VILLELes politiques de la ville

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Résoudre les maux des « quartiers »

La politique de la ville, ainsi dénommée officiellement à la fin des années 1980 (le premier ministre de la Ville, en France, sera Michel Delebarre, en 1990), naît des tentatives successives pour résoudre ces difficultés. Lesquelles ne cesseront de croître, d'évoluer et de s'amplifier jusqu'à occuper une place majeure dans le débat public, au titre d'une des principales sources d'inquiétudes collectives, et devenir l'un des plus épineux casse-tête des gouvernements.

Les grands ensembles faisant l'objet de vives critiques, l'on décide d'arrêter leur construction en 1973, mais que faire pour améliorer l'existant – plus de 2 millions de logements ont été construits depuis les années 1950 – et, plus largement, les conditions de vie de ses habitants (et de ceux qui suivront) ? On a coutume de faire remonter à 1977 les prémices de la politique de la ville, avec la mise en œuvre des procédures « Habitat et vie sociale », dont l'objectif est de « stopper la dégradation du cadre bâti » et de « casser l'engrenage de la dégradation sociale » dans les quartiers H.L.M. ; mais la cinquantaine d'opérations prévues auront peu d'effets. Il convient d'agir autrement, d'autant que l'on prend conscience de la montée d'autres problèmes. D'une part, le chômage des jeunes et leur difficile entrée dans la vie active, que l'on commence à mesurer pleinement et qui restent à ce jour irrésolus. D'autre part, la montée de la délinquance et du sentiment d'insécurité, en particulier dans les quartiers, affirmée par la commission Peyrefitte en 1976. La politique de la ville naîtra ainsi d'abord pour « répondre » à la violence dans les banlieues, plus précisément aux incidents qui surviennent dans des communes de l'Est lyonnais, à Vénissieux et Vaulx-en-Velin, où auront lieu ce que la presse nommera des « rodéos », puis des incendies de voitures en 1981.

Au vu de ces événements, la gauche nouvellement arrivée au pouvoir convient d'un nécessaire rattrapage de l'action publique en vue de réintégrer les quartiers de banlieue dans la norme des villes françaises. De 1982 à 1986, demi-décennie qualifiée d'âge d'or de la politique de la ville, une réelle volonté de réhabiliter les cités est mise en œuvre, appuyée sur une indéniable inventivité et une forte implication militante, et portée par un projet de changement de société. Elle se décline sur plusieurs fronts : le chômage des jeunes (missions locales pour l'emploi), l'échec scolaire (zones d'éducation prioritaire, Z.E.P.), le lien social (développement social des quartiers), la délinquance (Conseil national de prévention de la délinquance), l'urbanisme (Banlieues 89). Le tout au travers de dispositifs qui marquent une transformation notable des principes de l'action publique : raisonnements à l'échelle de territoires, sur la base de diagnostics locaux engageant les différents acteurs – parmi lesquels, en principe, les habitants – en vue de satisfaire des objectif précis qui doivent permettre de traiter les problèmes dans toutes leurs dimensions (sociales, économiques, éducatives, urbaines, etc.).

Pourtant, on ne parvient pas à enrayer la spirale de dégradation et les « quartiers » feront régulièrement parler d'eux, en des termes le plus souvent négatifs et inquiétants, comme sources de problèmes pour eux-mêmes et pour le reste de la collectivité. Les incidents violents qui les touchent régulièrement – jusqu'aux émeutes de novembre 2005 – les placent chroniquement sous le feu des projecteurs politiques et médiatiques, comme autant de piqûres de rappel ou de coups de semonce obligeant à agir. Depuis la décennie de 1980, les politiques de la ville n'ont cessé de se succéder, suivant une logique continue et reconduite – et ce malgré les alternances politiques, les divergences de vues et les orientations préconisées –, sans qu'il soit ici possible d'en retracer l'histoire, tant elle est dense et brouillonne autant que redondante.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Écrit par :

  • : docteur en sciences sociales, chercheuse associée au Cevipof (Science Po), directrice de l'Agence de sociologie pour l'action

Classification

Autres références

«  VILLE  » est également traité dans :

VILLE - Le fait urbain dans le monde

  • Écrit par 
  • Jacques BONNET
  •  • 6 597 mots
  •  • 6 médias

Le monde dans lequel nous vivons est devenu un monde urbain. La population urbaine mondiale est passée de près de 47 millions vers 1700 (taux d'urbanisation 8 p. 100) à 75 millions vers 1800, et à 335 millions en 1910 (taux d'urbanisation 19 p. 100). En 1950, la population urbaine mondiale regroupait environ 724 millions d'individus (33 p. 100 de la population totale), en 1980, 1,806 milliard et 3 […] Lire la suite

VILLE - La ville nouvelle

  • Écrit par 
  • Leonardo BENEVOLO
  •  • 3 890 mots
  •  • 5 médias

Toutes les villes ont eu un commencement et furent donc, à un moment donné, des villes « nouvelles ». Mais la naissance d'une ville est un événement généralement très ancien, inconnu ou oublié, et la ville n'est pas considérée comme le résultat d'un projet, mais comme le cadre complexe et permanent de projets successifs.Le Moyen Âge européen fut la plus extraordinaire époque de création urbaine de […] Lire la suite

VILLE - Mythe et représentation

  • Écrit par 
  • Marcel RONCAYOLO
  •  • 5 221 mots

Des travaux convergents ont démontré la rupture qu'établit le xviiie siècle dans la représentation de la ville, c'est-à-dire la manière de comprendre, d'analyser, d'imaginer et donc de modeler le phénomène urbain. Jusque-là, la ville apparaissait, du moins dans la plus grande partie de l'Europe, comme une entité autonome, bien circonscrite dans ses mu […] Lire la suite

VILLE - Mutations urbaines

  • Écrit par 
  • François ASCHER
  •  • 4 777 mots
  •  • 1 média

Les nouvelles technologies de l'information et de la communication ne changent ni la société ni les villes. Ce sont ces dernières qui, dans leur dynamisme de développement et de « modernisation » se saisissent de toutes les techniques qui permettent aux individus et aux organisations de mieux maîtriser leurs espa […] Lire la suite

AGRICULTURE URBAINE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET, 
  • Xavier LAUREAU
  •  • 6 271 mots
  •  • 8 médias

L’expression « agriculture urbaine », qui était devenue un oxymore dans les pays industrialisés avec la disparition progressive au cours du xx e  siècle des ceintures maraîchères entourant les villes, a retrouvé du sens. En effet, dans un contexte d’étalement urbain ( urban sprawl ) et de métropolisation croissante de la planète, on assiste désormais à une renaissance de ces activités agricoles […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 8 234 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La tradition urbaine »  : […] Sur le plan urbain, l'Allemagne peut compter sur un riche héritage. Une première période de création urbaine a été l'époque romaine : Trèves, Mayence, Coblence, Cologne, Augsbourg... L'Église catholique y a installé, le plus souvent, les évêchés. Le Moyen Âge a vu la création de centaines de villes. À la fin de celui-ci, on comptait, en Allemagne, près de quatre mille villes (communes ayant le dr […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Géographie) - Géographie économique et régionale

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT
  •  • 12 050 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Hiérarchiser les fonctions urbaines »  : […] Inspiré de la théorie des lieux centraux de Walter Christaller (1933), ce système de catégories spatiales confère à la hiérarchie des villes et à la distribution des fonctions urbaines un rôle déterminant dans l'organisation de l'espace. Ainsi, les politiques d'aménagement doivent rendre accessible à tous les habitants un centre urbain bien équipé. De ce fait, le tracé des voies de communication […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 856 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « Une population inégalement répartie »  : […] Combien d'hommes vivent sur cet espace ? Les évaluations sont malaisées. On considère qu'entre 1620 et 1650 la population de l'Empire (non de l'Allemagne) est tombée de 20 à 7 millions. Elle serait remontée à 10 millions vers 1700 pour retrouver le chiffre de 20 millions vers 1750 et atteindre 28 millions en 1790 ; lenteur de la reprise donc, due avant tout aux années creuses du milieu du xvii e   […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE DES CULTURES URBAINES

  • Écrit par 
  • Virginie MILLIOT
  •  • 4 426 mots
  •  • 3 médias

Nous nous intéresserons ici non pas aux cultures urbaines telles qu’elles sont communément désignées ‒ en tant qu’arts et sports urbains ‒ ni aux économies symboliques des villes dites « créatives » – parce qu’elles font des industries et des événements culturels un moteur de développement urbain –, mais à la fabrique urbaine des cultures. Les villes sont-elles le creuset d’une dynamique culturel […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE URBAINE

  • Écrit par 
  • Thierry BOISSIÈRE
  •  • 4 896 mots
  •  • 2 médias

L’anthropologie urbaine est une branche de l’anthropologie qui a pour objet l’étude des villes et de leurs sociétés. Elle s’est d’abord développée dans des pays ayant connu une urbanisation accélérée, principalement à la fin du xix e et au début du xx e  siècle, comme les États-Unis, le Royaume-Uni, mais également l’Afrique australe minière sous domination britannique, avant d’émerger en France b […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

3-8 novembre 2021 Canada. Tollé à la suite du discours en anglais du PDG d'Air Canada.

La compagnie dont le siège social se trouve dans cette ville est assujettie à la loi sur les langues officielles. La révélation de l’unilinguisme de Michael Rousseau entraînera le dépôt de plus de deux mille plaintes en une semaine auprès du Commissariat aux langues officielles. Le 4, Michael Rousseau présente des excuses. Le Premier ministre québécois François Legault estime « insultant » qu’il ait déclaré à cette occasion qu’il vivait depuis quatorze ans à Montréal sans avoir pris le temps d’apprendre le français. […] Lire la suite

4-31 août 2020 Liban. Explosion dévastatrice et meurtrière dans le port de Beyrouth.

Le 4, une puissante déflagration précédée d’une première explosion secoue le port de Beyrouth, proche du centre-ville, et dévaste la capitale, faisant au moins cent quatre-vingt-dix morts et des milliers de blessés, et détruisant ou endommageant de nombreux immeubles. La déflagration est ressentie jusqu’à Chypre, distante de deux cents kilomètres. […] Lire la suite

3-13 juillet 2019 Belgique. Démission du président du Parlement flamand.

Le 11, alors que Kris Van Dijck prononce un discours devant des personnalités politiques à l’hôtel de ville de Bruxelles à l’occasion de la fête de la communauté flamande, le magazine de charme P-Magazine publie sur son site un article révélant sa relation avec une prostituée et son intervention en faveur de celle-ci dans un dossier de faillite frauduleuse. […] Lire la suite

4-18 septembre 2018 Allemagne. L'immigration au centre du jeu politique.

Horst Seehofer affirme que « la question migratoire est la mère de tous les problèmes politiques du pays ». Dénoncé par le Parti social-démocrate (PSD) membre de la coalition gouvernementale, Horst Seehofer est également démenti par Angela Merkel qui estime plutôt que « la question migratoire nous pose des défis ». Le 9, l’annonce d’un autre meurtre impliquant des immigrés, survenu la veille à Köthen (Saxe-Anhalt), mobilise les formations d’extrême droite qui réunissent deux mille cinq cents manifestants dans cette ville, en dépit de la diffusion d’un communiqué de la police indiquant que la victime est décédée d’un arrêt cardiaque sans rapport avec ses blessures. […] Lire la suite

26 avril 2018 France. Rapport de Jean-Louis Borloo sur les banlieues.

Il préconise également la création d’une Cour d’équité territoriale chargée de vérifier la mise en œuvre des politiques publiques dans les territoires en difficulté. En octobre 2017, quelque cent cinquante maires réunis à Grigny (Essonne) en « États généraux de la politique de la ville » avaient interpellé le gouvernement à la suite de la diminution des crédits alloués à la politique de la ville, de la réduction des emplois aidés et de la baisse des aides personnalisées au logement, décidées en juillet. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Véronique LE GOAZIOU, « VILLE - Les politiques de la ville », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ville-les-politiques-de-la-ville/