VIKINGS (notions de base)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La civilisation viking

Les Vikings ont développé une civilisation originale, adaptée à leurs rudes conditions de vie. Habiles artisans, ils maîtrisaient le travail des métaux et du bois. Ils ont aussi dressé d’énigmatiques stèles couvertes de runes. Polythéistes, ils possédaient une mythologie et une poésie foisonnantes dont le souvenir est toujours vivant dans l'imaginaire européen.

La société viking

L’agriculture constituait l’activité principale et la ferme était l’unité domestique de base. Au Danemark comme dans le sud de la Suède et de la Norvège, les fermes étaient regroupées en hameaux. Plus au nord, où les conditions agricoles étaient plus difficiles, l’habitat était plus dispersé. Outre l’agriculture et l’élevage, les Vikings pratiquaient la chasse et la pêche.

Liberté et propriété constituaient les valeurs fondamentales de cette société. La première distinction se faisait entre les individus libres et les autres. En bas de l’échelle sociale se trouvaient les esclaves, le plus souvent des captifs enlevés lors d’expéditions. Leur condition était héréditaire. La société viking était majoritairement composée d’hommes libres protégés par la loi. D’importantes différences sociales existaient à l’intérieur de ce groupe. L’aristocratie guerrière et les grands propriétaires dominaient la masse des petits fermiers libres (bondi). En divers endroits de Scandinavie, de grandes constructions sont identifiées comme les résidences de ces aristocrates. À la fin du xe siècle, avec l’appui de l’Église, certains chefs vikings convertis prennent le titre de roi et se hissent au sommet de la société en unifiant de vastes territoires jusqu’alors fractionnés.

Ferme viking

Dessin : Ferme viking

Le centre de la ferme était constitué par le logis principal : une maison longue, dans la continuité des siècles précédents. Orientée est-ouest, elle formait une grande pièce rectangulaire, où l'on vivait, mangeait, travaillait et dormait en commun. Elle était équipée d'un foyer... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cosmogonie des anciens Scandinaves

Les anciens Scandinaves imaginaient la création du monde à partir du chaos originel, Ginnungagap, situé entre le Niflheim, monde glacé du Nord, et le Muspellsheim, monde brûlant du Sud. Le mélange des glaces et du feu engendra le géant Ymir, nourri par la vache primordiale Audhumbla. Les premiers dieux, Odin, Vili et Vé, tuèrent le géant Ymir dont le corps est à l’origine du Cosmos et de la Terre : sa chair devint la terre, son sang la mer et les lacs, ses os les montagnes. Le crâne d’Ymir constitua la voûte céleste et son cerveau les nuages. Au centre du monde se dressait un arbre gigantesque et toujours vert, Yggdrasill, au pied duquel se réunissaient les dieux. Avec deux morceaux de bois, les dieux firent les premiers êtres humains : l’homme, Ask, et la femme, Embla.

Selon la tradition mythologique, les dieux des anciens Scandinaves appartenaient à deux familles, les Ases et les Vanes, ces derniers correspondant plus particulièrement aux divinités de la fécondité.

Il est probable que le peuple s’en tenait à la vénération des divinités essentielles, comme Thor, le tueur de géants, dieu du tonnerre et dispensateur de la pluie bienfaisante, ou Frey, le dieu de la fécondité et de la fertilité. En revanche, le milieu des classes aristocratiques avait élaboré un système religieux plus complexe autour du dieu Odin, dieu aux multiples pouvoirs (guerre, magie, sagesse, science des runes).

Les Vikings considéraient que les dieux régnaient sur un monde toujours sous la menace des forces du désordre représentées par les géants. Ces derniers sont d’ailleurs destinés à l’emporter et détruire les dieux et le monde lors du Ragnarök.

L’art viking

Héritier du style animalier de l’Âge du fer, l’art viking reposait sur la figuration d’un bestiaire fantastique où les représentations d’animaux plus ou moins fabuleux étaient intimement combinées pour former entrelacs ou volutes, dans le souci constant d’occuper toute la surface disponible du support. Les dieux restent fort peu représentés. Les décors sur bois et sur pierre étaient souvent rehaussés de couleurs vives. Élégance, mouvement, sens de la composition, minutie des détails en constituent les principales qualités. Si le souci ornemental semble toujours l’emporter, il n’est pas exclu que ce décor ait pu receler aussi une symbolique religieuse dont la signification nous échappe.

L’influence de l’Europe est à l’origine de l’incorporation de motifs végétaux et, plus tard, de motifs chrétiens, mais une incontestab [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

La Scandinavie à l'époque viking

La Scandinavie à l'époque viking
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

L'art de la guerre chez les Vikings

L'art de la guerre chez les Vikings
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Routes commerciales vikings

Routes commerciales vikings
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

L'Occident après Charlemagne

L'Occident après Charlemagne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 9 médias de l'article


Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

« VIKINGS (notions de base) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/vikings-notions-de-base/