V., Thomas PynchonFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Deux intrigues superposées

On remarque d'abord dans V. l'abondance de noms parodiques comme Dewey Gland ou Baby Face Falange ainsi qu'un style un peu décousu, qui évoque une comédie musicale où les personnages interrompraient l'action pour donner des duos. V. souligne aussi les conventions du genre par des titres explicatifs et des résumés en tête de chaque chapitre, des emprunts à la tradition picaresque chère à George Smollet (Les Aventures de Roderick Random, 1748) et au symbolisme ubuesque et amer de l'écrivain américain Nathanael West (1903-1940).

Une seconde lecture se révèle nécessaire pour comprendre les enjeux du roman. Elle montre que c'est à un examen détaillé des rapports entre le rationnel et l'irrationnel que nous invitent les deux lignes narratives : l'une porte sur l'existence, l'autre sur l'Histoire. Ainsi, l'intrigue concernant Benny Profane repose surtout sur les sentiments et l'expérience du personnage. Irrévérencieux sans être rebelle, né la veille de Noël, Benny Profane rêve d'un monde et de relations qui ne l'engagent pas : « Il y en a parmi nous qui ont peur de mourir, d'autres craignent la solitude humaine. Profane, lui, redoutait ces paysages, terrestres ou marins, où rien ne vivait que lui-même. Il semblait que toujours il s'y fourvoyât : on tourne un coin de rue, on ouvre la porte du pont-promenade, et on y est, en plein pays ennemi. » Il se laisse porter par les événements, et avec ses amis va traquer les alligators dans les égouts de New York, juste pour gagner sa vie.

Parallèlement à ce premier fil narratif, Herbert Stencil s'ingénie à trouver des explications et un sens à ce qui se présente, fût-ce à travers une simple « copie du réel ». Né à l'aube du xxe siècle, il a dormi dans l'entre-deux-guerres et se réveille sur le tard, brûlant de comprendre le sens de l'Histoire. Il entreprend donc d'écrire l'histoire de V., qui a été l'épouse de son père. Pour cela, il va d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  V., Thomas Pynchon  » est également traité dans :

PYNCHON THOMAS (1937- )

  • Écrit par 
  • Anne BATTESTI
  •  • 1 866 mots

Dans le chapitre « Le souci historique »  : […] L'histoire familiale de Thomas Pynchon, du reste, se rattache à l'histoire nationale et littéraire. Son ancêtre puritain émigra en Amérique dès 1630 et fut un notable indocile de la Nouvelle-Angleterre, auteur d'un traité religieux controversé qui lui fit reprendre le chemin de l'Angleterre en laissant à son fils le soin de ses affaires ; l'on trouve trace de cette généalogie dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-pynchon/#i_25060

Pour citer l’article

Michel FABRE, « V., Thomas Pynchon - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/v/