VERTIGO, film de Alfred Hitchcock

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Perdre deux fois la femme qu'on aime

L'inspecteur Scottie Ferguson, qui, au cours d'une poursuite sur les toits, a causé involontairement la chute et la mort d'un policier, est en proie au vertige. Il a pris sa retraite. Un de ses anciens amis le charge de suivre son épouse Madeleine ; il découvre qu'elle s'identifie à une jeune femme morte au siècle précédent. Devenu amoureux de la jeune femme, il assiste impuissant à sa chute depuis un clocher, le vertige l'ayant empêché de la suivre pour la retenir. Profondément atteint, Scottie se remet lentement, lorsqu'il rencontre par hasard une jeune femme, Judy, qui ressemble singulièrement à la morte. Il fait sa connaissance, et finit par obtenir qu'elle s'habille et se coiffe de manière à parfaire la ressemblance. Mais un bijou que possède Judy la trahit : c'est elle-même que Scottie avait d'abord prise pour Madeleine, et c'est cette dernière qui a été précipitée du clocher par son mari. L'ex-détective emmène Judy sur les lieux du meurtre, sans la prévenir. Terrorisée, celle-ci tombe dans le vide et meurt à son tour.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle, directeur d'études, École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  VERTIGO, Alfred Hitchcock  » est également traité dans :

VERTIGO (A. Hitchcock), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 206 mots

Avec Vertigo (Sueurs froides, 1958), Alfred Hitchcock pousse à son comble sa conception du suspense. La profondeur psychologique de l'intrigue, inspirée d'un roman de Boileau et Narcejac, le confirme définitivement comme un immense cinéaste à la fois populaire et expérimental. Le suspense n'a plus seulement po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertigo-en-bref/#i_37116

HERRMANN BERNARD (1911-1975)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 3 003 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une collaboration exemplaire »  : […] En 1955, Bernard Herrmann commence à travailler avec Alfred Hitchcock, pour The Trouble with Harry ( Mais qui a tué Harry ? ). C'est pour ce film que le compositeur esquisse son célèbre accord – une septième majeure/mineure –, que l'on peut désigner comme l'accord hitchcockien par excellence puisqu'il va apparaître dans presque tous les films de ce réalisateur. Dans Psycho ( Psychose , 1960), l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-herrmann/#i_37116

Pour citer l’article

Jacques AUMONT, « VERTIGO, film de Alfred Hitchcock », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertigo/