VERGE, anatomie

GÉNITAL APPAREIL

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Maurice PANIGEL, 
  • Universalis
  •  • 14 769 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Affections de la verge »  : […] Les affections peuvent être traumatiques, infectieuses ou congénitales. La plupart des corps étrangers de l'urètre siègent dans la région pénienne, et leur extraction peut être délicate. Les ruptures de l'urètre spongieux s'observent par exemple lors d'une chute à califourchon, et se manifestent par un écoulement sanglant par le méat, l'urétorragie, et un hématome périnéal. Le danger est le rétr […] […] Lire la suite

PELVIENNE ANATOMIE

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 5 072 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le périnée antérieur »  : […] Le périnée antérieur, uro-génital, est circonscrit par l'arc osseux des deux branches ischio-pubiennes. Il diffère sensiblement selon le sexe . Chez l'homme , une formation érectile médiane, le corps spongieux, s'appuie par une dilatation, le bulbe, sur le noyau fibreux central du périnée. Cette gaine cylindrique se dirige en avant ; elle est rejointe sous la symphyse par deux formations érectiles […] […] Lire la suite

TRANSSEXUALISME

  • Écrit par 
  • Bernard CORDIER
  •  • 6 264 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Possibilités thérapeutiques »  : […] Sur le plan psychiatrique, même si l’objectif de la THC est de soulager une souffrance psychique, il ne s’agit pas d’un suivi ou d’un traitement mais d’une évaluation, qui est aussi un accompagnement, voire un soutien, et qui devrait comporter un bilan après THC pour en confirmer les effets attendus et pour élaborer d’éventuelles problématiques psychosociales en lien avec celle-ci. Sur le plan en […] […] Lire la suite

TROUBLES SEXUELS

  • Écrit par 
  • Paul BENSUSSAN
  •  • 5 588 mots

Dans le chapitre « Trouble de l’érection »  : […] L’impuissance désigne l’état d’un sujet incapable de déclencher ou de maintenir une érection lors d’une masturbation ou d’une relation sexuelle – érection dont on sait qu’elle est un phénomène parfaitement involontaire, échappant au contrôle du sujet… mais en revanche particulièrement sensible à l’inhibition anxieuse, l’amorce du retour de la verge à la flaccidité étant perceptible par le sujet l […] […] Lire la suite