U.N.I.T.A. (Uniao nacional para a independência total de Angola ou Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola)

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 312 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Les colonies portugaises »  : […] Le paradoxe portugais réside sans doute dans le fait que, à l'heure où les autres « repliaient le drapeau », le Portugal le déployait. La colonisation portugaise en Afrique, plutôt déficiente avant la Seconde Guerre mondiale, se fit beaucoup plus présente après. L'émigration vers les colonies fut encouragée et s'accéléra surtout après 1960. L' Angola comptait déjà près de 175 000 Blancs en 1960 et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-les-decolonisations/#i_84258

ANGOLA

  • Écrit par 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Didier PÉCLARD
  • , Universalis
  •  • 8 754 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Du salazarisme à l'indépendance »  : […] En mai 1926, la République portugaise est, à son tour, renversée par un coup d'État militaire qui permet l'accession au pouvoir d' António de Oliveira Salazar. Dans les années 1930, celui-ci instaure l' Estado novo (État nouveau), régime autoritaire de type fasciste, qui prend fin, le 25 avril 1974, avec la révolution des œillets, une révolte d'officie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angola/#i_84258

DOS SANTOS JOSÉ EDUARDO (1942- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 719 mots

Homme politique angolais, président de 1979 à 2017. Né le 28 août 1942 à Luanda, José Eduardo Dos Santos rejoint, en 1961, depuis Brazzaville (Congo) où il s'est exilé, le Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA) qui lutte pour l'indépendance de cette colonie portugaise. Deux ans plus tard, il est choisi par le MPLA pour faire des études à Moscou, où il reçoit une formation d'ingénieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-eduardo-dos-santos/#i_84258

EST-OUEST RELATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques HUNTZINGER, 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  • , Universalis
  •  • 12 324 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'ère de la guerre fraîche (1973-1980) »  : […] La guerre du Kippour d'octobre 1973 révèle, quelques mois après la signature de l'accord de Washington sur la prévention des conflits et le contrôle commun des crises, toute la fragilité des nouvelles relations américano-soviétiques. Le conflit est, certes, l'occasion d'une concertation des deux puissances pour limiter ou stopper les hostilités, mais il crée un choc dans l'administration américai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relations-est-ouest/#i_84258

SAVIMBI JONAS (1934-2002)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 155 mots

Homme politique angolais. Étudiant à Lisbonne à la fin des années 1950, Jonas Savimbi rencontre le communiste Agostinho Neto, cofondateur du Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (M.P.L.A.), mais adhère au Front de libération nationale de l'Angola (F.L.N.A.) de Holden Roberto, avant de créer lui-même, en 1966, l'Union pour l'indépendance totale de l'Angola (U.N.I.T.A.). Lorsque l'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jonas-savimbi/#i_84258


Affichage 

Camp d'entraînement de l'U.N.I.T.A., Angola, 1961

photographie

Des soldats de l'UNITA (Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola) entraînent les recrues au maniement des armes chinoises, dans un camp proche de la frontière de Zambie, lors de la guerre d'indépendance, en 1961 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Guerre civile en Angola, 1999

photographie

Soldat angolais posté devant les corps de rebelles de l'UNITA (Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola), tués le 5 février 1999 lors d'une attaque pour le contrôle de Caala (province de Huambo) Déployées sur plusieurs fronts, les forces de l'UNITA s'étaient emparées de... 

Crédits : PA Photos

Afficher

Indépendance de l'Angola, 1975

photographie

Une statue, témoin du pouvoir colonial portugais, a été déboulonnée par l'UNITA (Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola) à Nova-Lisboa (actuel Huambo), la principale ville tenue par l'UNITA (1975) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Jonas Savimbi, 1976

photographie

Entouré de ses gardes du corps, Jonas Savimbi, chef de l'UNITA (Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola), arrive dans la ville côtière de Lobito, en 1976 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Camp d'entraînement de l'U.N.I.T.A., Angola, 1961
Crédits : Hulton Getty

photographie

Guerre civile en Angola, 1999
Crédits : PA Photos

photographie

Indépendance de l'Angola, 1975
Crédits : Hulton Getty

photographie

Jonas Savimbi, 1976
Crédits : Hulton Getty

photographie