UNION EUROPÉENNECommunauté européenne

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les fondements de la construction européenne

La Communauté, tout comme l’Union qui lui a succédé, a pour objectif d'établir un marché commun fondé sur une union douanière (le traité fixe à cet égard des règles précises et un calendrier détaillé) et de rapprocher progressivement les politiques économiques des États membres. Il ne s'agit pas seulement de les coordonner, mais d'établir des politiques communes par des transferts de compétence dans les domaines prévus par le traité où l'intervention de la puissance publique est déjà déterminante (agriculture, transports, commerce, monnaie). La Communauté doit ainsi réaliser sa double mission de développement économique et de progrès social. Comme la CECA, la Communauté européenne est fondée sur la conviction du caractère bénéfique d'un vaste espace économique, facteur d'autorité dans les négociations avec les tiers, et sur la volonté que ce progrès économique ne se fasse pas au détriment des travailleurs. Des politiques d'« accompagnement » ont été progressivement mises en place pour permettre aux secteurs industriels en difficulté et aux régions défavorisées de bénéficier d'aides financières et de tirer un profit maximal de leur insertion dans le vaste espace économique en expansion. En matière de coopération judiciaire et policière, la plupart des décisions seront désormais prises à la majorité, et non plus à l'unanimité. Ce qui doit être essentiellement retenu ici, c'est que la Communauté européenne repose sur des fondements à la fois techniques et économiques spécifiques.

Le principe de subsidiarité

Ce principe juridique a été défini dans le traité de Rome lors de la révision de 1992. Très discuté et surtout contesté à la fois en raison de sa prétendue complexité et en ce qu'il emprunterait à une logique institutionnelle et normative de type fédéral, le principe de subsidiarité est pourtant indispensable au bon fonctionnement de la Communauté. Il permet de définir qui, des États ou de la Communauté, doit intervenir dans un domaine (une politique) où les compétences sont partagées entre les États et la Communauté, en s'interrogeant sur le niveau d'action juridique et politique le plus pertinent. Soit ce sont les États individuellement qui estiment être les mieux à même d'assumer une politique déterminée (l'environnement par exemple), soit c'est la Communauté qui estime que son intervention est à la fois indispensable et plus efficace.

Présenté autrement, le principe en question permet d'arbitrer entre ce qui relève de l'intérêt communautaire, donc à légiférer par la Communauté, ou de l'intérêt individuel des États et par conséquent de leur seule souveraineté. Une fois cet intérêt commun défini et reconnu, ce qui implique une intervention institutionnelle et normative de la Communauté européenne, les États acceptent alors, et définitivement, que ce soit cette dernière qui devienne compétente dans le domaine en question. C'est la Commission européenne qui doit justifier dans ses projets de règlement et de directive l'action communautaire au regard du principe de subsidiarité. Le Conseil, donc les États, en adoptant l'acte, avalise cette intervention communautaire. Ils peuvent évidemment la contester. Le Protocole no 2 attaché au traité de Lisbonne prévoit de plus que les parlements nationaux, disposant chacun de deux voix consultatives, pourront obtenir, s'ils réunissent une majorité qualifiée, le réexamen des propositions qui ne respecteraient pas à leurs yeux ledit principe.

La libre circulation des personnes

Depuis le 1er janvier 1970, les ressortissants de la Communauté européenne bénéficient de l'interdiction de toute discrimination fondée sur la nationalité en ce qui concerne l'emploi, la rémunération et les conditions de travail. Les travailleurs salariés d'un pays membre peuvent rechercher un emploi dans toute la Communauté et bénéficient des mêmes droits que les nationaux en matière de protection sociale. Les travailleurs indépendants (professions libérales, commerçants et artisans) peuvent également exercer leur activité à titre occasionnel ou définitif dans le pays de leur choix. Toutefois, lorsque l'accès à une profession est subordonné à la délivrance d'un certificat d'aptitude ou d'un diplôme, il faut entrer dans une catégorie qui a fait l'objet d'une directive établissant l'équivalence. Les médecins, les dentistes, les vétérinaires, les sages-femmes peuvent s'établir libreme [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

UE (Union européenne)

UE (Union européenne)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Union européenne et Conseil de l'Europe : drapeau

Union européenne et Conseil de l'Europe : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Lituanie : l'entrée dans l'Union Européenne

Lituanie : l'entrée dans l'Union Européenne
Crédits : Petras Malukas/ AFP

photographie

Création du Marché commun, 1958

Création du Marché commun, 1958
Crédits : Pathé

vidéo

Afficher les 4 médias de l'article

Écrit par :

Classification

Autres références

«  UNION EUROPÉENNE (UE)  » est également traité dans :

UNION EUROPÉENNE - Justice communautaire

  • Écrit par 
  • Rostane MEHDI
  •  • 6 583 mots

La justice communautaire s'incarne en une juridiction permanente, obligatoire et souveraine disposant de compétences très étendues dans l'ensemble des matières couvertes par le droit communautaire. La Cour de justice des Communautés européennes (C.J.C.E.), autant par les moyens qui lui furent affectés que par l'idée qu'elle se fait de sa mission, a tenu et assume encore un rôle central dans l'une […] Lire la suite

UNION EUROPÉENNE - Politique agricole commune

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 7 263 mots
  •  • 7 médias

La Politique agricole commune ou PAC est la plus ancienne des politiques communes de l'Union européenne. Elle a été et demeure un des principaux fondements de la construction européenne, même si elle ne mobilise plus aujourd’hui qu’environ 40 p. 100 du budget communautaire contre plus de 70 p. 100 à ses débuts dans les années 1960. La France reste, devant l’Espagne, l’Allemagne et l’Italie, le pr […] Lire la suite

UNION EUROPÉENNE - Politique commune des pêches

  • Écrit par 
  • Jean BONCOEUR, 
  • Jean-Paul TROADEC
  •  • 2 246 mots

Pour enrayer la dégradation alarmante des ressources halieutiques et diminuer les surcapacités de pêche, la Commission européenne a proposé, en mai 2002, de réformer la politique commune des pêches. Les mesures relatives à la réduction de la flotte et à la suppression des aides publiques à l'exploitation suscitent, dans plusieurs pays de l'Union européenne, un […] Lire la suite

UNION EUROPÉENNE : ÉLARGISSEMENT VERS L'EST - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Edith LHOMEL
  •  • 696 mots

11-12 décembre 1992 Le Conseil européen d'Édimbourg annonce que des décisions vont être prises « afin de préparer les pays associés à l'adhésion à l'Union ».22-23 juin 1993 Le Conseil européen de Copenhague précise que les pays associés devront remplir trois critères s'ils désirent devenir membres de l'UE : présenter les caractéristiques d'une économ […] Lire la suite

CRISE DE L'UNION EUROPÉENNE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 311 mots

Au printemps de 2005, l'Union européenne entre dans une crise politique grave, d'autant plus marquante que cette dernière vient contredire une dynamique apparemment irrésistible. Un an plus tôt, en effet, l'U.E. semblait être parvenue à mener de front les processus d'élargissement et d'approfondissement, deux axes majeurs de la construction européenne depuis l'origine. Passée le 1 […] Lire la suite

UNION EUROPÉENNE (U.E.), chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

BÂLE ACCORDS DE (1972)

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 299 mots

Le 24 avril 1972, les accords monétaires de Bâle sont signés. Ils mettent en place l'une des propositions du plan rédigé par l'équipe réunie autour de Pierre Werner, Premier ministre luxembourgeois de l'époque, proposant de parvenir par étapes à la création d'une Union économique et monétaire. C'est alors la création du fameux serpent monétaire européen, la première tentative européenne de stabili […] Lire la suite

ACIER - Économie

  • Écrit par 
  • Franco MANNATO
  •  • 10 109 mots

Dans le chapitre « Un problème de surcapacités »  : […] Depuis 1973 et le premier choc pétrolier, la sidérurgie mondiale souffre d'un problème de surcapacités, problème qui n'a pas été résolu malgré plusieurs dizaines d'années d'efforts. Ces capacités excédentaires grèvent les producteurs et ont souvent limité les bénéfices de l'industrie sidérurgique. Au niveau mondial, les capacités de production d'acier brut ont été profondément restructurées après […] Lire la suite

AGENCE SPATIALE EUROPÉENNE ou ESA (European Space Agency)

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 2 470 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L’E.S.A. et ses membres »  : […] Vingt pays d’Europe sont désormais membres de l’E.S.A. L’Autriche, la Finlande, la Grèce, l’Irlande, le Luxembourg, la Norvège, la Pologne, le Portugal, la République tchèque et la Roumanie sont venus rejoindre les pays fondateurs. Le Canada est membre associé ; il contribue à des projets au titre d’un accord de coopération. La Hongrie, la Lettonie, la Slovénie et l’Estonie participent égalemen […] Lire la suite

AGRICULTURE - Histoire des agricultures depuis le XXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 9 956 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La révolution agricole dans les pays développés »  : […] Dans les pays développés, cette révolution agricole s'est déroulée par étapes, au fur et à mesure que l'industrie et la recherche en ont produit les moyens mécaniques, chimiques et biologiques : tracteurs et machines de puissance, de capacité et de complexité croissantes, permettant de réduire la force de travail humaine et animale ; engrais minéraux pour les plantes et aliments concentrés pour l […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

9 juin 2022 Union européenne. Résolution dénonçant un « risque de génocide » dans le Xinjiang.

Le Parlement européen approuve un texte reconnaissant le « sérieux risque de génocide » qui menace la communauté ouïgoure dans le Xinjiang chinois, ainsi qu’une résolution demandant l’interdiction de l’importation dans l’Union européenne de produits issus du travail forcé. En septembre 2020, les États-Unis ont imposé une telle interdiction, avant de l’appliquer spécifiquement aux produits provenant du Xinjiang par le biais d’un texte voté en décembre 2021. […] Lire la suite

1er-30 avril 2022 Ukraine – Russie. Mise au jour de massacres de civils dans la région de Kiev évacuée par les troupes russes.

Le 7 également, l’Union européenne (UE) adopte un cinquième paquet de sanctions à l’encontre de la Russie. Les Vingt-Sept décident à l’unanimité un embargo sur le charbon russe, l’interdiction des transactions avec quatre grandes banques russes, l’interdiction de l’accès au territoire de l’UE des navires et des camions russes et biélorusses, ainsi que l’arrêt de l’importation de Russie et de l’exportation vers la Russie d’une nouvelle série de produits. […] Lire la suite

20 avril 2022 Chine. Ratification de deux conventions de l'OIT sur le travail forcé.

Ces ratifications constituent un préalable à l’entrée en vigueur de l’accord global sur les investissements conclu entre la Chine et l’Union européenne en décembre 2020. Elles interviennent alors que les États-Unis ont interdit, en décembre 2021, toute importation en provenance du Xinjiang à compter de novembre s’il n’est pas établi que les produits importés ne sont pas le fruit d’un travail forcé. […] Lire la suite

24 mai - 7 juin 2021 Mali. Coup d'État contre les organes de transition.

L’arrestation des dirigeants civils de la transition sera dénoncée par le Conseil de sécurité de l’ONU, l’Union africaine, la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), les États-Unis et l’Union européenne. Le 27, Bah N’Daw et Moctar Ouane, qui ont démissionné, sont libérés. […] Lire la suite

18-29 mai 2020 Santé. Réunion de l'assemblée générale de l'OMS.

Le 19, les pays membres adoptent une résolution présentée par l’Union européenne, qui prévoit la réalisation, « au plus vite », d’une « évaluation indépendante de la riposte sanitaire internationale coordonnée par l’OMS ». Les États-Unis s’y rallient. La Chine demande que cette enquête ne débute qu’au terme de la pandémie. La résolution évoque également, au sujet des futurs vaccins et traitements de la Covid-19, une « mise en commun volontaire de brevets […] pour faciliter un accès rapide, équitable et économiquement abordable à ces produits ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre-Yves MONJAL, « UNION EUROPÉENNE - Communauté européenne », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/union-europeenne-communaute-europeenne/