V.L.T. (Very Large Telescope)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les différents télescopes

Le VLT proprement dit comprend huit télescopes indépendants : quatre télescopes fixes – appelés télescopes unitaires ou UT pour Unit Telescope – équipés d’un miroir principal (dit primaire) de 8,2 mètres de diamètre ; quatre télescopes mobiles – dits télescopes auxiliaires ou AT pour Auxiliary Telescope – au miroir de 1,8 mètre de diamètre. En outre, deux télescopes additionnels complètent l’équipement du site de Paranal : le VLT Survey Telescope (VST) et le Visible and Infrared Survey Telescope (VISTA).

Les quatre télescopes fixes du VLT ont reçu chacun un nom d’objet astronomique dans le langage des Indiens mapuche du Chili : Antu (« Soleil »), Kueyen (« Lune »), Melipal (« Croix du Sud ») et Yepun (« Sirius »). Ils sont respectivement entrés en service en mai 1998, février 1999, janvier 2000 et septembre 2000. Les miroirs primaires sont des disques monolithiques (c’est-à-dire constitués d’un seul bloc) très minces (175 mm), qui ont été fondus par la société allemande Schott et polis par la firme française REOSC (Recherche et étude en optique et sciences connexes). Chacun de ces télescopes fixes peut accueillir à ses différents foyers solidaires du télescope (Nasmyth ou Cassegrain) une variété d’instruments pour analyser la lumière reçue.

En outre, des jeux de miroirs, mobiles ou fixes, permettent de faire cheminer la lumière par un parcours dit coudé, jusqu’en un foyer fixe (appelé foyer coudé), indépendant du mouvement du télescope qui compense la rotation terrestre. L’originalité du VLT est de posséder deux foyers coudés principaux. Le premier, dit foyer cohérent (ou FC), peut être alimenté simultanément par un ou plusieurs des quatre télescopes fixes, ou par les télescopes auxiliaires. Un contrôle extrêmement précis et actif des chemins optiques depuis chaque télescope permet de préserver en FC la phase des ondes lumineuses issues de chaque télescope, et donc d’additionner ces ondes de façon cohérente, en formant des franges d’interférence – c’est le principe de l’interférométrie. Le second foyer coudé, dit incohérent (ou FI), peut ég [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite de l'université Paris-VII-Denis-Diderot, membre de l'Académie des sciences

Classification


Autres références

«  V.L.T. (Very Large Telescope)  » est également traité dans :

LÉNA PIERRE (1937- )

  • Écrit par 
  • Yves QUÉRÉ
  •  • 1 084 mots
  •  • 1 média

Né à Paris en 1937, Pierre Léna débute, à la sortie de l'École normale supérieure, au centre universitaire d'Orsay. Il y reste jusqu'en 1971, année où il est nommé maître de conférences. En 1973, il devient professeur à l'université de Paris-VII, université qui est la sienne depuis lors. Parallèlement, sa carrière de chercheur se déroule à l'Observatoire de Paris, ponctuée de nombreux séjours dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-lena/#i_99588

LUNETTES ET TÉLESCOPES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 635 mots

1609-1610 Galilée réalise les premières observations du ciel à travers une lunette. 1653 Christiaan Huygens invente un oculaire perfectionné pour les lunettes, qu'il décrit dans un manuscrit, Tractatus de refractione et telescopiis . 1668 Isaac Newton invente le télescope. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lunettes-et-telescopes-reperes-chronologiques/#i_99588

PREMIER TEST DE LA RELATIVITÉ GÉNÉRALE AUTOUR D'UN TROU NOIR SUPERMASSIF

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA
  •  • 2 340 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Quatre télescopes forment en simultané une image d’extrême finesse »  : […] Dès la fin des années 1990, grâce au Very Large Telescope (VLT), observatoire européen installé au Chili, la trajectoire de S2 a été suivie sur des images déjà fort précises, obtenues avec l’un des télescopes (UT4, surnommé Yepun) équipé d’une optique adaptative (instrument nommé NACO), qui permet d’atteindre une résolution de 60 millisecondes d’arc dans l’infrarouge. Pour améliorer encore la pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-test-de-la-relativite-generale-autour-d-un-trou-noir-supermassif/#i_99588

TÉLESCOPES

  • Écrit par 
  • Olivier LE FÈVRE, 
  • Jean RÖSCH
  • , Universalis
  •  • 14 003 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les premiers télescopes géants : Keck et V.L.T. »  : […] Le besoin de télescopes de diamètres supérieurs à ceux de la classe des 4 à 5 mètres commence à se faire sentir à la fin des années 1980, lorsqu'il est manifeste que l'observation des galaxies les plus faibles et distantes ou des régions de formation d'étoiles devient très difficile, voire impossible. Comprendre l'évolution des galaxies exige en effet de pouvoir en observer très peu de temps après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/telescopes/#i_99588

TROUS NOIRS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LUMINET
  •  • 12 631 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Imagerie directe d’un trou noir supermassif »  : […] Une première étape vers l’obtention d’une image d’un trou noir et de son environnement correspond à la mise en service de l'interféromètre optique Gravity, opérationnel depuis 2018 au Very Large Telescope (VLT) de l'Observatoire européen austral au Chili. Il a pu suivre les orbites d'étoiles gravitant autour du trou noir galactique Sgr A* à seulement quelques centaines de fois le rayon de ce dern […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trous-noirs/#i_99588

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LÉNA, « V.L.T. (Very Large Telescope) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/very-large-telescope/