VERSAILLES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Versailles

Versailles
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Bassin de Latone, Versailles

Bassin de Latone, Versailles
Crédits : Bryn Campbell/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Parterres de l'Orangerie du château de Versailles

Parterres de l'Orangerie du château de Versailles
Crédits : Lyubov Timofeyeva/ Shutterstock

photographie

Apollon servi par les Nymphes, Girardon et Regnaudin

Apollon servi par les Nymphes, Girardon et Regnaudin
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Tous les médias


Un lieu conçu pour le pouvoir

Versailles a-t-il jamais constitué un espace cohérent ? Le chantier dure quarante ans, la demeure royale devient une machine de gouvernement, mais dans le plus paradoxal désordre.

Entre 1668 et 1671, Le Vau développe une stratégie enveloppante qui préserve le noyau initial du temps de Louis le Juste, pieusement serti dans le nouvel édifice. En 1678, Jules Hardouin-Mansart, neveu de François Mansart et qui succède à Le Brun dans le rôle de maître d'œuvre général, conçoit ses premiers projets d'embellissement ; les dix années de paix qui suivent les traités de Nimègue (1678-1679) permettent de réaliser les plus importants travaux. Sont alors construites les ailes des Ministres, qui s'avancent vers la ville, entre 1678 et 1682, l'aile du Midi, entre 1685 et 1689, l'aile du Nord, en pierre blanche de Saint-Leu. Entre 1661 et 1681, les grands appartements avaient été décorés. Autour de Le Brun, Carle Audran, Jean Jouvenet et Michel-Ange Houasse se répartissent les salons qui portent les noms des divinités de l'Olympe : Vénus, Diane, Mars... ou sont consacrés à des allégories comme la Paix ou l'Abondance. Cet « Olympe du Roi-Soleil » (Jean-Pierre Néraudau) éclate dans le programme décoratif des grands appartements – laboratoire de l'art français – dédiés aux planètes qui gravitent autour du Soleil. Le parc en complète la signification : dans un premier temps, les bosquets et les groupes sculptés illustrent des scènes des Métamorphoses d'Ovide. Au centre, le bassin d'Apollon (sculpture de Jean-Baptiste Tuby), dans l'axe du Grand Canal et du Tapis vert, montre le char du Soleil. Le bassin de Latone (sculptures des frères Marsy) peut se lire comme un écho mythologique au rôle de la reine-régente durant la Fronde. Pour animer ces bassins (l'Encelade, le bassin de l'Automne ou la grotte de Thétys, qui abrite l'Apollon servi par les nymphes de Girardon, sont les pl [...]

Apollon servi par les Nymphes, Girardon et Regnaudin

Apollon servi par les Nymphes, Girardon et Regnaudin

Photographie

François GIRARDON et Thomas REGNAUDIN, Apollon servi par les Nymphes, pour la grotte de Thétys, marbre. Château de Versailles, France. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages



Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, ancien élève de l'École normale supérieure, maître de conférences à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  VERSAILLES  » est également traité dans :

LES ADIEUX À LA REINE (B. Jacquot)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 033 mots

Dans le chapitre « Un « lieu clos pervers » »  : […] Dans leur adaptation, Benoît Jacquot et son scénariste Gilles Taurand ont renoncé à sa construction en flash-back du roman : Sidonie Laborde, la lectrice-adjointe de Marie-Antoinette, y racontait les événements depuis Vienne, vingt ans plus tard. Dès lors, Versailles devient le personnage du film. Ce n'est plus le petit théâtre de Si Versailles m'était conté de Sacha Guitry […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-adieux-a-la-reine/#i_85523

BOUCHER FRANÇOIS (1703-1770)

  • Écrit par 
  • Marianne ROLAND MICHEL
  •  • 3 776 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Entre Watteau et Fragonard »  : […] Situer Boucher entre Watteau et Fragonard aide à comprendre l'évolution du style, de la manière, des thèmes, et de leur transmission concernant un artiste qui, né et mort à Paris, n'a guère quitté cette ville. Nous ne savons pas grand-chose des débuts comme peintre de cet élève de François Lemoine – si son Jugement de Suzanne, de 1720-1721, est récemment réapparu et entré en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-boucher/#i_85523

MUSÉE

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 11 420 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'empire des musées »  : […] Nous vivons encore aujourd'hui, en matière de musées, sur l'œuvre de la Révolution et sur ses répercussions. En nationalisant les collections royales et les biens de l'Église et des émigrés, les hommes de la Constituante et de la Convention mettaient en application l'idée, déjà en germe dans l'esprit des Lumières, que le patrimoine culturel, jusque-là aux mains d'une minorité de privilégiés, étai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee/#i_85523

RÉVOLUTION FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Clément MARTIN, 
  • Marc THIVOLET
  •  • 29 477 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Aménagements et innovations (août 1789-1790) »  : […] Face à ces violences, l'Assemblée réagit en supprimant les privilèges, les inégalités fiscales et les droits féodaux, mais en prévoyant une compensation, les seigneurs devant percevoir des indemnités. L'élan qui préside à ces propositions dans la nuit du 4 août ne peut pas faire oublier que ces décisions trop rapides posent plus de problèmes qu'elles n'en résolvent, à commencer par l'obligation d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-francaise/#i_85523

TOURISME CULTUREL

  • Écrit par 
  • Michel COLARDELLE, 
  • Alain MONFERRAND
  •  • 3 103 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Est-il souhaitable de développer le tourisme culturel ? »  : […] La question est très controversée. Le tourisme peut aussi avoir des effets négatifs sur le patrimoine : usure prématurée des monuments, comme dans les appartements royaux de Versailles ; dégradations involontaires ou vandalisme sur les gravures de l'Âge du bronze dans la vallée des Merveilles... Les exemples ne manquent pas pour dénoncer la surfréquentation et ses effets nocifs. Un site culturel o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tourisme-culturel/#i_85523

VAN DER KEMP GÉRALD (1912-2001)

  • Écrit par 
  • Pierre ARIZZOLI-CLÉMENTEL
  •  • 1 102 mots

Gérald Van der Kemp est né en 1912, à Charenton-le-Pont, près de Paris. En 1945, il est nommé à Versailles par Jacques Jaujard, directeur des Musées nationaux. Il en deviendra conservateur en chef en 1953 jusqu'au moment de sa retraite en 1980. Il avait trouvé, au lendemain de la guerre, un château et des dépendances nécessitant des travaux de restauration considérables et il a pu réaliser ces rés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerald-van-der-kemp/#i_85523

Voir aussi

Pour citer l’article

Adrien GOETZ, « VERSAILLES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/versailles/