INGRAM VERNON MARTIN (1924-2006)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Biologiste allemand installé aux États-Unis. Né en Allemagne, émigré avec ses parents en 1938 au Royaume-Uni, il mène des études de chimie au Birbeck College de l'universitéde Londres où il obtient un doctorat de chimie organique en 1949. Il travaille ensuite aux États-Unis avec Moses Kunitz sur la cristallisation des protéines, dans le cadre du Rockefeller Institute de Yale. De retour au Royaume-Uni en 1952, il étudie la chimie des protéines au Cavendish Laboratory de Cambridge. C'est là qu'en 1956 il apporte un complément décisif à la mise en évidence par Linus Pauling en 1949 d'une migration électrophorétique anormale de l'hémoglobine des personnes atteintes de drépanocytose, une maladie sanguine héréditaire, dont il démontre le caractère moléculaire. Fixé au Massachusetts Institute of Technology à partir de 1958, il poursuit ses travaux sur l'hémoglobine et, dans les années 1980, s'ntéresse à l'analyse des processus pathologiques moléculaires à l'œuvre dans les maladies neurodégénératives.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  INGRAM VERNON MARTIN (1924-2006)  » est également traité dans :

NOTION DE MALADIE MOLÉCULAIRE

  • Écrit par 
  • Dominique LABIE
  •  • 250 mots
  •  • 1 média

Comme d'autres scientifiques, Vernon Ingram avait quitté l'Europe centrale pour la Grande-Bretagne, Londres, puis Cambridge. C'est là qu'il apporta un complément décisif à la mise en évidence par Linus Pauling en 1949 d'une migration électrophorétique anormale de l'hémoglobine des personnes drépanocytaires. L'idée fut de fragmenter les hémoglobines de sujets normaux et de patients atteints de drép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notion-de-maladie-moleculaire/#i_30991

Pour citer l’article

« INGRAM VERNON MARTIN - (1924-2006) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vernon-martin-ingram/