VENDETTA

LIGNAGE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 2 483 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le lignage du Moyen Âge »  : […] À la différence des gentes romaines qui établissaient la primauté absolue de la filiation en ligne masculine, l'Occident médiéval donnait à la parenté « un caractère nettement bifide », selon l'expression de Marc Bloch. La structure du lignage incluait aussi bien les parents « du côté de l'épée », que les parents « du côté de la quenouille ». L'existence d'un tel lignage apparaissait surtout à l […] Lire la suite

LOYAUTÉ

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 3 711 mots

Dans le chapitre « Les cadres sociaux de la loyauté »  : […] C'est dans trois contextes que se pose le problème de la loyauté : celui de la famille, celui des organisations, celui de l'État. Bien entendu, être loyal à ses parents n'est pas la même chose qu'être loyal à l'égard de l'entreprise qui nous emploie, ou envers l'État dont nous sommes citoyens. Mais, dans les trois cas, la loyauté s'analyse comme un ensemble de devoirs plus ou moins contraignants […] Lire la suite

PEINE DE MORT

  • Écrit par 
  • André DUMAS, 
  • Michel TAUBE
  •  • 7 983 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Loi du talion et vengeance sacrificielle »  : […] Dans les anciennes sociétés, le sang de la victime crie vengeance contre celui qui l'a versé. La vendetta est la réponse à ce cri ; la famille ou la tribu prend en charge de rétablir l'ordre rompu par le crime en accomplissant une justice compensatrice et réparatrice que les dieux eux-mêmes réclament. Mais peu à peu on voit les codes réglementer cette vengeance familiale, afin d'approprier le châ […] Lire la suite