TUGAYÉ
  •  • 5 860 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Histoire de la phytopathologie »  : […] Des croyances de l’Antiquité aux connaissances actuelles, bien des étapes jalonnent l’histoire de la phytopathologie. Ce sont d’abord les écrits de Théophraste, philosophe grec (371/370-288/287 av. J.-C.), qui relatent l’existence de maladies sur diverses plantes. Ensuite, les Romains implorent le dieu Robigo pour épargner les céréales de ce fléau qu’est la « rouille ». Durant l’époque médiévale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phytopathologie/#i_20802

VIRUS

  • Écrit par 
  • Vincent BARGOIN
  •  • 8 306 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Notion de virus »  : […] Les virus sont les agents d'un grand nombre de maladies, des plus bénignes aux plus graves, affectant tous les êtres vivants multicellulaires, qu'il s'agisse de l'homme (virus de la grippe, des hépatites, de la poliomyélite , de la rage, de la fièvre jaune, etc.), des animaux vertébrés (virus de la peste bovine, porcine, aviaire, de la fièvre aphteuse, etc.) ou des animaux invertébrés (virus de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus/#i_20802

Pour citer l’article

Thierry CANDRESSE, « VIROÏDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/viroides/