VIOLON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Tartini

Tartini
Crédits : Hulton Getty

photographie

Paganini

Paganini
Crédits : Hulton Getty

photographie

Eugène Ysaÿe

Eugène Ysaÿe
Crédits : Rischgitz/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Yehudi Menuhin

Yehudi Menuhin
Crédits : Erich Auerbach/ Getty Images

photographie


Principes acoustiques

Prenons une « caisse » sonore quelconque et excitons-la en frappant dessus d'une manière donnée. On entend un « bruit » complexe, dont la « hauteur » varie selon les dimensions, la nature des matériaux, les épaisseurs des tables. Ce bruit, on sait actuellement l'analyser sous l'aspect d'une « courbe de réponse », qui indique les pointes de résonance propres à cette caisse. Excitons cette caisse à l'aide d'une corde. Le son produit est d'autant plus intense et plus riche que le son de la corde et ses composantes coïncident avec la courbe de réponse. On vérifie en effet qu'en tendant graduellement la corde le rendement sonore sera optimal pour une certaine tension de corde, c'est-à-dire une certaine note, les notes voisines étant encore acceptables. Avec une simple boîte, on peut exploiter une octave par exemple. Mais une octave est insuffisante pour réaliser une musique élaborée. Comment faire, alors, avec une caisse unique si l'on désire une étendue de trois ou quatre octaves ou plus ? La solution du problème avait déjà été amorcée par les fabricants de rebecs. Ils posaient un pied du chevalet sur la table mince en sapin, qui était très « souple » (grand degré de liberté) et qui permettait ainsi d'amplifier correctement les sons graves de l'instrument. Le pied droit du chevalet ne s'appuyait pas sur la table, mais, par l'intermédiaire d'une petite tige de bois, l'âme, sur le « fond » de l'instrument, fait en bois très dur (olivier, érable, etc.). Le degré de liberté du fond étant très faible, on favorisait ainsi les sons aigus. Un seul instrument permettait de ce fait d'exploiter près de deux octaves.

Les dispositions du rebec furent adoptées et améliorées par l'inventeur du violon. Un perfectionnement consiste à coincer l'« âme » entre la table et le fond, ce qui évitait certainement bien des problèmes de tenue du chevalet ; un autre fut de coller sous le pied gauche du chevalet, du côté des cordes graves, une petite verge de sapin, la « barre », qui, alourdissant la table, favorisait ainsi les graves. L'étendue sonore de l'instrument, moyenna [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Écrit par :

  • : directeur de recherche honoraire au C.N.R.S., chargé de cours d'acoustique au Conservatoire national supérieur de musique de Paris

Classification


Autres références

«  VIOLON  » est également traité dans :

VIOLON, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 267 mots
  •  • 10 médias

Le violon est un instrument à cordes frottées par un archet. Le violoniste, qui joue en tenant son instrument sous le menton, produit les notes en posant les doigts sur une ou plusieurs des quatre cordes et en faisant vibrer celles-ci avec l'archet – une baguette en bois légèrement incurvée sur laquelle est tendue une mèche de crins de cheval. Les cordes, acc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/violon-en-bref/#i_14389

ACCARDO SALVATORE (1941- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 784 mots

Aux xix e et xx e  siècles, l'école italienne du violon n'est pas la plus fournie en virtuoses de l'histoire de l'instrument. Si elle paraît en retrait comparée à ses sœurs russe, franco-belge ou allemande, elle n'en offre pas moins quelques étoiles de première grandeur, parmi lesquelles émerge l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvatore-accardo/#i_14389

ALTO

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 993 mots
  •  • 8 médias

Instrument de la famille des cordes, apparenté par sa forme au violon, l'alto est un peu plus grand que celui-ci – il mesure 67 centimètres environ, contre 59 –, est construit avec les mêmes matériaux et comporte le même nombre de pièces. Son archet est plus court mais plus lourd que celui du violon. Accordé une quinte au-dessous ( la - ré sol - […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alto/#i_14389

ALTO, instrument

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 622 mots

Instrument à cordes de la famille des violons. L'alto est légèrement plus grand que le violon ; il mesure en moyenne 67 centimètres, dont 40 pour la caisse ; les éclisses ont 4 centimètres de hauteur vers le manche et 4,2 cm au bouton de cordier. L'alto est accordé une quinte au-dessous du violon, soit ut 2 et sol 2 (cordes filées), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alto-instrument/#i_14389

AUCLAIR MICHÈLE (1924-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 171 mots

Violoniste française. Née dans une famille vouée aux arts, Michèle Auclair commence l'étude du violon, à quatre ans, avec Line Talluel. Elle poursuit sa formation au Conservatoire de Paris, sous l'égide de Jules Boucherit, Boris Kamenski et Jacques Thibaud. Lauréate du premier prix de violon au Concours international de Genève en 1945, elle va jouer dans des formations de renom, comme la Société […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michele-auclair/#i_14389

BAUMGARTNER RUDOLF (1917-2002)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 840 mots

Le nom du chef d'orchestre suisse Rudolf Baumgartner reste associé au Festival Strings Lucerne, orchestre de chambre dont il fut le fondateur et le directeur musical durant plus de quarante ans, de 1956 à 1998 ; cet ensemble a contribué au renouveau de l'interprétation de la musique baroque dans les années 1960, tout en accordant une large place aux œuvres contemporaines. Rudolf Baumgartner naît à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-baumgartner/#i_14389

BÉRIOT CHARLES DE (1802-1870)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 311 mots

Le violoniste et compositeur belge Charles de Bériot est à l'origine de l'école franco-belge de violon, mêlant élégance classique et virtuosité technique, illustrée par Henry Vieuxtemps, Eugène Ysäye, Louis Persinger, Yehudi Menuhin, Isaac Stern, Arthur Grumiaux... Charles-Auguste de Bériot naît le 20 février 1802 à Louvain. Élève de Jean-François Tiby, il se produit en public dès l'âge de neuf a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-de-beriot/#i_14389

BIBER HEINRICH IGNAZ FRANZ VON (1644-1704)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 368 mots

Compositeur autrichien né à Wartemberg en Bohême. Heinrich Biber est sans doute l'élève de Schmelzer à Vienne, puis entre comme violoniste au service du prince-évêque d'Olmütz. Engagé par le prince-évêque de Salzbourg en 1673, il devient son vice-maître de chapelle en 1679 et, en 1684, son maître de chapelle, poste qu'il conservera jusqu'à sa mort. L'empereur l'anoblit en 1690, ce qui confirme la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-ignaz-franz-von-biber/#i_14389

BOSKOVSKY WILLI (1909-1991)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 773 mots

Le nom de Willi Boskovsky est indissociable du traditionnel concert du Nouvel An qu'il dirigea à Vienne pendant un quart de siècle, devenant ainsi l'interprète par excellence de la musique viennoise. Il naît le 16 juin 1909 dans la capitale autrichienne et entre à l'âge de neuf ans à l'Académie de musique de Vienne, où il étudie le violon avec Mayrecker et Ernst Moravec. Il obtient son diplôme en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willi-boskovsky/#i_14389

BRAININ NORBERT (1923-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 136 mots

Violoniste autrichien. À l'issue d' un concert donné par Yehudi Menuhin, Norbert Brainin décide, à l'âge de six ans, d'apprendre le violon. Il se réfugie à Londres en 1939, où il retrouve deux violonistes viennois, Peter Schidlof et Siegmund Nissel. Avec eux et le violoncelliste Martin Lovett, il fonde en 1947 l'Amadeus Quartet (en français, Quatuor Amadeus). Le Quatuor connaît un succès immédia […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norbert-brainin/#i_14389

BUSCH ADOLF (1891-1952)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 128 mots

Fondateur et premier violon du légendaire Quatuor Busch, Adolf Busch s'affirme aussi comme un des plus grands solistes de son temps. De la sonate au quintette, sans omettre le trio ni les ensembles plus importants, il se révélera un extraordinaire animateur de musique de chambre. Le violoniste soliste, enfin, incarne toute la grandeur de l'école germanique. Adolf Georg Wilhelm Busch naît à Siegen, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-busch/#i_14389

CONCERTO POUR VIOLON ET ORCHESTRE (J. Brahms)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 316 mots
  •  • 1 média

Le concerto de soliste naît en Italie à la toute fin du xvii e  siècle, lorsque Giuseppe Torelli publie les six Concerti a quattro de son opus 5 (Bologne, 1692) et, surtout, les douze Concerti musicali a quattro opus 6 (Augsbourg, 1698). Au début du xviii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concerto-pour-violon-et-orchestre/#i_14389

CONTREBASSE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 766 mots
  •  • 1 média

Instrument à cordes et à archet , appartenant à la famille des violons, dont elle épouse globalement la forme ; mais, comme elle ne descend pas de la viola da braccio , la contrebasse appartient par son origine à la famille des violes ; c'est donc une basse de viole, qui fut modifiée lorsqu'elle entra dans la famille des violons. Cet instrument apparaît au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contrebasse/#i_14389

CORELLI ARCANGELO

  • Écrit par 
  • Marc PINCHERLE
  •  • 2 917 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'émancipation de la mélodie »  : […] Son art du violon était fondé sur une conception qui devait être celle de toute la grande école italienne et de ses dérivées, les écoles franco-belge, anglaise et allemande, conception selon laquelle le violon était l'équivalent ou le pendant instrumental de la voix humaine. On lui attribue cette observation : «  Non udite lo parlare !  » (« Vous ne l'entendez pas parler ! ») […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arcangelo-corelli/#i_14389

CORELLI ARCANGELO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 362 mots

17 février 1653 Arcangelo Corelli naît à Fusignano, entre Ravenne et Bologne. 1670 Corelli entre à l'Accademia Filarmonica de Bologne. 1675 Installé à Rome, Corelli travaille comme violoniste dans des églises et des théâtres. 1681 Corelli fait publier à Rome son recueil de douze sonates […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corelli-reperes-chronologiques/#i_14389

DOUZE SONATES, OPUS 5 (A. Corelli)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 278 mots
  •  • 1 média

Les quatre premiers recueils de sonates en trio d'Arcangelo Corelli résument l'évolution de cette forme ; mais c'est celui de 1700 – la célèbre Opera quinta  – qui exercera l'influence la plus durable en affirmant l'indépendance du violon : en témoignent les 42 éditions au moins qui en ont été recensées au xviii e  siècle. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/douze-sonates-opus-5/#i_14389

ELMAN MISCHA (1891-1967)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 197 mots

Violoniste américain d'origine russe né le 20 janvier 1891 à Talne (Empire russe, aujourd'hui Ukraine), mort le 5 avril 1967 à New York. Enfant prodige, Mischa Elman commence à jouer du violon à l'âge de quatre ans. En 1902, il obtient une bourse pour intégrer le Conservatoire de Saint-Pétersbourg et devient l'élève du célèbre violoniste et professeur Leopold Auer. Dès ses débuts à Berlin, en 1904 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mischa-elman/#i_14389

ERLIH DEVY (1928-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 347 mots

Le violoniste, compositeur et chef d'orchestre Devy Erlih fut l'un des grands interprètes d'André Jolivet et un promoteur infatigable de la musique de son temps. Né le 5 novembre 1928 à Paris, dans une famille juive originaire de Bessarabie, Devy Erlih apprend le violon à l'oreille en écoutant son père, dont il accompagne très tôt l'orchestre dans les cafés de la capitale. En 1941, le jeune Erlih […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/devy-erlih/#i_14389

FERRAS CHRISTIAN (1933-1982)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 073 mots

Étoile du violon français très vite parvenue au firmament, Christian Ferras symbolisait la continuité d'une école instrumentale qui avait perdu, au fil des années, son lustre d'antan. Jacques Thibaud, Ginette Neveu ou Zino Francescatti étaient ses plus illustres prédécesseurs ; mais, dans leur génération, ils n'étaient pas seuls. Ferras faisait davantage figure d'isolé, et le développement rapide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-ferras/#i_14389

FLESCH CARL (1873-1944)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 879 mots

Avec Adolf Busch, le Hongrois Carl Flesch est l'un des plus purs produits de cette école allemande du violon dont le fondateur est l'instrumentiste, chef d'orchestre et compositeur Louis Spohr (1784-1859). Caractérisée par un refus de la séduction facile, une noblesse naturelle et une grande rigueur de style, elle s'est exprimée au cours du xx e   […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-flesch/#i_14389

FRANCESCATTI ZINO (1902-1991)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 838 mots

Au sein de l'école française de violon, Zino Francescatti incarnait la tendance méditerranéenne, parfaite osmose entre la justesse de style de la lignée franco-belge et la chaleur ensoleillée de la tradition italienne. De son vrai nom René-Charles Francescatti, il naît à Marseille le 9 août 1902 et commence à étudier le violon avec son père, René-Fortuné, violon solo à l'Opéra de Marseille, un exc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zino-francescatti/#i_14389

GALAMIAN IVAN ALEXANDER (1902-1981)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 668 mots

L'évolution de l'interprétation, du style ou de la technique instrumentale est souvent le fait d'hommes qui restent dans l'ombre, révélant les talents, les guidant à chaque étape de leur carrière et les aidant à livrer le meilleur d'eux-mêmes. Au-delà de la simple attitude pédagogique, ces hommes font figure de chefs d'école et leur nom reste inscrit dans l'histoire de la musique au travers de ceu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-alexander-galamian/#i_14389

GALIMIR FELIX (1910-1999)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 625 mots

Violoniste et pédagogue américain d’origine autrichienne, Felix Galimir naît à Vienne le 12 mai 1910. Au conservatoire de sa ville natale, il étudie le violon et la musique de chambre sous l'autorité d'Adolf Bak (1922-1928). Avec ses sœurs Adrienne (violon), Renée (alto) et Marguerite (violoncelle), il fonde en 1927, à l'occasion du centenaire de la mort de Beethoven, un quatuor à cordes qui adop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-galimir/#i_14389

GAMME

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 5 067 mots

Dans le chapitre « Vers la plus grande généralisation possible »  : […] Il ressort de tout ce qui précède que l'évolution des modes et des gammes se traduit par un effort constant pour donner à l'ensemble des fréquences audibles une sorte de statut qui permette de choisir, l'une étant prise comme fréquence de base, celles qui serviront ensuite à faire véritablement de la musique. De ce point de vue, le système tempéré occidental est un immense su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gamme/#i_14389

GAVINIÈS PIERRE (1728-1800)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 229 mots

Né à Bordeaux, virtuose précoce du violon, Gaviniès joue dès l'âge de quatorze ans au Concert spirituel, dont il deviendra le premier violon, puis, en 1773, le codirecteur, avec Gossec et Leduc. La Révolution fera de cet ardent rousseauiste le premier professeur de violon du Conservatoire (1793). L'influence de Gaviniès se manifeste dans deux domaines, et elle est importante. Violoniste brillant, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-gavinies/#i_14389

GEMINIANI FRANCESCO SAVERIO (1687-1762)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 360 mots

Élève de Corelli pour le violon, à Rome, Geminiani est aussi l'élève d'Alessandro Scarlatti, à Naples, pour la composition. S'il est l'un des plus brillants représentants de l'école issue de Corelli, son tempérament le portait à l'opposé de son maître : la vivacité et la stravaganza de son jeu comme de son tempérament lui causèrent des difficultés tout au long de sa vie. À N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-saverio-geminiani/#i_14389

GIARDINI FELICE (1716-1796)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 332 mots

Le violoniste et compositeur italien Felice Giardini (Felice de Giardini ou Felice Degiardino), né le 12 avril 1716 à Turin, est, avec Jean-Chrétien Bach, Karl Friedrich Abel et Johann Christian Fischer, un des principaux représentants du style galant. Felice Gardini a par ailleurs laissé une empreinte profonde sur la musique anglaise du xviii e   […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felice-giardini/#i_14389

GOLDBERG SZYMON (1909-1993)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 804 mots

La carrière de l'une des plus grandes figures du violon se révèle à nous sous une apparence bien discrète. Comme si avoir été pendant près de dix ans le premier violon de glorieuses formations démontrait un tempérament inadapté à une vie de soliste. Comme si le fait de choisir la musique de chambre face à la littérature concertante, le répertoire classique face à la musique de son temps lui retir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/szymon-goldberg/#i_14389

GRAPPELLI STÉPHANE (1908-1997)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 656 mots

Le violon et le jazz n'ont pas souvent fait bon ménage. De brèves rencontres parfois quand l'un force sa voix et malmène son âme tandis que l'autre retient son souffle. Sur le Vieux Continent, une idylle naît pourtant au milieu des années 1930 avec l'apparition d'une formation qui ne rassemble que des cordes frottées ou pincées. Pendant cinq ans, Paris résonnera d'une musique qui marie miraculeuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephane-grappelli/#i_14389

GRUMIAUX ARTHUR (1921-1986)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 956 mots

Pépinière de violonistes de grand talent, l'école franco-belge du violon a compté peu de vedettes depuis la disparition d'Eugène Ysaÿe, en 1931. Arthur Grumiaux en était l'un des phares, et s'il a toujours refusé une certaine commercialisation de son art, il était reconnu de tout un public pour la pureté et la sobriété de ses interprétations ; phénomène plus rare et qui mérite d'être souligné, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-grumiaux/#i_14389

HEIFETZ JASCHA (1899-1987)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 480 mots
  •  • 2 médias

« Il y a beaucoup de violonistes et puis il y a Heifetz » (David Oïstrakh). Aucun violoniste depuis Paganini n'avait réussi à provoquer avec la même intensité, et l'enthousiasme ébahi des foules et l'admiration stupéfaite des professionnels. Lorsque disparut l'un des plus éblouissants instrumentistes de l'histoire de la musique, son prestige était resté intact malgré presque quinze années de silen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jascha-heifetz/#i_14389

INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Facture instrumentale

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Anne PENESCO
  •  • 6 775 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les cordes frottées : le violon »  : […] Aboutissement d'une longue évolution, le violon sert de modèle à la construction des autres instruments à archet : l' alto (qui est le fidèle agrandissement du violon), le violoncelle et la contrebasse ; seules les proportions diffèrent. Le violon est composé de 69 à 71 pièces : le fond, la table, les coins et les tasseaux, les éclisses et les contre-éclisses, l'âme, la barre, les filets, le man […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instruments-de-musique-facture-instrumentale/#i_14389

INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Restauration des instruments

  • Écrit par 
  • Josiane BRAN-RICCI
  •  • 2 560 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'instrument, objet de collection et de spéculation »  : […] Par son aspect décoratif, l'instrument de musique devient fréquemment objet de collection et, de ce fait, tombe sous le coup de la spéculation ; qui dit spéculation dit falsification ; celle-ci est florissante parmi les instruments et a même donné lieu au début du xx e  siècle à une industrie en Italie : un certain Leopoldo Franciolini publia un c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instruments-de-musique-restauration-des-instruments/#i_14389

JARRY GÉRARD (1936-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 195 mots

Violoniste français. Premier prix et prix d'honneur de violon au Conservatoire de Paris (1950), premier prix du Concours international Marguerite Long-Jacques Thibaud (1951). Il fonde en 1960, avec l'altiste Serge Collot et le violoncelliste Michel Tournus, le Trio à cordes français, qui ne sera dissous qu'en 1994. Il est second soliste à l'Orchestre de l'Opéra-Comique de Paris (1960-1971), violo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-jarry/#i_14389

JENKINS LEROY (1932-2007)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 356 mots

Le musicien américain Leroy Jenkins devint le plus grand violoniste de free jazz grâce à ses improvisations reposant sur de longues lignes atonales, arythmiques et rhapsodiques. Né le 11 mars 1932 à Chicago, Leroy Jenkins est, de 1965 à 1969, membre de l'Association for the Advancement of Creative Musicians, coopérative d'artistes afro-américains qui multiplie les innovations sonores et formelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leroy-jenkins/#i_14389

JOACHIM JOSEPH (1831-1907)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 385 mots
  •  • 1 média

Violoniste, chef d'orchestre et compositeur né à Kittsee (près de Bratislava), Joseph Joachim travaille avec G. Hellmesberger senior à Vienne et F. David à Leipzig (1843) avant de faire ses débuts au Gewandhaus de Leipzig (1843), à Londres (1844), à Dresde, Vienne et Prague (1846). Premier violon en 1849 à Weimar, où il vit dans le cercle de Liszt, il devient directeur des concerts à Hanovre en 18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-joachim/#i_14389

KAGAN OLEG (1946-1990)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 730 mots

David Oïstrakh considérait Oleg Kagan comme l'un de ses plus fidèles disciples. Avec Viktor Pikaisen et Gidon Kremer, il était l'un des représentants les plus authentiques de la branche d'Odessa de l'école russe de violon. Cette pépinière d'instrumentistes à cordes se range essentiellement sous deux bannières issues respectivement de Saint-Pétersbourg (dont une partie émigrera aux États-Unis avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oleg-kagan/#i_14389

KOGAN LEONID (1924-1982)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 693 mots
  •  • 1 média

La découverte en Occident de Leonid Kogan , à la fin des années1960, a symbolisé un renouveau au sein de l'une des principales écoles de violon du monde. En dehors de David Oïstrakh, l'U.R.S.S. n'avait en effet engendré aucun nouveau talent d'envergure depuis la génération des émigrés (Jascha Heifetz, Nathan Milstein, Efrem Zimbalist, Mischa Elman, Toscha Seidel). La « percée » de Leonid Kogan app […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonid-kogan/#i_14389

KRASNER LOUIS (1903-1995)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 661 mots

Est-ce l'exceptionnelle richesse du répertoire romantique et néo-romantique pour le violon ? Est-ce la naturelle inclination de cet instrument vers la mélodie ? Est-ce le conservatisme d'un public particulier fermement attaché à des formes et à des styles issus de la tradition ? Rares, très rares, sont les violonistes — notamment parmi ceux qui atteignirent leur maturité dans l'entre-deux-guerres  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-krasner/#i_14389

KREISLER FRITZ (1875-1962)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 274 mots

Violoniste autrichien, élève d'Anton Bruckner et de Joseph Hellmesberger junior à Vienne (1882-1885), de Joseph Massart et de Léo Delibes à Paris (1885-1887), Fritz Kreisler commence une carrière d'enfant prodige interrompue pour effectuer des études médicales. En 1898, il reprend ses activités de violoniste, vivant à Vienne et à Berlin jusqu'en 1933. De 1933 à 1939, il se réfugie en France puis g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-kreisler/#i_14389

KREMER GIDON (1947- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 178 mots

Disciple de David Oïstrakh, représentant de la branche d'Odessa de l'école russe de violon, le Russe et Allemand Gidon Kremer a su s'évader des limites étroites des pages dédiées à la seule virtuosité. Sa sonorité fine et racée, l'élégance de son phrasé et sa confondante maîtrise se rient des frontières esthétiques. En prenant le risque de surprendre, de désorienter, voire de choquer, ce musici […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gidon-kremer/#i_14389

KREUTZER RODOLPHE (1766-1831)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 399 mots

Compositeur et violoniste, le Français Rodolphe Kreutzer est, avec Pierre Baillot et Pierre Rode, l' un des fondateurs de l'école française de violon ainsi que l'un des plus éminents improvisateurs, pédagogue et chefs d'orchestre de son temps. Né le 16 novembre 1766, à Versailles, Rodolphe Kreutzer étudie d'abord avec son père, violoniste de la Chapelle royale, puis est l'élève de l'influent compo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rodolphe-kreutzer/#i_14389

LECLAIR JEAN-MARIE (1697-1764)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 779 mots

Jean-Marie Leclair a sa place parmi les très grands musiciens français du xviii e siècle : mais sa réputation serait mieux établie probablement s'il était né à Hambourg ou à Venise, au lieu de voir le jour à Lyon. C'est comme danseur qu'il apparaît tout d'abord : trait typiquement français. Au xviii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marie-leclair/#i_14389

LOCATELLI PIETRO ANTONIO (1695-1764)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 245 mots

Tandis que Sammartini, Giardini, Geminiani, Veracini se fixent à Londres et Lorenzani à Paris, Locatelli (né à Bergame) trouve sa place à Amsterdam et participe au puissant mouvement d'expansion de la musique italienne en Europe au début du xviii e siècle. Élève de Corelli et doué très jeune d'une extraordinaire virtuosité, il voyage beaucoup ava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-antonio-locatelli/#i_14389

LOCKWOOD DIDIER (1956-2018)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 059 mots
  •  • 1 média

Avec un sens aigu de l’improvisation et une volonté insatiable de transmettre au plus grand nombre, Didier Lockwood a donné une place de choix au violon dans le jazz en France au tournant des xx e et xxi e  siècles. Pourtant, cet instrument a longtemps été un intrus dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/didier-lockwood/#i_14389

MARRINER NEVILLE (1924-2016)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 710 mots

Pendant de longues années, Neville Marriner a affiné son métier de violoniste au sein de plusieurs orchestres et de multiples ensembles de musique de chambre. Riche de cette solide expérience, il s’est imposé, à la tête de formations symphoniques de toutes tailles, comme l’un des chefs anglais les plus réputés de sa génération. Neville Marriner naît à Lincoln (Angleterre) le 15 avril 1924. Il entr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neville-marriner/#i_14389

MATTEIS NICOLA (fin XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 70 mots

Musicien napolitain, dont on ignore les dates de naissance et de mort, qui émigra en Angleterre, où il apparaît en 1672. Professeur de chant, de guitare, mais surtout remarquable violoniste, il publia à Londres sept recueils de pièces pour violon, groupées en suites, trois recueils d'airs et une Ode à sainte Cécile , à l'occasion de la fête annuelle, traditionnelle à Londres. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matteis-nicola/#i_14389

MENUHIN YEHUDI (1916-1999)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 130 mots
  •  • 2 médias

Plus de trois quarts de siècle au service du violon, de la direction d'orchestre, de la pédagogie, de la défense des droits de l'homme et des causes humanitaires : Yehudi Menuhin est l'un des rares enfants prodiges à avoir parfaitement assimilé le passage à la vie adulte. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yehudi-menuhin/#i_14389

MILSTEIN NATHAN (1903-1992)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 121 mots

Dernier survivant de la fameuse école de Saint-Pétersbourg – illustrée par des élèves de Leopold Auer, au premier rang desquels Mischa Elman, Efrem Zimbalist, Samuel Dushkin, Jascha Heifetz, Toscha Seidel –, Nathan Milstein est entré dans la légende du violon tant par la longévité de sa carrière que par la noblesse de son approche musicale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nathan-milstein/#i_14389

MOZART LEOPOLD (1719-1787)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 462 mots
  •  • 1 média

Compositeur et théoricien allemand né à Augsbourg, Leopold Mozart est d'abord passé à la postérité comme le père de Wolfgang Amadeus, à la fois pour le rôle de maître et de mentor qu'il joua pour lui dans sa jeunesse et pour les différends qui les opposèrent plus tard. Au collège des jésuites de sa ville natale, il reçoit une solide formation humaniste et, sur le plan musical, de violoniste et d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopold-mozart/#i_14389

MUSICALES (TRADITIONS) - Le fonds musical européen

  • Écrit par 
  • Roberto LEYDI
  •  • 4 234 mots

Dans le chapitre « Les instruments de musique »  : […] La musique populaire européenne utilise des instruments fort nombreux, dont l'origine est diverse et qui attestent, par leur présence, la complexité de notre monde populaire et l'importance des dominations politiques et culturelles qu'il a connues. La civilisation industrielle a apporté sa contribution à la variété des instruments de musique de tradition orale européenne en introduisant les diver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-le-fonds-musical-europeen/#i_14389

MUTTER ANNE-SOPHIE (1963- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 368 mots
  •  • 1 média

La grande tradition de l'école de violon austro-allemande – issue de la filiation de Mannheim, regroupant les héritiers de Rodolphe Kreutzer (1766-1831), Joseph Mayseder (1789-1863) et Louis Spohr (1784-1859) – n'est sans doute plus dans l'air du temps. Illustrée avec éclat par les archets de Fritz Kreisler (1875-1962), Carl Flesch (1873-1944), Adolf Busch (1891-1952) et Wolfgang Schneiderhan (19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-sophie-mutter/#i_14389

NARDINI PIETRO (1722-1793)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 227 mots

Le compositeur italien Pietro Nardini fut l'un des plus éminents violonistes du xviii e  siècle. Né le 12 avril 1722, à Livourne, en Toscane, Pietro Nardini est, à Padoue, le plus célèbre élève du compositeur Giuseppe Tartini, virtuose du violon. De 1763 à 1765, il est Konzertmeister (premier violon solo) à l'orchestre de la cour de Stuttgart, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-nardini/#i_14389

NEVEU GINETTE (1919-1949)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 554 mots

La violoniste française Ginette Neveu naît à Paris le 11 août 1919, dans une famille musicienne : elle est une petite-nièce de l'organiste et compositeur Charles-Marie Widor et sa mère, professeur de violon, va guider très tôt son apprentissage de l'instrument. Cette enfant prodige donne à cinq ans et demi son premier récital public. Elle n'a pas huit ans quand elle interprète à la salle Gaveau, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ginette-neveu/#i_14389

NISSEL SIEGMUND WALTER (1922-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 324 mots

Violoniste autrichien d'origine allemande, Siegmund Nissel fut pendant près de quarante ans le second violon du prestigieux Amadeus Quartet (en français, Quatuor Amadeus), qui s'est illustré par ses interprétations de Haydn, Mozart, Beethoven, Schubert et Brahms. Né le 3 janvier 1922 à Munich, Siegmund Walter Nissel, qui est juif, fuit en 1938 Vienne, où il étudiait, pour gagner la Grande-Breta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siegmund-walter-nissel/#i_14389

OÏSTRAKH DAVID (1908-1974)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 900 mots
  •  • 1 média

La seconde moitié du xx e  siècle est le théâtre de modifications spectaculaires dans les grandes écoles de virtuosité. Ainsi, le violon, qui avait trouvé dans l'école franco-belge une série de maîtres incontestés, va chercher à l'Est un nouveau souffle. Déjà, le grand Joseph Joachim avait révélé un style et une technique hérités du monde tzigane […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-oistrakh/#i_14389

ORCHESTRE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 751 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La disposition sur scène »  : […] L'évolution de l'orchestre conduisit, naturellement, à changer la disposition sur scène des instrumentistes qui le constituent. Pendant une longue période, cette disposition obéit à des contraintes qui limitent les variations possibles : les musiciens doivent être placés de telle sorte qu'ils puissent toujours voir clairement le chef d'orchestre : les instruments doivent être groupés de telle faç […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre/#i_14389

ORMANDY EUGENE (1899-1985)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 749 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Budapest à Philadelphie »  : […] De son véritable nom Jenő Blau, le futur Eugene Ormandy voit le jour à Budapest le 18 novembre 1899. Il étudie le violon dès l'âge de cinq ans, d'abord avec son père puis à l'Académie royale de musique. À sept ans, il donne ses premiers concerts. Deux ans plus tard, il devient l'élève de Jenő Hubay (1858-1937), le maître de l'école hongroise, formé lui-même par Joseph Joachim et Henri Vieuxtemps. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-ormandy/#i_14389

PAGANINI NICCOLÒ (1782-1840)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 363 mots
  •  • 1 média

Violoniste et compositeur italien, né à Gênes et mort à Nice, Niccolò Paganini personnifia au violon le type du virtuose romantique aux prouesses inimaginables et à l'existence plus ou moins entourée de légende. Il fut à cet instrument, pour lequel son seul rival était Spohr, ce que Liszt fut au piano. Il se produit pour la première fois en 1794, poursuit à Parme une formation commencée par son p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niccolo-paganini/#i_14389

PERLMAN ITZHAK (1945- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 149 mots
  •  • 1 média

Frappé dès l'âge de quatre ans par la poliomyélite, qui le prive de l'usage de ses jambes, l'Israélo-Américain Itzhak Perlman ne semblait pas promis à une grande carrière musicale. Celle-ci sera cependant, grâce à un style qui mêle avec bonheur la tradition violonistique russe et le goût français, l'une des plus brillantes qui soient, tant à la scène qu'au disque. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/itzhak-perlman/#i_14389

PONTY JEAN-LUC (1942- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 021 mots

Les violonistes se sont invités en intrus au royaume du jazz. Pourtant bien présents dès l'origine, leur sonorité ténue peine à se faire entendre face à la puissance dominatrice des cuivres. Rares sont ceux qui ont réussi, sur les traces de Joe Venuti (1903-1978), d'Eddie South (1904-1962), de Stuff Smith (1909-1967) et de Michel Warlop (1911-1947), à s'affranchir de l'esthétique classique et à s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-luc-ponty/#i_14389

POULET GASTON (1892-1974)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 755 mots

Violoniste, chef d'orchestre, pédagogue, animateur, Gaston Poulet a joué, entre les deux guerres, un rôle essentiel dans la vie musicale parisienne. Né à Paris le 10 avril 1892, il se tourne rapidement vers la musique. Admis très jeune au Conservatoire, il travaille avec Lefort et Jean Huré avant de remporter, en 1910, un premier prix de violon particulièrement remarqué, car il est rare à l'époque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-poulet/#i_14389

QUATUOR À CORDES

  • Écrit par 
  • Marc PINCHERLE
  •  • 3 064 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Genèse et évolution »  : […] Le plan du quatuor à cordes est calqué sur celui de la sonate : deux mouvements rapides encadrant un mouvement lent auquel s'ajoute parfois un menuet ou un scherzo. Son originalité n'est donc pas dans sa construction formelle, qu'il a en commun avec la sonate et tous ses dérivés, mais dans l'agencement sonore de quatre voix instrumentales assez différentes pour qu'on puisse suivre chacune d'elles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quatuor-a-cordes/#i_14389

RICCI RUGGIERO (1918-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 259 mots
  •  • 1 média

Le violoniste américain Ruggiero Ricci passa maître dans l'art d'interpréter l'œuvre de Niccolò Paganini, en particulier les fameux Vingt-Quatre Caprices pour violon seul . Ruggiero Ricci naît le 24 juillet 1918 à San Francisco dans une famille de musiciens. Il suit dès son enfance les cours de Louis Persinger. Il donne son premier concert à San Francisco à l'âge de dix ans. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruggiero-ricci/#i_14389

SARASATE PABLO DE (1844-1908)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 715 mots

Le violoniste et compositeur espagnol Pablo de Sarasate s'inscrit dans la lignée de l'école franco-belge du violon, héritier de François Antoine Habeneck par Delphin Alard. Pablo Martín Melitón de Sarasate y Navascuéz naît à Pampelune, en Navarre, le 10 mars 1844. Il a cinq ans à peine quand il commence à jouer du violon et huit ans lors de son premier concert public, à La Corogne. Son talent exce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pablo-de-sarasate/#i_14389

SCHIDLOF PETER (1922-1987)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 136 mots

La disparition de l'altiste de l'Amadeus Quartet (en français, Quatuor Amadeus) a mis fin à l'histoire de l'une des plus étonnantes formations de musique de chambre. Reconnu dans le monde entier comme l'un des meilleurs quatuors de son temps, l'Amadeus Quartet était la seule formation de ce genre dont les membres sont restés inchangés pendant les quarante années de leur histoire. À ce stade, il é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-schidlof/#i_14389

SCHNEIDER ALEXANDER (1908-1993)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 679 mots

Violoniste qui se consacra essentiellement à la musique de chambre, chef d'orchestre, animateur et pédagogue, Alexander Schneider était l'un de ces artistes irremplaçables qui choisissent de rester dans l'ombre des vedettes. Il naît à Vilnius, le 21 octobre 1908, et commence ses études musicales au conservatoire de sa ville natale. En 1926, il vient à Francfort, où il est l'élève d'Adolf Rebner à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-schneider/#i_14389

SCHNEIDERHAN WOLFGANG (1915-2002)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 804 mots

Figure emblématique de l'école de violon autrichienne, une école qui a surtout formé de remarquables chambristes et instrumentistes d'orchestre, Wolfgang Schneiderhan est l'un des rares à avoir mené en outre une grande carrière de soliste. Pour certains, il fut le partenaire de Wilhelm Kempff, pour d'autres le mari de la soprano Irmgard Seefried. Mais, en Autriche, il était considéré comme une per […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-schneiderhan/#i_14389

SHUMSKY OSCAR (1917-2000)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 251 mots

Violoniste, chef d'orchestre et pédagogue américain. Né de parents russes, enfant prodige, il joue à l'âge de huit ans le Cinquième Concerto pour violon de Mozart avec l'Orchestre de Philadelphie dirigé par Leopold Stokowski. Élève de Leopold Hauer (1928-1930) et d'Efrem Zimbalist (1930-1936) au Curtis Institute de Philadelphie, il fait ses débuts en Europe, à Vienne, en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oscar-shumsky/#i_14389

SIBELIUS JEAN (1865-1957)

  • Écrit par 
  • Michel VINCENT
  •  • 2 096 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le cycle des symphonies »  : […] En 1899, Sibelius achève sa Première Symphonie , en mi mineur. Il entamait là un cycle qui va porter la marque de l'évolution de son art et le fait apparaître comme le second grand symphoniste du tournant de siècle, au côté de Gustav Mahler. C'est néanmoins Finlandia , poème symphonique publié en 1900, qui allait marquer le début de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-sibelius/#i_14389

SPOHR LOUIS (1784-1859)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 546 mots

Violoniste, chef d'orchestre et compositeur allemand. Spohr entre dès 1799 à la chapelle de la cour de Brunswick, sa ville natale. Après de premières tournées de concerts, il dirige la chapelle de la cour de Gotha (1805-1812) et est nommé en 1813 chef d'orchestre au Theater an der Wien, où il compose son premier succès dramatique, Faust (représenté à Prague en 1816). Il est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-spohr/#i_14389

STERN ISAAC (1920-2001)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 993 mots
  •  • 1 média

Un des plus illustres représentants de la première génération de musiciens américains formés entièrement outre-Atlantique, Isaac Stern considérait que sa notoriété de violoniste devait servir les causes les plus diverses, tant musicales qu'humanitaires. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac-stern/#i_14389

STRADIVARIUS ANTONIO (1643 env.-1737)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 571 mots

Célèbre luthier italien, à l'apogée de la facture pour instruments à cordes. Antonio Stradivarius ainsi que ses deux fils Francesco (1671-1743) et Omobono (1679-1742) signèrent quelques-uns des plus prestigieux violons de l'histoire de cet instrument . « Il apporte avec lui le métier le plus achevé, la curiosité la plus ouverte, la plus inlassable patience, la plus rare alliance de la méthode et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-stradivarius/#i_14389

SUK JOSEF (1929-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 525 mots

Violoniste et chef d'orchestre tchèque, Josef Suk s'est imposé par la sonorité limpide et la sensualité généreuse qu'il savait tirer de son instrument. Sa musicalité ainsi que l'impeccable classicisme de son style étaient à la mesure d'un homme perpétuant la tradition du violon tchèque. Josef Suk s'inscrit en effet dans une illustre lignée de musiciens : il était le petit-fils du violoniste et co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suk-josef-1929-2011/#i_14389

SUZUKI SHIN'ICHI (1898-1998)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 533 mots

La méthode pédagogique Suzuki, qui a révolutionné l'enseignement du violon, a permis de créer au Japon une école qui s'est disséminée sur les cinq continents. Suzuki Shin’ichi voit le jour à Nagoya le 18 octobre 1898. Son père, Suzuki Masakichi (1859-1944), est un facteur d'instruments à cordes ( shamisen ) qui fondera la Suzuki Violin Seizō Co en 1930. Après avoir poursuivi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suzuki-shin-ichi-1898-1998/#i_14389

SZERYNG HENRYK (1918-1988)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 992 mots

Henryk Szeryng fut l'un des violonistes les plus marquants et les plus sincères du xx e siècle, héritier d'une tradition artistique qu'il avait su étendre à des activités humanitaires. Né dans une famille juive le 22 septembre 1918 à Zelazowa Wola, près de Varsovie, à côté de la maison natale de Chopin, il travaille d'abord le piano avec sa mère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henryk-szeryng/#i_14389

SZIGETI JOSEPH (1892-1973)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 842 mots
  •  • 3 médias

Comme quelques autres, Joseph (József) Szigeti se bat pour imposer au concert le grand répertoire violonistique en ce début de xx e siècle qui, aux puissants chefs-d'œuvre, préfère les romances jolies. Bien plus — et nul autre, sauf peut-être Yehudi Menuhin, ne l'a fait autant que lui —, Joseph Szigeti s'engage à corps perdu dans la musique la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-szigeti/#i_14389

TARTINI GIUSEPPE (1692-1770)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 388 mots
  •  • 1 média

Le personnage de Tartini est fait de curieux contrastes : un homme tranquille, rangé, pieux, bon pédagogue, bon mari, et pourtant un tempérament fougueux et nerveux ; une vie calme à Mantoue, durant laquelle il refuse les plus prestigieuses offres d'engagements et de tournées dans l'Europe entière, qui succède à une jeunesse mouvementée : il a connu la prison pour avoir épousé secrètement la prot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-tartini/#i_14389

THIBAUD JACQUES (1880-1953)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 315 mots

L'un des plus illustres violonistes français, né à Bordeaux, Jacques Thibaud a été l'élève de Martin Marsick au Conservatoire de Paris, où il remporte un premier prix en 1896. Édouard Colonne l'engage dans son orchestre, dont il devient bientôt violon solo, remplaçant le titulaire, Guillaume Rémy, au pied levé dans le prélude du Déluge de Saint-Saëns. C'est le début d'une car […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-thibaud/#i_14389

TRAMPLER WALTER (1915-1997)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 456 mots

L'altiste et pédagogue américain d'origine allemande Walter Trampler naît à Munich le 25 août 1915. Dès l'âge de cinq ans, il commence l'étude du violon avec son père. Au Conservatoire de Munich, il choisit l'alto comme second instrument. Très rapidement, l'altiste soliste est appelé par le Quatuor Strub puis par l'Orchestre de la Radio de Berlin (1935-1938), avec lequel il débute dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-trampler/#i_14389

VARGA TIBOR (1921-2003)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 756 mots

Il était l'un de ces musiciens complets que la Hongrie a formés entre les deux guerres et qui ont dû s'expatrier pour des raisons politiques. Violoniste, chef d'orchestre et pédagogue, Tibor Varga a joué un rôle déterminant pour faire connaître le musique de son compatriote Béla Bartók. Tibor Varga, né à Györ le 4 juillet 1921, commence à étudier la musique avec ses parents. Dès l'âge de neuf an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tibor-varga/#i_14389

VÉGH SÁNDOR (1912-1997)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 794 mots

Le nom de Sándor Végh reste indissociable du quatuor à cordes (le Quatuor Végh) qu'il avait fondé, mais ce grand violoniste était aussi un musicien de chambre accompli, recherché par les plus grands ensembles européens. Il naît dans la cité hongroise de Klausenburg (aujourd'hui Cluj-Napoca, en Roumanie) le 17 mai 1912. Élève de Nándor Zsolt, Imre Waldbauer et Leó Weiner à l'Académie de musique de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sandor-vegh/#i_14389

VIEUXTEMPS HENRI (1820-1881)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 369 mots

Le violoniste et compositeur belge Henri Vieuxtemps est l'une des figures les plus influentes de l'évolution de l'interprétation du violon. Il s'inscrit dans la filiation franco-belge dont Charles de Bériot est à l'origine ; cette école, qui mêle élégance classique et virtuosité technique, sera illustrée par Vieuxtemps, Eugène Isäye, Louis Persinger, Yehudi Menuhin, Isaac Stern, Arthur Grumiaux, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-vieuxtemps/#i_14389

VIOLE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 416 mots

Terme générique désignant une nombreuse famille d'instruments à cordes et à archet. Il est difficile de déterminer avec précision à quel moment apparurent les violes ; c'est au cours du xv e  siècle que les vièles se perfectionnèrent et s'appelèrent violes, tandis que les rebecs, espèce particulière de vièles, continuaient leur existence chez les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viole/#i_14389

VIOLE D'AMOUR

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 354 mots

Instrument à cordes et à archet, proche parente et de la viole et du violon. De la viole, la viola d'amore possède la caisse plate, les cordes nombreuses (six ou sept), le manche large, l'accord à base de quartes et de tierces. Du violon elle se rapproche, car elle n'a pas de sillets et, comme lui, elle se joue à l'épaule. Par sa taille, elle ressemble à un alto à hautes écl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viole-d-amour/#i_14389

VIOLONCELLE, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 140 mots
  •  • 9 médias

Instrument à cordes à archet, accordé une octave au-dessous de l'alto, le violoncelle ne reproduit pas, comme ce dernier, les exactes proportions du violon. Si le dessin de la table est identique, le manche est plus trapu, les éclisses plus larges et le chevalet plus haut. Ces différences de proportion ne sont pas le fait du hasard, mais le fruit de longues recherches qui ont eu pour but de concil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/violoncelle-en-bref/#i_14389

VIOTTI GIOVANNI BATTISTA (1755-1824)

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUSSANT
  •  • 313 mots

Élève de Pugnani ; après une tournée des capitales avec son maître (Genève, Berne, Dresde, Berlin, Varsovie, Saint-Pétersbourg, Paris), Viotti se fixe à Paris après l'accueil chaleureux qu'il y reçoit au Concert spirituel. Il entre au service de Marie-Antoinette, mais la Révolution le chasse (1792). Il émigre en Angleterre, puis à Hambourg, en Angleterre de nouveau, où il fonde avec Clementi l'orc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-battista-viotti/#i_14389

VIVALDI ANTONIO

  • Écrit par 
  • Marc PINCHERLE, 
  • Roger-Claude TRAVERS
  •  • 3 247 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le maître du concerto »  : […] Vivaldi n'a pas créé de toutes pièces le concerto de soliste, qui devait supplanter le concerto grosso et ouvrir la voie à la sinfonia préclassique. Avant lui, on trouve chez Albinoni, Torelli et d'autres le dispositif qui consiste à encadrer un mouvement lent entre deux allégros (le mouvement lent parfois réduit à quelques mesures, voire à une simple cadence) ; mais aucun de ses devanciers n'ava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-vivaldi/#i_14389

VIVALDI ANTONIO - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 720 mots
  •  • 22 médias

4 mars 1678 Antonio Lucio Vivaldi naît à Venise. 1703 Vivaldi est ordonné prêtre le 23 mars ; en septembre, il obtient son premier poste officiel, celui de professeur de violon ( maestro di violino ) au Pio Ospedale della Pietà. 1705 Son opus 1 est publié à Venise ; il s'agit d'un recueil de d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vivaldi-reperes-chronologiques/#i_14389

WIENIAWSKI HENRYK (1835-1880)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 316 mots

Violoniste et compositeur polonais, Henryk Wieniawski commence une carrière d'enfant prodige après avoir reçu les bases de sa formation à Lublin, sa ville natale, où il est l'élève de Jan Hornziel et S. Serwaczynski. À huit ans, il est admis au Conservatoire de Paris dans la classe de Clavel, puis dans celle de Lambert Massart et devient le plus jeune lauréat de cet établissement avec un premier p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henryk-wieniawski/#i_14389

YSAYE EUGÈNE (1858-1931)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 396 mots
  •  • 1 média

Violoniste, compositeur et chef d'orchestre belge, Eugène Ysaÿe travaille avec Massard à Liège puis avec Wieniawski (1873) avant de venir travailler à Paris avec Vieuxtemps (1876-1879). Il débute comme violon solo de l'orchestre de la brasserie Bilse à Berlin, l'ancêtre de l'Orchestre philharmonique (1879-1882). Après une tournée en Scandinavie et en Russie avec Anton Rubinstein, il se fixe à Par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-ysaye/#i_14389

ZUKERMAN PINCHAS (1948- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 251 mots

Musicien et chef d'orchestre américain d'origine israélienne, virtuose du violon et de l'alto, né le 16 juillet 1948 à Tel-Aviv (Israël), Pinchas Zukerman commence à jouer vers l'âge de sept ans, et entre à l'Académie de musique de Tel-Aviv à huit ans. Avec le soutien du violoniste Isaac Stern, il étudie à la Juilliard School de New York de 1962 à 1967. Il se produit ensuite comme soliste dans tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pinchas-zukerman/#i_14389

Voir aussi

Pour citer l’article

Émile LEIPP, « VIOLON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/violon/