NATURE VALEUR ÉCONOMIQUE DE LA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Évaluation économique de la nature : de quoi s'agit-il ?

Présente dans la pensée économique depuis l'Antiquité, notamment du fait de l'importance de la production agricole, la nature a été marginalisée par l'analyse économique du xxe siècle : la plupart des macro-économistes considèrent que la nature ne contribue qu'à la production de 2 à 3 p. 100 des richesses (agriculture, forêts, pêches...) ; les micro-économistes l'ont le plus souvent réduite à un effet externe à intégrer dans l'évaluation économique pour améliorer l'analyse coûts-avantages des projets, mais sans réelle réflexion sur les enjeux spécifiques. La question de la valeur de la nature est ainsi apparue dans les années 1960 comme une question nouvelle. Certains économistes considèrent d'ailleurs que, si la nature est porteuse de valeurs (spirituelle, symbolique, etc.) dans toutes les sociétés, c'est la créativité humaine qui donne une valeur économique aux « ressources naturelles ».

En effet, l'évaluation économique traduit la contribution des biens naturels, et des choix qui les affectent, au bien-être collectif. La notion de valeur économique est :

– anthropocentrée, puisque seul le point de vue des humains est pris en compte ;

– instrumentale, car elle repose sur l'analyse « utilitariste » des conséquences des choix et des actions et non sur des valeurs intrinsèques ou « déontologiques » ;

– subjective, car, a priori, ne peut avoir de la valeur que ce à quoi les humains portent un intérêt (la valeur dépend donc de leur compréhension des enjeux).

L'évaluation économique tisse entre les biens une relation d'équivalence qui dépend de leur utilité et de leur rareté (et, donc, de leur caractère plus ou moins substituable) : il s'agit de comparer plutôt que de mesurer. La valeur des choses est ainsi définie par leur « utilité marginale », c'est-à-dire par la contribution au bien-être collectif de chaque unité rendue disponible par les choix individuels ou collectifs. Calculer la valeur de l'ensemble implique donc de sommer les utilités de chaque unité... quand c'est [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages






Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., laboratoire montpelliérain d'économie théorique et appliquée, université de Montpellier

Classification

Pour citer l’article

Jean-Michel SALLES, « NATURE VALEUR ÉCONOMIQUE DE LA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeur-economique-de-la-nature/