PÉLAGIQUE VIE

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie pélagique

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 7 198 mots
  •  • 7 médias

Le domaine pélagique est représenté par l'ensemble des eaux de l'océan mondial ; les êtres vivants qui peuplent ce domaine constituent le pelagos.Le degré de liberté de ces êtres vivants par rapport aux mouvements des masses d'eau au sein desquelles ils vivent conduit à subdiviser le pelagos en deux grands ensembles : le plancton et le necton. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-vie-pelagique/#i_16312

ACTINOPODES

  • Écrit par 
  • Patrick DE WEVER, 
  • Robert GAUMONT
  •  • 3 739 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Mouvements »  : […] Les acanthaires sont essentiellement pélagiques : leur mobilité dans la mer se manifeste par des mouvements natatoires de progression et par des mouvements verticaux d'ascension et de plongée. Lorsqu'ils se posent accidentellement sur le fond de la mer ou sur un substratum quelconque, ils peuvent se déplacer par reptation grâce à leurs pseudopodes. Des mouvements francs ont été observés chez les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actinopodes/#i_16312

CHÉTOGNATHES

  • Écrit par 
  • Marie-Louise FURNESTIN
  •  • 1 467 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Écologie »  : […] À l'exception des Spadelles, qui adhèrent, au moins temporairement, aux végétaux de la zone littorale, les Chétognathes sont des animaux pélagiques que l'on récolte au filet à plancton. Ils vivent souvent en peuplements denses ou essaims, dans toutes les mers, sous toutes les latitudes, à toutes les profondeurs (on en a recueilli par 5 000 m dans la fosse des Kouriles et il n'est pas impossible qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chetognathes/#i_16312

COPÉPODES

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 3 474 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les espèces libres »  : […] Leur domaine, c'est d'abord l'océan, où ils occupent une place prédominante dans le plancton. Dans les couches superficielles vivent des centaines d'espèces dont les plus grandes atteignent 10 mm, mais dont la plupart ne dépassent pas la taille de 3 à 4 mm. L'adaptation à la vie pélagique se traduit souvent par le développement de longues soies plumeuses sur diverses régions du corps et surtout s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/copepodes/#i_16312

LACS

  • Écrit par 
  • Bernard DUSSART
  •  • 9 334 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Domaine pélagique »  : […] Comme dans la mer, le domaine pélagique est celui qui caractérise le mieux le milieu lacustre, même si, parfois, il ne joue pas le rôle essentiel dans sa physiologie. Il comporte deux importantes catégories d'organismes : ceux qui peuvent se libérer de plusieurs contraintes du milieu, tels les poissons, et constituent le necton  ; ceux qui, végétaux ou animaux, subissent plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lacs/#i_16312

MÉDITERRANÉE MER

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • François DOUMENGE, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • Universalis
  •  • 4 808 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Biologie »  : […] Particulièrement pauvre en éléments nutritifs (notamment le phosphore), la Méditerranée a une productivité plus basse que celle des eaux océaniques. La croissance des organismes y est souvent ralentie et le cycle reproducteur moins actif. De plus, la biosphère y est menacée par des pollutions diverses, en progression constante depuis la dernière guerre mondiale. Le peuplement est formé en majorité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-mediterranee/#i_16312

MÉDUSES

  • Écrit par 
  • Yves TURQUIER, 
  • Odette TUZET
  •  • 2 496 mots
  •  • 7 médias

Le terme de méduse désigne des animaux appartenant à l'embranchement des Cnidaires, qui passent toute leur vie en pleine eau, à la surface des mers, ou le plus souvent à diverses profondeurs. Les mouvements des méduses sont lents ; elles sont entraînées par les courants marins et font partie du plancton. Certaines de ces méduses représentent la génération sexuée de divers Hydraires ; on les nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meduses/#i_16312

NÉRITIQUE MILIEU

  • Écrit par 
  • Jean DIDELOT
  •  • 229 mots

Relativement restreint puisqu'il est limité à l'isobathe 200 mètres, ou plus exactement à la rupture de pente du plateau continental, le milieu néritique appartient au domaine pélagique, dont il constitue la partie côtière. La province océanique (domaines bathyal, abyssal et nadal), relaie vers le large le milieu néritique. Celui-ci se caractérise par des eaux relativement peu transparentes chargé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-neritique/#i_16312

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - L'écosystème marin

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 1 820 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Le milieu de l'explosion de la vie »  : […] L' origine marine des êtres vivants ne fait aucun doute. En attestent, par exemple, la composition des liquides intérieurs des animaux (leur salinité rappelle celle de l'eau de mer) et, plus clairement encore, le fait que, sur un total de 33 embranchements majeurs, 12 soient exclusivement marins et plusieurs autres essentiellement marins (cas des spongiaires par exemple, dont il existe quelques e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-l-ecosysteme-marin/#i_16312

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie benthique

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 5 290 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Reproduction et développement larvaire »  : […] Quand une espèce benthique a résolu ces deux problèmes, trouver à « se loger » et trouver une nourriture convenable en qualité et en quantité, il lui reste à assurer son avenir, c'est-à-dire à se reproduire ; pour cela deux procédés sont possibles, la multiplication asexuée et la reproduction sexuée. La multiplication asexuée est un processus relativement simple et, dans l'immense majorité des cas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-vie-benthique/#i_16312

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie dans les grandes profondeurs

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 3 865 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  La vie dans les grandes profondeurs »  : […] Les peuplements des profondeurs ne comportent évidemment pas de végétaux. Parmi les micro-organismes, l'existence de formes chimiolithotrophes libres ou symbiotiques est très remarquable : elle permet le développement de peuplements originaux dont la survie est indépendante des apports trophiques venant des couches éclairées et repose sur l'énergie libérée par l'oxydation, par des bactéries, de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-vie-dans-les-grandes-profondeurs/#i_16312

OCÉANOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Patrick GEISTDOERFER
  •  • 10 070 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Des populations marines variées »  : […] La vie est présente dans la totalité des océans, depuis la surface jusqu’aux plus grandes profondeurs, offrant des populations marines riches, variées et complexes. En fonction de la relation que les êtres vivants entretiennent ou non avec le fond océanique, on distingue deux domaines. Le domaine pélagique est celui de la pleine eau au sein de laquelle vivent des populations végétales et animales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanographie/#i_16312

RADIOLAIRES

  • Écrit par 
  • Patrick DE WEVER
  •  • 2 583 mots
  •  • 3 médias

Les radiolaires sont des animaux unicellulaires (protozoaires) marins qui appartiennent à la superclasse des Actinopodes. D'une taille comprise entre 50 à 300 micromètres, ces micro-organismes pélagiques font partie du zooplancton. Beaucoup présentent un squelette (test) siliceux dont la forme est très variée en fonction des espèces. Leur chance de préservation dans les séries géologiques est tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radiolaires/#i_16312

ROTIFÈRES

  • Écrit par 
  • Paul de BEAUCHAMP
  •  • 1 726 mots

Malgré leur petite taille qui les a fait au début confondre avec les Infusoires et autres Protistes vivant dans les mêmes conditions, les Rotifères jouent un rôle important dans la nature, au moins dans les eaux douces auxquelles ils sont spécialement adaptés (ils sont beaucoup moins abondants en milieu marin). Ce rôle est évident dans le plancton lacustre, où ils prédominent souvent, servant d'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rotiferes/#i_16312


Affichage 

Abondance du plancton

graphique

Variations de l'abondance du plancton avec la latitude et les saisons et interactions entre phytoplancton et zooplancton 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Chaîne alimentaire dans le domaine pélagique

dessin

Chaîne alimentaire dans le domaine pélagique considérée sous l'angle de la production (R : rendement de transfert d'énergie lors du passage d'un maillon de la chaîne au suivant) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Colonie de salpes

photographie

Les salpes (ici une colonie où chaque individu mesure environ 10 cm de longueur) sont des organismes planctoniques dits gélatineux Elles évoquent des méduses par leur aspect mais en sont très éloignées sur le plan évolutif Leur densité, proche de celle de l’eau de mer, et leur... 

Crédits : S. Kerkhofs/ Shutterstock

Afficher

Copépode Metridia lucens : migrations verticales

dessin

Migrations verticales au cours de la journée du Copépode Metridia lucens adulte, en fonction de l'intensité lumineuse indiquée en microwatts (d'après Clarke) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Domaines océaniques et subdivisions

diaporama

Les deux domaines océaniques et leurs subdivisions 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Hareng : migrations

dessin

Migrations saisonnières du hareng dans la région de Mourmansk Ces migrations semblent liées au cycle de reproduction et à l'abondance des ressources nutritives Il s'y superpose à certaines périodes une migration verticale journalière (d'après Manteufel et Marty) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Oikopleura et Calanus : collecte de la nourriture

diaporama

Collecte de la nourriture par deux animaux filtreurs du zooplancton Le courant d'eau entraînant les particules alimentaires est réalisé par les battements de la queue chez l'Appendiculaire, par ceux des appendices buccaux chez le Copépode 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Dauphin souffleur

photographie

Dauphin souffleur femelle (Tursiops truncatus) et son petit 

Crédits : Jeff Rotman, Getty Images

Afficher

Orque

photographie

Orque ou épaulard (Orcinus orca), grand carnassier des mers 

Crédits : JohnWarden/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Tortue verte

photographie

Tortue verte (Chelonia mydas), espèce herbivore se nourrissant d'algues et peuplant les eaux tropicales de l'Atlantique et du Pacifique 

Crédits : Mike Severns/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Abondance du plancton
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Chaîne alimentaire dans le domaine pélagique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Colonie de salpes
Crédits : S. Kerkhofs/ Shutterstock

photographie

Copépode Metridia lucens : migrations verticales
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Domaines océaniques et subdivisions
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Hareng : migrations
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Oikopleura et Calanus : collecte de la nourriture
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Dauphin souffleur
Crédits : Jeff Rotman, Getty Images

photographie

Orque
Crédits : JohnWarden/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Tortue verte
Crédits : Mike Severns/ The Image Bank/ Getty Images

photographie