VARIATION GÉNÉTIQUE ADAPTATIVE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

LA RÉMANENCE MATERNELLE

Dans ce système de régulation de la variabilité génétique, une autre caractéristique mérite d'être décrite. C'est ce que nous avons appelé la « rémanence maternelle ». Cela veut dire que les modulations que subit ce système sont transmises par voie ovocytaire aux deux ou trois générations suivantes. Nous ne connaissons pas actuellement le mécanisme biologique qui assure cette transmission, nous savons seulement que les déterminants génétiques chromosomiques n'en sont pas responsables car ils ne sont pas modifiés lors de ces modulations. Pour illustrer l'intérêt adaptatif de cette rémanence maternelle, prenons l'exemple de femelles qui se trouvent en contact avec un agent mutagène : les ovocytes réagissent à ce contact en augmentant les capacités de réparation, et cette augmentation sera transmise, au moins en partie, jusqu'aux ovocytes de leurs filles. Ceux-ci seront donc mieux armés pour faire face aux effets délétères de l'agent mutagène. Si la présence de cet agent persiste, le même phénomène se reproduira, et les ovocytes des descendantes de deuxième génération auront des capacités de réparation encore augmentées. La rémanence maternelle peut ainsi aboutir à un effet cumulatif au fil des générations et donc à une amélioration progressive de la réponse adaptative. Lorsque l'agent délétère disparaît du milieu environnant, les capacités de réparation reviennent progressivement à leur point initial.

Dans les conditions naturelles, cette rémanence maternelle est sans doute un moyen très efficace pour faciliter l'adaptation à des situations difficiles. C'est un troisième type de réponse aux conditions du milieu qui vient s'ajouter aux deux types connus jusqu'ici : la réponse purement physiologique, donc individuelle, et la réponse au niveau population par sélection de génotypes appropriés. Cette dernière prendra plusieurs générations, durant lesquelles l'effectif de la population risquera de se réduire comme une peau de chagrin et le danger d'extinction sera grand si la situation de stress persiste. La réponse transmise par rémanence maternelle [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages





Écrit par :

  • : professeur des Universités, professeur de génétique à l'université de la Méditerranée

Classification

Pour citer l’article

Jean-Claude BREGLIANO, « VARIATION GÉNÉTIQUE ADAPTATIVE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-genetique-adaptative/