VACCINS & SÉRUMS

ANTIGÈNES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 7 370 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Épitopes reconnus par les récepteurs T »  : […] Les épitopes T correspondent aux motifs structuraux des protéines, motifs « vus » et reconnus par les lymphocytes T. Contrairement aux épitopes B, ces épitopes sont toujours des segments courts continus d'acides aminés qui résultent de la fragmentation de la protéine native en petits peptides à l'intérieur des cellules présentatrices de l'antigène. Ces fragments sont ultérieurement exposés à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antigenes/#i_11764

BACTÉRIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Michel DESMAZEAUD, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Daniel MAZIGH
  •  • 18 332 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le pouvoir pathogène des bactéries »  : […] Les bactéries se comportent dans l'organisme de l'hôte infecté comme des éléments étrangers à ses constituants, dotés de propriétés de parasitisme, capables de se développer à ses dépens et produisant des effets pathologiques par leur prolifération ou par l'intermédiaire de substances qu'elles synthétisent. La pathogénicité des bactéries est un paramètre qualitatif concernant la formation de lésio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriologie/#i_11764

CALENDRIER VACCINAL 2018

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 237 mots
  •  • 1 média

Depuis la « vaccine », élaborée par Edward Jenner en 1796 pour prévenir la variole, on dispose d’une multiplicité croissante de vaccins contre nombre de maladies infectieuses. Chaque vaccin possède ses particularités de prescription. En outre, certains apparaissent tandis que d’autres cessent d’être produits, selon l’évolution de l’épidémiologie des maladies infectieuses, les programmes de l’indu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calendrier-vaccinal-2018/#i_11764

CANCER - Cancers et virus

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • François DENIS, 
  • Sylvie ROGEZ
  •  • 5 646 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Vaccination antivirale et vaccination antitumorale »  : […] Pour les tumeurs viro-induites, quand le lien est très fort, des vaccins dirigés contre le virus peuvent être efficaces pour combattre la tumeur. On distingue des vaccins prophylactiques et des vaccins curatifs. Historiquement, le vaccin contre l'hépatite B a été le premier à démontrer sa capacité à prévenir un processus cancéreux, en l'occurrence le carcinome hépatocellulaire. Ainsi, à Taïwan, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-cancers-et-virus/#i_11764

CHARBON MALADIE DU

  • Écrit par 
  • Agnès FOUET, 
  • Michèle MOCK
  •  • 1 931 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Thérapeutique et prévention »  : […] Des inhibiteurs des activités de EF et surtout de LF, pouvant être utilisés comme antidotes, sont activement recherchés. Cependant, pour pouvoir agir, ceux-ci devraient être administrés très tôt, avant que les toxines n'aient exercé leur effet. En l'état actuel, la complexité de la physiopathologie du charbon et la difficulté à établir la relation de cause à effet entre activité des toxines et con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-du-charbon/#i_11764

CHOLÉRA

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 2 870 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Traitement et prophylaxie »  : […] La rapidité de l'évolution du choléra, de la déshydratation et de la déminéralisation, de la menace d'acidose et d'urémie fait que le traitement doit être entrepris d'extrême urgence afin de compenser au plus tôt et très exactement les pertes en eau et en électrolytes des malades. Il s'agit d'une lutte de vitesse fondée sur l'administration par voie intraveineuse de solutions diverses (salées, gl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cholera/#i_11764

COQUELUCHE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 1 498 mots

Dans le chapitre « Traitement et prophylaxie »  : […] L'isolement du coquelucheux est indispensable. Son alimentation, en particulier chez le nourrisson, sera fonction des vomissements. Les médications symptomatiques viseront à calmer la toux et à diminuer la sécrétion bronchique. Parmi les médications spécifiques, le sérum hyperimmunisé possède, outre son intérêt prophylactique, une valeur curative certaine. Parmi les antibiotiques, la streptomycine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coqueluche/#i_11764

CYTOMÉGALOVIRUS

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • François DENIS
  •  • 2 345 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le traitement de l'infection à CMV a considérablement évolué depuis quinze ans »  : […] Sur le plan curatif, la découverte du ganciclovir, commercialisé en France en 1988, a révolutionné le pronostic des pneumopathies chez le greffé de moelle et celui des rétinites à CMV chez les personnes atteintes du sida, stimulant la recherche vers de nouvelles molécules. Depuis la commercialisation du foscarnet en 1991, et du cidofovir en 1997, le développement de nouvelles molécules a été frein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cytomegalovirus/#i_11764

DÉFENSES IMMUNITAIRES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 597 mots

50 Définition de la réaction inflammatoire par le médecin gallo-romain Aulus Cornelius Celsus. 1798 Démonstration de la possibilité de vaccination contre la variole par Jenner. 1881 Louis Pasteur immunise des moutons contre le charbon à Pouilly-le-Fort. 1882 Ilia Metchnikov observe la phagocytose chez les invertébrés marins. 1882 Robert Koch découvre le bacille tuberculeux et la réactivité im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/defenses-immunitaires-reperes-chronologiques/#i_11764

DENGUE

  • Écrit par 
  • Philippe DESPRÈS
  •  • 2 872 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les candidats vaccins contre la dengue »  : […] Il n'existe pas encore de traitement ou de vaccin commercialisé contre la dengue. Un vaccin efficace nécessite qu'il soit protecteur contre l'ensemble des sérotypes. Plusieurs candidats vaccins sont en phase pré-clinique ; le plus abouti est celui développé par la société pharmaceutique Sanofi-Pasteur. La stratégie vaccinale utilise le virus du vaccin 17D contre la fièvre jaune, auquel on a subst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dengue/#i_11764

DENGUE (VACCIN CONTRE LE VIRUS DE LA)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 790 mots

Dans le chapitre « De la nécessité d’un vaccin contre la dengue »  : […] Il n’existe pas de traitement de la maladie autre que symptomatique. De ce fait, la question d’un vaccin se pose en particulier depuis que la dengue a commencé à progresser, au début des années 2000, hors de son territoire initial de l’Asie du Sud-Est, vers l’Amérique du Sud et les Antilles. D’une manière classique en gestion de la santé, lorsqu’une épidémie d’une maladie en général bénigne frapp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dengue-vaccin-contre-le-virus-de-la/#i_11764

ÉRADICATION DE LA VARIOLE

  • Écrit par 
  • Robert FASQUELLE
  •  • 237 mots

En 1948, la première réunion de l'Assemblée mondiale de la santé décide de mettre au premier plan de son programme la lutte contre la variole. En 1952, l'O.M.S. réunit à Genève un comité de quatre experts : une expérimentation internationale est entreprise. Seul le vaccin sec (c’est un produit lyophilisé) peut permettre l'éradication de la variole dans les pays tropicaux où elle est endémique. L'œ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eradication-de-la-variole/#i_11764

FIÈVRE APHTEUSE

  • Écrit par 
  • Jacques LAPORTE, 
  • Bernard TOMA
  •  • 2 165 mots

Dans le chapitre « Virus de la fièvre aphteuse et prophylaxie »  : […] L'agent de la maladie est un virus à acide ribonucléique (ARN), à symétrie cubique. Sans enveloppe lipidique, sa capside est constituée de trente-deux capsomères de nature protéique. L'ARN représente 32 p. 100 et la partie protéique 68 p. 100 de la masse virale. Le virus de la fièvre aphteuse est sensible à différents agents physiques tels que la température (55  0 C) ; il se dénature à des pH inf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievre-aphteuse/#i_11764

FIÈVRE JAUNE

  • Écrit par 
  • Claude HANNOUN
  •  • 2 185 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La vaccination »  : […] La fièvre jaune a été vaincue surtout par la découverte de méthodes efficaces de vaccination. Le vaccin 17 D Rockefeller est obtenu à partir d'un virus vivant atténué ; l'une des premières souches de virus isolées en Afrique a été cultivée au laboratoire pendant plus de 300 passages sur des cellules d'embryon de poulet. Ces passages successifs ont atténué la virulence du virus et l'inoculation à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievre-jaune/#i_11764

FIÈVRES HÉMORRAGIQUES VIRALES

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 4 737 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Thérapeutiques et prévention des fièvres hémorragiques virales »  : […] La rareté relative et l'occurrence sporadique de ces maladies, associées à des considérations éthiques, constituent un obstacle majeur à la conduite d’essais cliniques sur l'homme, entravant le développement de nouvelles stratégies d'intervention. Les modèles animaux reproduisant fidèlement la plupart des aspects de la maladie humaine sont donc essentiels pour l'évaluation de nouveaux vaccins et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievres-hemorragiques-virales/#i_11764

FOIE

  • Écrit par 
  • Jean ANDRE, 
  • Jacques CAROLI, 
  • Yves HECHT
  •  • 15 671 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Prévention et traitement des hépatites virales »  : […] La prévention des hépatites virales comporte un certain nombre de mesures non spécifiques : elle débute par le dépistage de la maladie et sa déclaration obligatoire ; elle passe par le respect de mesures d'hygiène strictes qui valent surtout, en ce qui concerne l'hépatite A, pour les sujets vivant en collectivité et, en ce qui concerne l'hépatite B, pour les sujets soumis à un risque professionne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foie/#i_11764

GRIPPE

  • Écrit par 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 1 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La lutte contre la grippe »  : […] On dispose d'un excellent vaccin pour lutter contre la grippe saisonnière. Tous les ans, sous l'égide de l'O.M.S., les industriels produisent en quelques mois le vaccin répondant à une formule actualisée des virus circulant dans le monde. Ce vaccin est produit sur des œufs embryonnés de poules. Les capacités mondiales de production du vaccin grippe saisonnière sont évaluées à 400 millions de dose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grippe/#i_11764

HANTAVIRUS

  • Écrit par 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 2 059 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Lutte contre les Hantavirus »  : […] La lutte contre les rongeurs est efficace mais difficile, en particulier en milieu rural. Elle nécessite d'importants moyens et un renouvellement approprié des campagnes visant à la destruction des rongeurs afin de réduire de façon significative la densité de leurs populations. Les vaccins pourraient constituer un moyen efficace de lutte contre les Hantavirus. Différents vaccins sont déjà employés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hantavirus/#i_11764

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 516 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'immunisation par voie orale »  : […] Quelques expériences chez l'homme ont montré que l'on pouvait induire la production d'anticorps sécrétoires par application locale de virus herpès ou polio inactivés dans le vagin ou le colon. La réponse est alors strictement locale. Chez le singe, l'application sur la lèvre de Streptococcus mutans (bactérie responsable de la formation de la plaque dentaire à l'origine des caries) ou l'inoculatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-biologie/#i_11764

JENNER EDWARD (1749-1823)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 652 mots
  •  • 1 média

Après avoir étudié la chirurgie chez D. Ludlow près de Bristol (1765), et la médecine à Londres (1770), Jenner devient l'élève du chirurgien et naturaliste J. Hunter. Celui-ci, comprenant son intérêt pour l'histoire naturelle, le charge, en 1771, de classer les collections rapportées des mers du Sud par le capitaine Cook. Malgré l'amitié profonde qui le lie à Hunter (leur correspondance ne s'arrêt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-jenner/#i_11764

JENNER : VACCINATION ANTIVARIOLIQUE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 247 mots
  •  • 1 média

Edward Jenner (1749-1823) était médecin à Berkeley (Gloucestershire, Grande-Bretagne), lorsqu'il réalisa ce que l'on peut tenir pour la première vraie vaccination, au demeurant d'ailleurs une expérimentation sur l'homme. Il était connu des médecins musulmans que l'inoculation, à des sujets sains, de la pustule de sujets atteints de variole mais en cours de guérison protégeait les premiers contre c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jenner-vaccination-antivariolique/#i_11764

JONES HOWARD W. (1910-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 336 mots
  •  • 1 média

Howard Jones , né à Baltimore le 30 décembre 1910 et décédé à Norfolk (Virginie) le 31 juillet 2015 – à l’âge de cent quatre ans –, fut un chirurgien-gynécologue dont le nom reste attaché aux premières tentatives de fécondation in vitro menées aux États-Unis. Chirurgien de l’armée Patton pendant la Seconde Guerre mondiale, lui et sa femme, Georgeanna Segar, avec qui il a constamment travaillé, re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/howard-w-jones/#i_11764

KOPROWSKI HILARY (1916-2013)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 486 mots

Le virologue polonais Hilary Koprowski mit au point un vaccin vivant atténué efficace contre la poliomyélite, administré par voie orale. Il effectua le premier essai clinique en 1950, soit deux ans avant que l’équipe de Jonas Salk teste son vaccin inactivé injectable, neuf ans avant qu’Albert Sabin lance un vaste programme de vaccination par voie orale en U.R.S.S. et dix ans avant que ce dernier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hilary-koprowski/#i_11764

LANGUE BLEUE MALADIE DE LA ou BLUE TONGUE ou FIÈVRE CATARRHALE OVINE

  • Écrit par 
  • René HOUIN
  •  • 2 270 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les graves conséquences économiques. »  : […] La situation est en effet critique pour l'élevage. En ce qui concerne les bovins, la mortalité n'est pas très importante, mais ils subissent des manifestations pathologiques réduisant fortement leur rentabilité. Surtout, les mesures cherchant à limiter la circulation du virus ont bloqué les échanges commerciaux, notamment avec les pays de l'Europe du Sud (Italie et Espagne surtout), acheteurs tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-bleue-blue-tongue-fievre-catarrhale-ovine/#i_11764

LÉPINE PIERRE (1901-1989)

  • Écrit par 
  • Léon LE MINOR
  •  • 1 360 mots

Né à Lyon en 1901, Pierre Lépine s'engagea lui aussi dans la carrière médicale. Il fut externe, puis interne des hôpitaux de Lyon et, très tôt, s'intéressa au travail de laboratoire : au cours de ses études médicales, il fut moniteur de physiologie à la faculté des sciences, puis assistant de parasitologie dans le laboratoire de Guiart et fréquenta le laboratoire d'anatomie pathologique. Pendant c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-lepine/#i_11764

LEPTOSPIROSES

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 2 558 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Traitement et prophylaxie »  : […] La pénicilline, le chloramphénicol et la tétracycline sont actifs sur les leptospires, à condition de les administrer très tôt, avant la constitution des lésions d'hépatonéphrite. Une correction hydroélectrolytique sera en ce cas nécessaire, et l'institution d'une épuration extrarénale pour pallier les états d'anurie. La prophylaxie individuelle consiste à prendre des mesures d'hygiène stricte su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leptospiroses/#i_11764

LYOPHILISATION

  • Écrit par 
  • Charles ROMOND
  •  • 3 590 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Médecine humaine »  : […] La lyophilisation sert à conserver des tissus, principalement le sang. Complet (globules et plasma), le sang se conserve à 4  0 C, mais pendant un temps limité du fait de l'altération relativement rapide des globules. On a donc pensé à recueillir le plasma qui peut rendre de grands services : dans le rétablissement du volume sanguin circulant comme apport de facteurs de coagulation et d'éléments i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyophilisation/#i_11764

MALADIES INFANTILES

  • Écrit par 
  • Constantin MISSIRLIU
  • , Universalis
  •  • 3 363 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sensibilité aux infections microbiennes »  : […] Les agressions infectieuses commencent à la naissance et se poursuivent toute la vie, entraînant une réponse humorale mesurable : la réponse immunitaire, déclenchée dès que sont alertés les mécanismes tissulaires que l'on peut considérer comme étant la mémoire tissulaire de l'organisme. Cette mémoire comporte, chez le petit enfant, une part d'information héréditaire mais aussi une part d'informat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infantiles/#i_11764

MAUPAS PHILIPPE (1939-1981)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 021 mots

Dans le chapitre « Le premier vaccin efficace contre l’hépatite B »  : […] C’est dans un contexte de forte compétition que le premier vaccin contre l’hépatite B a été mis au point en 1976 par Philippe Maupas et son équipe de la faculté de médecine de Tours. Maupas part du constat établi entre 1960 et 1963 par Baruch Blumberg, chercheur américain alors à l’université de Pennsylvanie chez qui Maupas séjourne en 1974, que le sang des malades souffrant d’une hépatite B chron […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-maupas/#i_11764

MÉDECINE - Histoire

  • Écrit par 
  • Charles COURY
  •  • 8 938 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Lenteurs de la clinique et progrès de l'hygiène »  : […] Les cliniciens et thérapeutes de cette époque n'ont pas fait franchir à la médecine des progrès aussi décisifs. Son exceptionnelle clairvoyance a néanmoins mérité à Thomas Sydenham (1624-1689) d'être surnommé l'« Hippocrate de l'Angleterre ». Leopold Auenbrugger (1722-1809), avec la percussion thoracique, imagina une méthode d'examen simple, active et objective. Jean-Baptiste Sénac (1693-1770), W […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-histoire/#i_11764

MÉDECINE - Médecine préventive

  • Écrit par 
  • Maurice CLOAREC
  •  • 3 414 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Rappel historique »  : […] Le souci d'éviter, donc de prévenir, une maladie ou un accident a depuis longtemps permis de protéger une population saine contre la transmission de maladies. Il s'agissait alors de pratiquer des mesures d'exclusion aboutissant à l'isolement des sujets malades ; c'est le principe des léproseries et plus tard des sanatoriums. Pour enrayer la propagation des grandes épidémies, on employait des mesur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-medecine-preventive/#i_11764

MÉRIEUX CHARLES (1907-2001)

  • Écrit par 
  • Betty DODET, 
  • Marc GIRARD
  •  • 1 095 mots

Pionnier de la virologie industrielle, Charles Mérieux a profondément marqué le monde de la biologie et de la santé publique du xx e siècle. Il rêvait, disait-il, de vacciner tous les enfants du monde, s'inscrivant dans la lignée de Louis Pasteur dont son père, Marcel Mérieux avait été l'élève. En 1897, ce dernier avait créé à Lyon un modeste laboratoire, « l'Institut biologique Mérieux », qui ef […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-merieux/#i_11764

MILLMAN IRVING (1923-2012)

  • Écrit par 
  • Karen SPARKS
  •  • 238 mots

Le microbiologiste américain Irving Millman collabora, à partir de 1967, avec le futur Prix Nobel Baruch Blumberg à l'Institute for Cancer Research (auj. Fox Chase Cancer Center) de Philadelphie pour mettre au point un vaccin contre l'hépatite B. Ce vaccin, développé en 1969, a été mis sur le marché aux États-Unis en 1982. Irving Millman conçut aussi une analyse de sang capable de détecter le vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irving-millman/#i_11764

MURRAY KENNETH (1930-2013)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 308 mots

Le biologiste britannique Kenneth Murray utilisa ses recherches sur l’ADN recombinant pour mettre au point ‒ en collaboration avec une équipe regroupant notamment son épouse, la généticienne Noreen Murray ‒ un des premiers vaccins contre l’hépatite B obtenu par génie génétique, un autre ayant été mis au point par Pierre Tiollais en France au même moment. Kenneth Murray naît le 30 décembre 1930 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kenneth-murray/#i_11764

MYCOBACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO, 
  • Gabriel GACHELIN
  • , Universalis
  •  • 4 318 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Maladies mycobactériennes majeures »  : […] Tuberculose et lèpre sont parmi les maladies infectieuses les plus anciennes et les plus répandues. La paratuberculose est une des maladies infectieuses majeures des animaux domestiques. La tuberculose bovine et la tuberculose aviaire sont aussi importantes. Dans toutes les mycobactérioses, la composante immunitaire joue un rôle essentiel. En réalité, les maladies mycobactériennes sont le résult […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mycobacteries/#i_11764

MYXOMATOSE

  • Écrit par 
  • Louis JOUBERT
  •  • 1 124 mots

Dans le chapitre « Prophylaxie »  : […] La myxomatose présente l'originalité de satisfaire les agriculteurs et les forestiers qui subissent les déprédations du lapin, mais de consterner les éleveurs, les chasseurs et les industriels en armes, munitions, pelleterie, qui réclament une prophylaxie. La prophylaxie sanitaire réglementée (déclaration, mise en interdit de l'exploitation, destruction des cadavres, abattage éventuel) ne peut is […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myxomatose/#i_11764

NICOLLE CHARLES (1866-1936)

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 595 mots

Après son internat aux hôpitaux de Paris et une thèse préparée au laboratoire du docteur Roux à l'Institut Pasteur, Charles Nicolle, fils d'un médecin rouennais, est nommé professeur suppléant à l'école de médecine de Rouen. Ses efforts pour créer un centre d'enseignement et de recherche dans le laboratoire de microbiologie de cette école n'aboutissant pas, il pose sa candidature pour le poste de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-nicolle/#i_11764

NIL OCCIDENTAL VIRUS DU ou WEST NILE VIRUS

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 1 872 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’infection du WNV chez l’homme »  : […] Le WNV était initialement considéré comme ne provoquant qu’une maladie négligeable, voire asymptomatique dans 80 p. 100 des cas. Cependant, à la fin des années 1990, des manifestations neurologiques graves, voire fatales sont apparues lors des différentes épidémies. On estime qu’environ 30 p. 100 des personnes infectées développent des symptômes allant du syndrome pseudo-grippal aux troubles neur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nil-occidental-west-nile-virus/#i_11764

PAPILLOMAVIRUS

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • François DENIS
  •  • 3 081 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Traitement des infections génitales à HPV »  : […] Le traitement des lésions précancéreuses du col utérin repose sur la destruction des lésions par exérèse d'un fragment conique du col ou conisation. Ce traitement est invasif, mais efficace. Le résultat est surveillé par un frottis de contrôle. Le dépistage de HPV négatif après conisation signe la guérison. Des traitements locaux moins invasifs ont été proposés et sont à l'étude : le cidofovir, an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papillomavirus/#i_11764

PASTEUR LOUIS (1822-1895)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 6 425 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Pasteur et la vaccination »  : […] Pasteur utilise le mot vaccination pour désigner l'injection préventive, dans le sang d'un individu, d'un germe microbien pathogène dont la virulence avait été artificiellement atténuée. Cela immunisait l'individu contre la maladie en cas de rencontre ultérieure avec le germe virulent. Le terme vaccination rendait hommage à une pratique empirique, généralisée par le médecin anglais Jenner au xv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-pasteur/#i_11764

PESTE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  • , Universalis
  •  • 3 068 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Thérapeutique et prévention »  : […] Les antibiotiques ont radicalement transformé le pronostic de la peste et assuré sa chimioprophylaxie au point de remettre en cause le principe même de la vaccination spécifique. Le traitement doit être mis en œuvre dès la moindre suspicion et sans attendre la confirmation du diagnostic ; le port d’un masque est obligatoire pour le personnel soignant. L’antibiothérapie a considérablement évolué, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peste/#i_11764

PESTE BOVINE

  • Écrit par 
  • Joseph DOMENECH
  •  • 3 132 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La lutte contre la peste bovine »  : […] Les programmes de lutte contre la peste bovine ont évolué au fur et à mesure que se développaient les nouvelles méthodes de diagnostic et les vaccins. Depuis plusieurs décennies, les stratégies de contrôle de la maladie se sont appuyées sur des mesures de police sanitaire et sur les vaccins. Concernant les mesures sanitaires, elles ont surtout été appliquées par les pays indemnes lorsqu'un foyer a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peste-bovine/#i_11764

PLOWRIGHT WALTER (1923-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 372 mots

Vétérinaire britannique, Walter Plowright mit au point un vaccin efficace et peu onéreux permettant d'entrevoir l'éradication de la peste bovine. Cette maladie virale très contagieuse, qui affecte les ruminants, a été redoutée durant des siècles, causant de lourdes pertes dans les troupeaux de bovins, de buffles (en Afrique et Asie) et autres espèces apparentées, et provoquant des désastres écono […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-plowright/#i_11764

POLIOMYÉLITE

  • Écrit par 
  • Pierre LÉPINE
  •  • 3 785 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Prophylaxie et vaccination »  : […] Les mesures générales (isolement des malades, contrôle des aliments) sont inefficaces contre la diffusion du virus dans une communauté infectée. Le pouvoir protecteur de la prophylaxie passive par les gammaglobulines spécifiques est aléatoire et de courte durée. Seule la vaccination a endigué l'extension de la maladie. Il existe deux types principaux de vaccins : – les vaccins inactivés (dits tué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poliomyelite/#i_11764

PRIX LASKER 2019

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 438 mots

Dans le chapitre « Le prix Lasker-Bloomberg en santé publique »  : […] Le prix Lasker en santé publique est attribué à Gavi (Global Alliance for Vaccines and Immunization), l’Alliance du vaccin , « pour avoir procuré un accès stable aux vaccins infantiles dans le monde entier, sauvant des millions de vies et mettant en lumière la puissance de la vaccination pour prévenir les maladies ». Cette organisation internationale, dont le siège se situe à Genève, est un parte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-lasker-2019/#i_11764

PRIX LASKER 2017

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 202 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le prix Lasker-DeBakey pour la recherche clinique  »  : […] Le prix Lasker-DeBakey a été attribué en 2017 à deux chercheurs de l'Institut national de la santé (NIH) à Bethesda (Maryland), Douglas R. Lowy et John T. Schiller, dont le travail en commun a abouti à la mise au point de vaccins contre les papillomavirus humains. Douglas R. Lowy est né en 1942. Il est docteur de l’école de médecine de l’université de New York, formation qu’il a complétée en méde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-lasker-2017/#i_11764

PROPHYLAXIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 328 mots

Ensemble des méthodes qui permettent de protéger un individu ou une population contre la diffusion de certains maux épidémiques. Dans le cas des maladies infectieuses, la méthode prophylactique par excellence est l'immunisation soit par vaccination, soit par sérovaccination (dans la diphtérie, par exemple). Faute de pouvoir immuniser les sujets sensibles, on peut soit s'attaquer aux vecteurs qui t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prophylaxie/#i_11764

RAGE

  • Écrit par 
  • Pierre SUREAU
  •  • 2 477 mots

Dans le chapitre « Le virus rabique »  : […] Le virus rabique est un Rhabdovirus, du genre Lyssavirus où l'on classe des virus dits « apparentés à la rage » tels que les virus Lagos bat, Mokola et Duvenhage dont le rôle pathogène et l'importance épidémiologique ont été mis en évidence dans plusieurs pays d'Afrique. La particule virale a la forme d'une balle de revolver, d'une longueur moyenne de 180 nm et d'un diamètre de 70 à 80 nm. (cf. ph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rage/#i_11764

RAMON GASTON (1886-1963)

  • Écrit par 
  • Albert DELAUNAY
  •  • 639 mots
  •  • 1 média

Après des études secondaires au lycée de Sens, Gaston Ramon entre à l'École vétérinaire d'Alfort. Là, il s'intéresse moins à la médecine vétérinaire qu'au travail de laboratoire. Le professeur Vallée, chargé de l'enseignement de la microbiologie, le recommande, à la fin de sa scolarité, à Émile Roux, alors directeur de l'Institut Pasteur. En 1911, il devient l'auxiliaire du vétérinaire Prévot à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-ramon/#i_11764

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La vaccination »  : […] Les découvertes de Pasteur avaient montré qu'il était possible de protéger l'homme contre l'infection bactérienne en lui conférant, au moyen de germes atténués, une maladie bénigne qui permette à l'organisme de supporter sans dommage les contaminations ultérieures. Étant donné la nature très particulière du bacille de Koch, il n'était nullement évident que l'on puisse y parvenir facilement. Calm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pathologie/#i_11764

RICKETTSIES ET RICKETTSIOSES

  • Écrit par 
  • Marcel CAPPONI, 
  • Monique THIBON
  •  • 2 024 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Typhus épidémique »  : […] Répandu dans le monde entier, le typhus épidémique a été un des grands fléaux de l'humanité. Il reste toujours capable de quelques résurgences en Asie, en Europe, en Afrique et en Amérique (Amérique centrale et Amérique du Sud). Maladie infectieuse à déclaration obligatoire dont l'agent est Rickettsia prowazeki , le typhus ne provoque pas en principe de contagion directe : en effet, son vecteur es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rickettsies-et-rickettsioses/#i_11764

R-MOLÉCULES ou PROTÉINES RECOMBINANTES

  • Écrit par 
  • Betty DODET
  •  • 674 mots

La recombinaison génétique consiste à introduire un gène étranger et à le faire exprimer chez un micro-organisme (bactéries, levure, champignons) dans des cellules d'insecte, de mammifère... ou dans un organisme (plantes, animaux transgéniques). L'expression du gène permet d'obtenir des molécules dites recombinantes, ou r−molécules, qui sont utilisées, dans le domaine de la santé, comme vaccins ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/r-molecules-proteines-recombinantes/#i_11764

ROTAVIRUS

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 358 mots

Dans les pays en développement, les rotavirus (virus à ARN double brin de la famille des Reoviridae ) représentent la première cause de mortalité liée à des diarrhées avec 1 400 décès journaliers chez des enfants. En France, les infections à rotavirus ont en général fort heureusement des conséquences moins graves, mais elles sont tout de même responsables chaque année, en moyenne, de 160 000 épis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rotavirus/#i_11764

ROUGEOLE

  • Écrit par 
  • Jacques MAURIN
  • , Universalis
  •  • 1 210 mots

Dans le chapitre « Prophylaxie »  : […] La prévention de la rougeole peut être réalisée passivement ou activement. Pour l'immunisation passive, le sérum de convalescent a depuis longtemps fait place aux immunoglobulines (gammaglobulines) spécifiques. Cette méthode de prévention est utilisée pour protéger des enfants sensibles lorsqu'on redoute pour eux la contagion, dans les collectivités en particulier. Elle est efficace mais coûteuse, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rougeole/#i_11764

ROUX ÉMILE (1853-1933)

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 567 mots

Après avoir étudié la médecine à Clermont-Ferrand et à Paris et tenu un poste d'aide de clinique à l'Hôtel-Dieu, Émile Roux s'initie à la pratique médicale auprès des malades, et à la chimie biologique dans le laboratoire de l'hôpital. Collaborateur de Pasteur, le chimiste Émile Duclaux fait appel à Roux comme clinicien pour l'étude des maladies virulentes menée à l'École normale. Bientôt conquis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-roux/#i_11764

SALK JONAS EDWARD (1914-1995)

  • Écrit par 
  • Jean-Yves NAU
  •  • 420 mots
  •  • 2 médias

Inventeur du vaccin contre la poliomyélite, Jonas Salk est mort, victime d'un infarctus du myocarde, le vendredi 23 juin 1995 à La Jolla (Calif.). C'était l'une des plus chaleureuses personnalités de la biologie du xx e  siècle, l'un des rares chercheurs qui ait réussi à associer son nom à un vaccin. Jonas Edward Salk était né à New York le 28 octobre 1914, dans une famille d'immigrés juifs polon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jonas-edward-salk/#i_11764

SIDA (syndrome immuno-déficitaire acquis)

  • Écrit par 
  • François BRICAIRE, 
  • Patrice PINELL, 
  • Yves SOUTEYRAND
  •  • 9 685 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le vaccin »  : […] Il reste à surmonter encore de nombreuses difficultés avant l'obtention d'une préparation vaccinale. La multiplicité des aspects du virus, sa grande variabilité, par exemple, rendent difficile la mise au point d'un constituant antigénique commun dénominateur efficace. Toutefois des progrès en ce domaine sont constatés régulièrement. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sida/#i_11764

STREPTOCOQUES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 6 725 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Traitement et prophylaxie des infections streptococciques »  : […] L 'antibiothérapie a radicalement transformé le pronostic des maladies d'origine streptococcique naguère cause d'une mortalité importante (pneumonie, fièvre puerpérale, septicémie, scarlatine, cardiopathie rhumatismale). Elle permet une prophylaxie remarquable du R.A.A. chez l'enfant (traitement pendant plusieurs années). À part les entérocoques nettement plus résistants aux antibiotiques, les st […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/streptocoques/#i_11764

TÉTANOS

  • Écrit par 
  • André TURPIN
  •  • 2 779 mots

Dans le chapitre « Anatoxine tétanique et immunisation »  : […] Le tétanos ayant un caractère accidentel et étant une infection non épidémique, on a préféré pendant très longtemps la sérothérapie à l'anatoxithérapie, sauf quelques tentatives de vaccination comme celles de M. von Eisler et E. Lowenstein en 1915, ou celles de H. Vallée et L. Bazy en 1917. Cependant, la sérothérapie confère une protection inférieure à celle qu'induit l'immunisation active. L'obte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tetanos/#i_11764

THEILER MAX (1899-1972)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 276 mots

Médecin américain d'origine sud-africaine, né en 1899 à Pretoria, mort en 1972 à New Haven (Connecticut). Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1951 pour « ses travaux relatifs à la fièvre jaune et à la lutte contre cette maladie ». Diplômé de médecine tropicale à Londres (1922), il émigre aux États-Unis, exerce à l'université Harvard (Boston), puis à la fondation Rockefeller (1930, New York), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-theiler/#i_11764

TUBERCULOSE

  • Écrit par 
  • Jean BRETEY, 
  • Charles COURY
  •  • 10 009 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Lutte contre la tuberculose »  : […] La lutte antituberculeuse ne date, en fait, que du début du xx e  siècle ; elle supposait la démonstration formelle du caractère contagieux de la maladie et la découverte de l'agent pathogène responsable. Si l'on excepte un établissement spécial pour écrouelleux fondé à Reims en 1645, les premières salles et les premiers hôpitaux réservés aux phtisiques ont été créés en Italie à la fin du xviii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuberculose/#i_11764

VACCINATION

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 1 881 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Origines empiriques de la vaccination »  : […] Les hommes ont découvert l'existence des phénomènes d'immunité bien avant d'entrevoir la complexité de leurs mécanismes biologiques et, très vite, certains ont compris quel profit ils pouvaient tirer de cette réaction naturelle de défense de l'organisme contre les agents infectieux. Dès le Moyen Âge, en Europe, et, probablement, bien avant en Asie, des médecins expérimentaient les premières ébauc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaccination/#i_11764

VACCINATION ANTITYPHOÏDIQUE

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 1 156 mots
  •  • 1 média

Au premier semestre de 1915, alors que la guerre s’est enlisée sur le front occidental, une violente épidémie de typhoïde balaie la zone des armées. Elle éclate en novembre 1914, connaît un pic dans les premiers mois de 1915, et est suivie d’ un nouvel épisode épidémique sérieux constitué cette fois de paratyphoïdes, qui atteint son paroxysme à l’été de 1915. Lors de l’entrée en guerre, les hygié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaccination-antityphoidique/#i_11764

VARIOLE

  • Écrit par 
  • Robert FASQUELLE, 
  • Jacques MAURIN
  •  • 5 103 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'éradication de la variole dans le monde »  : […] En 1948, la première réunion de l'Assemblée mondiale de la santé décida de mettre la lutte contre la variole au premier plan de son programme. En 1952, l'O.M.S. réunit à Genève un comité de quatre experts (Mac Clean, Royaume-Uni ; K. Andersen, Danemark ; Cummings, États-Unis ; R. Fasquelle, France) : une expérimentation internationale est entreprise avec échange de vaccins secs. La conclusion est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variole/#i_11764

VIROLOGIE

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • Michel BARME, 
  • François DENIS, 
  • Léon HIRTH
  •  • 10 443 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Prévention spécifique »  : […] Elle vise à protéger par immunisation les sujets indemnes exposés à la contagion. On peut administrer des anticorps « tout faits », des immunoglobines spécifiques, qui conféreront une protection transitoire ou vacciner afin d'induire une protection durable. La vaccination anti-infectieuse consiste à introduire chez un individu une préparation antigénique dérivée de l'agent infectieux de manière à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virologie/#i_11764

VIRUS

  • Écrit par 
  • Vincent BARGOIN
  •  • 8 306 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Virus et médecine »  : […] Contre les virus, la médecine est encore largement prophylactique. Elle est en mesure de décrire les modes de contamination pour éviter les actes contaminants et, dans un certain nombre de cas, de prévenir l'infection par des vaccins administrés préventivement ou sitôt reconnue la possibilité d'une contamination. Les médicaments antiviraux sont spécifiques mais peu nombreux. C'est contre une malad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus/#i_11764

VIRUS ET VIROLOGIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 458 mots

1883 Louis Pasteur cultive le virus rabique dans le tissu nerveux du lapin. Le terme virus n’a alors pas de sens précis et désigne tout agent pathogène. 1892 Dimitri Ivanovski démontre que, contrairement aux bactéries, un virus peut traverser les filtres de porcelaine poreuse, d’où le nom de virus filtrant. Ce critère permet de distinguer les deux catégories d’organismes. 1902 Walter Reed et James […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus-et-virologie-reperes-chronologiques/#i_11764

YERSIN ALEXANDRE (1863-1943)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 771 mots
  •  • 1 média

Né à Lavaux, lycéen à Lausanne, Alexandre Yersin fait à Marburg en 1884 sa première année d'études médicales, qu'il préfère poursuivre à Paris. En 1885, il entre à l'Hôtel-Dieu dans le service de Cornil, puis devient en 1887 externe à l'hôpital des Enfants-Malades et soutient en 1888 sa thèse sur le développement du tubercule expérimental, devenu classique sous le nom de « tuberculose type Yersin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-yersin/#i_11764


Affichage 

Couple réaction immunitaire-vaccination

dessin

La vaccination permet d'acquérir une immunité spécifique artificielle vis-à-vis d'un antigène donné en s'appuyant sur le principe de mémoire du système immunitaire Elle consiste à mettre en contact l'organisme avec de très faibles doses de virus ou de bactéries atténués et inoffensifs... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Gaston Ramon

photographie

Le vétérinaire français Gaston Ramon (1886-1963) s'oriente vers la recherche après 1918 Il découvre les anatoxines, un type de vaccin absolument nouveau Il consacre quarante années à l'Institut Pasteur dont il a été le directeur dans les années 1930 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Invention de la vaccination

photographie

Le médecin chirurgien anglais Edward Jenner (1749-1823) vaccine son fils contre la variole, vers 1815 Ses recherches avaient duré vingt années avant qu'il n'osât expérimenter son vaccin sur un jeune garçon, en 1796 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Jonas Salk

vidéo

En 1954, le corps médical donne l'autorisation au docteur Jonas Salk de tester l'efficacité d'un nouveau vaccin contre la poliomyélite : 440 000 jeunes reçoivent des injections du vaccin de Salk, tandis que 210 000 reçoivent des injections factices C'est la première fois que des volontaires... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Vaccination contre la poliomyélite

photographie

Une fillette, peu rassurée, est vaccinée contre la poliomyélite lors de la grande campagne britannique de vaccination, en 1956 

Crédits : Thurston Hopkins/ Picture Post/ Getty Images

Afficher

Couple réaction immunitaire-vaccination
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Gaston Ramon
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Invention de la vaccination
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Jonas Salk
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Vaccination contre la poliomyélite
Crédits : Thurston Hopkins/ Picture Post/ Getty Images

photographie