VIOLENCE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Connaissance de la violence

Il ne s'agit pas de faire ici l'histoire ni la sociologie approfondies d'un phénomène aussi universel, mais de donner quelques aperçus contribuant à sa compréhension.

Il faut d'abord souligner les limites à notre connaissance de la violence. D'abord, cette connaissance est conditionnée par l'existence d'archives et de statistiques qui ont été pendant longtemps absentes ou incertaines. En revanche, depuis le début des années 1960, l'apparition puis le développement des systèmes informatiques et des systèmes d'observation (photographie aérienne, satellites d'observation) constituent une mutation majeure. Il faut aussi tenir compte de la diversité et du caractère variable des normes juridiques et institutionnelles qui permettent le classement statistique. Enfin, l'appréhension, l'enregistrement et l'évaluation de la violence font l'objet d'un conflit qui redouble l'affrontement des adversaires. Ceux qui ont la maîtrise des canaux de communication ou des institutions d'archivage ont, selon les cas, intérêt à majorer ou à minorer la violence de leurs adversaires, ou leur propre violence. Les vaincus ou ceux qui échouent tombent dans l'oubli. Avec la couverture mondiale des événements par les chaînes de télévision et les réseaux de communication, la lutte sur le terrain devient aussi une lutte pour l'information.

Quelles sortes de violence ?

On distinguera, pour la clarté du propos, les guerres, les violences politiques et la criminalité.

Les guerres

Si les guerres sont une des constantes de l'histoire humaine, elles ont pris au xxe siècle une ampleur sans précédent .

Guerres meurtrières de 1828 à 1990

Tableau : Guerres meurtrières de 1828 à 1990

Les guerres meurtrières de 1828 à 1990. Ont été laissées de côté les guerres civiles, dont le bilan est extrêmement difficile à établir. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Plus meurtrières, elles impliquent davantage les civils et mobilisent plus de participants, soit parce que les objectifs de destruction, loin d'être limités au champ de bataille, s'étendent à l'infrastructure économique et politique du pays – c'est-à-dire aux villes – sans épargner les populations, et même avec le but avoué de les terroriser, soit encore parce que l'extension des « guerres de partisans » rend toujours plus difficile la différenciation entre soldat et civil. Les guerres anciennes semblent, par comparaison, plus nombreuses et moins meurtrières. Ce n'est pas surprenant : la violence militaire se règle sur les moyens de destruction disponibles, l'organisation des forces et la logistique, et enfin les ressources financières.

Dans la période récente (xixe-xxe s.), on peut distinguer la guerre industrielle, qui va jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, et la guerre postindustrielle, qui commence avec la guerre du Vietnam (1963-1973), lorsqu' électronique et informatique introduisent une dimension nouvelle de détection, de communication, de simulation et d'automatisation. La guerre devient ciblée, presque propre. D'où naît le concept de guerre « zéro mort », menée sans mettre en danger la vie des troupes, tant doit être grande la disproportion des techniques et des armements.

La violence politique

Cette expression regroupe des phénomènes très différents : violence politique diffuse, violence venue « d'en bas » et tournée contre le pouvoir, violence « d'en haut » en provenance du pouvoir, terrorisme et, enfin, violence tenant à l'effondrement de la communauté politique, dans le cas des guerres civiles. Dans la réalité, ces violences peuvent coexister au même moment, ou se succéder, mais elles n'ont ni les mêmes causes ni les mêmes résultats.

La violence sociopolitique diffuse reste circonscrite dans les rixes, les bagarres entre groupes, communautés villageoises ou religieuses, les émeutes populaires contre la vie chère, sans oublier le brigandage et le banditisme. Liée aux mouvements de foule, peu organisée et largement spontanée, elle fut endémique dans les pays européens jusqu'à la fin du xviiie siècle. Cette violence locale ne laisse guère de traces et n'entraîne pas de réorganisation de pouvoir. Ses ravages sont paroxystiques mais limités.

La violence contre le pouvoir – ou violence « d'en bas » – vise, elle, une réorganisation du pouvoir. C'est celle des sou [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Guerres meurtrières de 1828 à 1990

Guerres meurtrières de 1828 à 1990
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Theodor Adorno

Theodor Adorno
Crédits : AKG-images

photographie

Walter Benjamin

Walter Benjamin
Crédits : AKG-images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article

Écrit par :

  • : professeur de philosophie à l'université de Rouen, membre de l'Institut universitaire de France

Classification

Autres références

«  VIOLENCE  » est également traité dans :

VIOLENCE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 527 mots

Quinze ans avant qu’on ne découvre à la Libération les violences monstrueuses perpétrées par les nazis dans les camps d’extermination, Sigmund Freud (1856-1939), dans un ouvrage quasiment prophétique, s’était interrogé sur le très léger vernis que constitue la civilisation, ne recouvrant que superficiellement […] Lire la suite

VIOLENCE, notion de

  • Écrit par 
  • Philippe BRAUD
  •  • 1 458 mots

Bien qu'il s'agisse d'une notion à bien des égards trop familière, il est difficile de définir la violence. À cela, de multiples raisons. Et d'abord, le fait qu'elle recouvre des comportements très disparates. On parle de violences domestiques et de violences politiques, de violences physiques et de violences morales, tous comportements qui, assurément, ne […] Lire la suite

ADOLESCENCE

  • Écrit par 
  • Mihalyi CSIKSZENTMIHALYI, 
  • Universalis
  •  • 2 658 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Déviance »  : […] Les adolescents sont souvent en proie à un sentiment d'impuissance du fait du peu de moyens dont ils disposent pour construire leur propre vie. Ils ont donc l'impression d'être en situation marginale et de ne jouer aucun rôle social clairement défini. Ils ont alors tendance à chercher ailleurs le respect auquel ils estiment avoir droit. Ils peuvent ainsi vouloir établir pour leur monde, où les ad […] Lire la suite

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Benoît DUPIN, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 29 843 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Tensions sociales »  : […] La constance d'un niveau élevé de violence sociale et de criminalité, la montée de la xénophobie contre les migrants venant du reste du continent déclenchant des émeutes violentes régulières (2008, 2014, 2019) ou encore l'émergence d'un islam fondamentaliste – même s’il est très limité – fragilisent le tissu social, alimentent une tendance au repli communautaire et de classe, et à un enfermement […] Lire la suite

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA, 
  • Pierre VERMEREN
  •  • 42 226 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'État vacille »  : […] À la fin de l'année 1992, « une guerre sans nom » s'installe, qui fera des milliers de victimes, dont l'écrivain Tahar Djaout, le psychiatre Mahfoud Boucebci, l'économiste Djilali Liabès, et l'ancien Premier ministre Kasdi Merbah. Tous ont été assassinés durant l'année 1993. On estime à 10 000 le nombre d'islamistes enfermés dans les camps du Sud algérien. Selon un communiqué d'Amnesty Internatio […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 16 229 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La contestation »  : […] En dehors de la presse et des forces patronales, syndicales et religieuses, la république fédérale d'Allemagne a vu s'affirmer, dès la fin des années soixante, la contestation des étudiants, dont une minorité choisit la violence comme forme d'expression politique pour condamner la dépendance allemande vis-à-vis des États-Unis d'Amérique engagés au Vietnam et rompre avec la société capitaliste. Ap […] Lire la suite

AMOUR, COLÈRE ET FOLIE (M. Vieux-Chauvet)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 1 080 mots

La réédition en 2005 par les éditions Emina Soleil, associées à Maisonneuve et Larose, de la trilogie romanesque de Marie Vieux-Chauvet, Amour, Colère et Folie , a fait événement. En effet, l'ouvrage, publié chez Gallimard en 1968, était devenu introuvable dès sa sortie. Il avait été retiré de la vente, à la demande de l'auteur et de sa famille qui craignaient les représailles du pouvoir haïtien a […] Lire la suite

BOKO HARAM

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 375 mots

Dans le chapitre « L’expansion de Boko Haram »  : […] Boko Haram attire l’attention des médias en juillet 2009, en s’attaquant à des postes de police, en représailles aux violences que ses membres auraient eux-mêmes subies. Plus de six cents personnes trouvent la mort dans les combats qui s’ensuivent. Mohamed Youssouf et plusieurs dirigeants du mouvement sont arrêtés et exécutés sommairement, leurs corps exposés en public. Après plusieurs mois d’inac […] Lire la suite

CLAUSEWITZ KARL VON (1780-1831)

  • Écrit par 
  • André GLUCKSMAN
  •  • 4 624 mots

Dans le chapitre « La guerre, un duel »  : […] La guerre est un duel, elle « repose sur l'action incessante que les deux camps exercent l'un sur l'autre ». Cette proposition distingue deux pratiques : la lutte de l'homme contre la nature (jeux de probabilités), la lutte de l'homme contre l'homme (jeux stratégiques). Dans la première, nous devons prévoir la réaction de la chose sur laquelle nous agissons ; dans la seconde, il ne suffit pas de p […] Lire la suite

COLOMBIE

  • Écrit par 
  • Marcel NIEDERGANG, 
  • Olivier PISSOAT, 
  • Clément THIBAUD
  • , Universalis
  •  • 13 651 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La « guerre contre la société » »  : […] Au cours des années 1999-2002, la Colombie a traversé l'une des pires crises économiques de son histoire avec une diminution de 3,8 p. 100 du PIB en 1999. En 2003, le pays retrouve un taux de croissance de 4,12 p. 100. Cette crise a frappé les couches populaires exsangues, elle a affaibli la classe moyenne et contraint des centaines de milliers de personnes à émigrer. Les problèmes politiques ne […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

16 mai 2022 France. Suspension de la dissolution du GALE.

Le Conseil d’État suspend la dissolution du mouvement Groupe antifasciste Lyon et environs (GALE) décidée par le gouvernement en mars, faute d’éléments démontrant l’accusation d’« incitation à la violence » contre les forces de l’ordre défendue par l’exécutif à l’encontre du groupe d’ultragauche. En avril, le Conseil d’État avait déjà suspendu la dissolution par le gouvernement de deux associations propalestiniennes, Comité Action Palestine et Collectif Palestine vaincra, accusées d’« appel à la haine, à la violence » et de « provocation à des actes terroristes ». […] Lire la suite

4-19 mars 2022 Suisse – Russie – Ukraine. Nouvelles sanctions contre la Russie.

Ce statut de protection provisoire, institué par la loi sur l’asile de juin 1998 et encore jamais appliqué, est destiné à protéger des personnes « aussi longtemps qu’elles sont exposées à un danger général grave, notamment pendant une guerre ou une guerre civile ou lors de situations de violence généralisée ». Cette mesure entrera en application le 12. […] Lire la suite

17 janvier 2022 France. Condamnation d'Éric Zemmour pour « provocation à la haine et à la violence ».

Le tribunal correctionnel de Paris condamne le polémiste d’extrême droite et candidat à l’élection présidentielle Éric Zemmour, ainsi que le directeur de la publication de la chaîne CNews, respectivement à 10 000 euros et 3 000 euros d’amende pour « provocation à la haine et à la violence » et « injures publiques envers un groupe de personnes en raison de leur origine ». […] Lire la suite

13 janvier 2022 Belgique. Révélation du retrait du permis de séjour de l'imam de la mosquée Al-Khalil.

Celle-ci accuse l’imam d’être l’auteur « de nombreux prêches incitant à la haine et à la violence », d’avoir « directement favorisé la diffusion d’idées racistes ou discriminantes contre les communautés juive et chiite » et de participer « activement au renforcement de l’emprise des services de renseignement marocains sur l’« islam institutionnel » belge ainsi qu’à l’espionnage de la communauté marocaine de Belgique ». […] Lire la suite

18 octobre 2021 Suisse. Publication du rapport sur les violences dans les centres fédéraux pour requérants d'asile.

Ce rapport conclut à l’inexistence d’une violence systématique à l’encontre des demandeurs d’asile, mais pointe toutefois un « usage disproportionné de la contrainte » dans certains des cas examinés. Il recommande au SEM d’améliorer la formation des agents de sécurité privés chargés de la surveillance des centres.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yves MICHAUD, « VIOLENCE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/violence/