VÉLO ou BICYCLETTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du vélo « vert » au vélo « propre ». Un nouvel âge d'or ?

Le regard sur les deux-roues se modifie de nouveau à partir des années 1970. Les mutations sociales, économiques et culturelles de cette décennie, le début d'un retour vers la nature et la première poussée écologiste, l'idéal relancé des vertus sanitaires du sport redistribuent les cartes. Le cyclotourisme ou le vélo vert en seront les premiers bénéficiaires.

Accroissement des usages

En 2008, 38 p. 100 des Français de quinze à soixante-quinze ans déclaraient avoir pratiqué le vélo au moins une fois au cours des douze derniers mois. La majorité de la population n'a en réalité qu'un usage irrégulier – voire rare – du vélo. Reste que ces 18 millions de pratiquants, contre 13 millions en 2000, illustrent la dynamique d'un usage de plus en plus hétérogène (course, cyclotourisme, promenade, acrobatie, déplacements urbains, etc.) qui, ces vingt dernières années, a rajeuni la pratique et l'image du vélo. Le « vélo mobilité » – l'Observatoire du cycle réunit sous cette expression les vélos publics en location, les vélos électriques (15 000 ventes en 2008) et les plus classiques vélos de ville – ne cesse de progresser et représente 25 p. 100 du marché du cycle en 2009. Sa croissance est soutenue. Mais, bien qu'en baisse, le vélo loisir continue de dominer, avec 65 p. 100 de parts de marché (et 50 p. 100 pour le seul V.T.T.). Le marché des vélos sportifs (course, V.T.T. sport, B.M.X.) représente pour sa part 10 p. 100 du marché. Cette répartition tripartite dresse donc un portait en nuance dans lequel la part du vélo urbain progresse, certes, mais où celle du vélo des champs – loisir ou sportif – reste dominante.

Les différences entre pays dans les types d'usage du vélo demeurent très marquées. En particulier, la fréquence d'utilisation du vélo comme mode de transport est décisive. Pour des dénivelés de terrain faibles ou nuls, d'un pays à un autre, la place faite au vélo dans la vie quotidienne apparaît comme un trait culturel, ce qui ne signifie nullement qu'elle ne puisse être modifiée par des mesures incitatives. En France, quoique encore limitée, la part des déplacements à vélo croît régulièrement : 8 p. 100 des déplacements en centre-ville en 2008 se font à vélo à Bordeaux, 15 p. 100 à Strasbourg, 4 p. 100 à Paris et seulement 1 p. 100 à Marseille. Avec une moyenne nationale de 4 à 5 p. 100 du total des déplacements urbains effectués à vélo, la France est très en retard sur d'autres pays : les Pays-Bas (25 p. 100), le Danemark (20 p. 100) ou l'Allemagne (15 p. 100). En 2007, la distance moyenne parcourue à vélo par personne et par an était en France de 87 kilomètres, contre 300 kilomètres dans la plupart des pays du Nord et entre 800 et 1 000 kilomètres au Danemark et aux Pays-Bas. La part des déplacements à vélo en grande agglomération se situe entre 16 et 24 p. 100 pour Berlin, Copenhague, Stuttgart et Amsterdam, quand elle oscille entre 0,1 et 2 p. 100 pour les agglomérations de Madrid, de Paris-Île-de-France, du Grand Londres et de Montréal.

La popularité intacte du vélo de course

La bicyclette bénéficie incontestablement de la poussée des pratiques sportives encadrées et libres désignées par le concept de « sportivisation de masse », et sans doute aussi de la médiatisation croissante du cyclisme. Mais la F.C.C. stagne depuis le milieu des années 1990 autour de 100 000 licenciés, malgré l'absorption de deux nouvelles pratiques venues des États-Unis : le vélo tout terrain (V.T.T.), entré à la F.C.C. en 1988, et le bicycle moto cross (B.M.X), intégré au même moment par l'absorption de structures indépendantes nées dans les années 1970. Les activités traditionnelles (route, piste et cyclo-cross) priment toujours (60 p. 100 des licenciés), mais le V.T.T. (20 p. 100 s'adonnant à la descente, au cross, au trial) et le B.M.X. (13 p. 100 de fans de courses ou de figures) sont loin d'être négligeables. Sous l'effet de ces usages innovants, le cyclisme ouvre d'autres espaces de pratique.

Dans les années 1980-1990, l'image du vélo de sport a surtout évolué depuis l'arrivée du V.T.T. Celui-ci gagne la France à la fin des années 1970, depuis les États-Unis. Les premiers modèles construits en France sortent en 1984. Cette même année est lancé le Roc d'azur, un rendez-vous important du calendrier vététiste. Rapidement, le V.T.T. élargit son audience auprès des pratiquants. Il gagne également en surface mé [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Écrit par :

  • : docteur en histoire, Institut d'études politiques de Paris, maître de conférences

Classification

Autres références

«  VÉLO ou BICYCLETTE  » est également traité dans :

DRAISIENNE

  • Écrit par 
  • Mathieu FLONNEAU
  •  • 854 mots
  •  • 1 média

Objet de locomotion en bois doté de deux roues (reliées par une poutre) et d’une barre de direction (« dirigeoir ») à l’avant, la draisienne a été inventée en 1817 par le baron allemand Karl Friedrich Drais von Sauerbronn (1785-1851), qui lui a donné son nom. Considérée comme l’ancêtre du vélo, elle avançait grâce à son utilisateur qui, à califourchon dessus, poussait avec ses pieds sur le sol. L […] Lire la suite

INVENTION DU PNEUMATIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LOUBET
  •  • 230 mots
  •  • 1 média

Un vétérinaire écossais, John Boyd Dunlop, invente un bandage en caoutchouc pour les roues du tricycle de son fils, sans avoir connaissance des travaux de Robert William Thomson. Ce dernier avait, en effet, déposé un brevet sur une roue dite « en cuir remplie d'air », brevet tombé vite dans l'oubli. Dunlop, qui sait depuis longtemps travailler les feuilles de caoutchouc pour se confectionner des g […] Lire la suite

SPORT (Disciplines) - Le cyclisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 189 mots
  •  • 19 médias

Affaires Festina (1998), Cofidis (2004), opération Puerto (2006), disqualification du « vainqueur » du Tour de France 2006, l’Américain Floyd Landis, mise hors course du maillot jaune de la Grande Boucle, le Danois Michael Rasmussen, en 2007, disqualification rétroactive d’Alberto Contador, premier du Tour en 2010, les sept victoires de Lance Armstrong dans le Tour de France (1999-2005) annulées e […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe TÉTART, « VÉLO ou BICYCLETTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/velo-bicyclette/