VERSAILLES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Versailles

Versailles
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Bassin de Latone, Versailles

Bassin de Latone, Versailles
Crédits : Bryn Campbell/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Parterres de l'Orangerie du château de Versailles

Parterres de l'Orangerie du château de Versailles
Crédits : Lyubov Timofeyeva/ Shutterstock

photographie

Apollon servi par les Nymphes, Girardon et Regnaudin

Apollon servi par les Nymphes, Girardon et Regnaudin
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Tous les médias


La ville : urbanisation et urbanité

De 45 000 habitants en 1713, Versailles est passé à 70 000 en 1789. Le cas n'est pas unique dans l'histoire européenne de ces cités surgies du néant : en 1607, Mannheim, due au bon vouloir de l'Électeur palatin ; en 1635, Richelieu. Versailles obéit à un plan cohérent. En 1663, le roi achète des terrains, la ville est fondée en 1671 ; deux paroisses sont organisées, Notre-Dame (l'église de Mansart date de 1686) et Saint-Louis (construite par Mansart de Sagonne en 1754). La place d'armes, d'où part une large patte d'oie formée de trois avenues, structure le plan de la ville, symétrique des jardins et de la forêt, de l'autre côté du château. L'urbanisme louisquatorzien est normalisé sur le modèle du premier château : sont imposés briques et pierres – ou, à défaut, on crépit en rouge – et toits d'ardoise. La ville porte ainsi « la livrée du château » (P. Lavedan). Sous Louis XV, latitude plus grande est laissée aux propriétaires d'hôtels. Louis XVI règle la hauteur des maisons, conçoit la néo-classique place du Marché. En 1777, le théâtre de la ville (Montpensier) permet une vie sociale versaillaise indépendante de la vie de cour. À la fin de l'Ancien Régime, le fouillis des rues de Versailles démontre le succès de cet urbanisme très pensé à l'origine, qui a fini par se laisser déborder. Les hôtels des grandes familles reproduisent le château, s'accompagnent de jardins qui ont, en réduction, leurs parterres d'eau et leur bassin de Latone. Quelques hôtels ministériels décentralisent en ville les activités de l'appareil d'État : hôtel de la Guerre ou des Affaires étrangères, solennellement incendié en 1762 pour en prouver la solidité.

Le principal problème de Versailles, devenu en un siècle une vraie ville, est bien évidemment l'attirance de Paris. Pour une grande famille, il est essentiel de posséder un logement au palais et d'avoir son hôtel dans la vieille capitale. L'hôtel à Versailles reste moins coté. Cette rivalité de la nouvelle cité avec le Paris populaire et somptueux du xviiie siècle atteint son paroxysme avec les journées d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, ancien élève de l'École normale supérieure, maître de conférences à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  VERSAILLES  » est également traité dans :

LES ADIEUX À LA REINE (B. Jacquot)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 033 mots

Dans le chapitre « Un « lieu clos pervers » »  : […] Dans leur adaptation, Benoît Jacquot et son scénariste Gilles Taurand ont renoncé à sa construction en flash-back du roman : Sidonie Laborde, la lectrice-adjointe de Marie-Antoinette, y racontait les événements depuis Vienne, vingt ans plus tard. Dès lors, Versailles devient le personnage du film. Ce n'est plus le petit théâtre de Si Versailles m'était conté de Sacha Guitry […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-adieux-a-la-reine/#i_85523

BOUCHER FRANÇOIS (1703-1770)

  • Écrit par 
  • Marianne ROLAND MICHEL
  •  • 3 776 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Entre Watteau et Fragonard »  : […] Situer Boucher entre Watteau et Fragonard aide à comprendre l'évolution du style, de la manière, des thèmes, et de leur transmission concernant un artiste qui, né et mort à Paris, n'a guère quitté cette ville. Nous ne savons pas grand-chose des débuts comme peintre de cet élève de François Lemoine – si son Jugement de Suzanne, de 1720-1721, est récemment réapparu et entré en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-boucher/#i_85523

MUSÉE

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 11 420 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'empire des musées »  : […] Nous vivons encore aujourd'hui, en matière de musées, sur l'œuvre de la Révolution et sur ses répercussions. En nationalisant les collections royales et les biens de l'Église et des émigrés, les hommes de la Constituante et de la Convention mettaient en application l'idée, déjà en germe dans l'esprit des Lumières, que le patrimoine culturel, jusque-là aux mains d'une minorité de privilégiés, étai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee/#i_85523

RÉVOLUTION FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Clément MARTIN, 
  • Marc THIVOLET
  •  • 29 477 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Aménagements et innovations (août 1789-1790) »  : […] Face à ces violences, l'Assemblée réagit en supprimant les privilèges, les inégalités fiscales et les droits féodaux, mais en prévoyant une compensation, les seigneurs devant percevoir des indemnités. L'élan qui préside à ces propositions dans la nuit du 4 août ne peut pas faire oublier que ces décisions trop rapides posent plus de problèmes qu'elles n'en résolvent, à commencer par l'obligation d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-francaise/#i_85523

TOURISME CULTUREL

  • Écrit par 
  • Michel COLARDELLE, 
  • Alain MONFERRAND
  •  • 3 103 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Est-il souhaitable de développer le tourisme culturel ? »  : […] La question est très controversée. Le tourisme peut aussi avoir des effets négatifs sur le patrimoine : usure prématurée des monuments, comme dans les appartements royaux de Versailles ; dégradations involontaires ou vandalisme sur les gravures de l'Âge du bronze dans la vallée des Merveilles... Les exemples ne manquent pas pour dénoncer la surfréquentation et ses effets nocifs. Un site culturel o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tourisme-culturel/#i_85523

VAN DER KEMP GÉRALD (1912-2001)

  • Écrit par 
  • Pierre ARIZZOLI-CLÉMENTEL
  •  • 1 102 mots

Gérald Van der Kemp est né en 1912, à Charenton-le-Pont, près de Paris. En 1945, il est nommé à Versailles par Jacques Jaujard, directeur des Musées nationaux. Il en deviendra conservateur en chef en 1953 jusqu'au moment de sa retraite en 1980. Il avait trouvé, au lendemain de la guerre, un château et des dépendances nécessitant des travaux de restauration considérables et il a pu réaliser ces rés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerald-van-der-kemp/#i_85523

Voir aussi

Pour citer l’article

Adrien GOETZ, « VERSAILLES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/versailles/