UNE HISTOIRE MONÉTAIRE DES ÉTATS-UNIS, 1867-1960, Milton Friedman et Anna SchwartzFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La remise en cause des relances keynésiennes

Le livre combine approche théorique et travail statistique, pour démontrer l'inefficacité des politiques de relance keynésiennes. Celles-ci reposent sur l'idée qu'en période de sous-emploi les prix sont rigides et que toute augmentation de la demande, qui se traduit par une augmentation de la capacité de dépense et donc de la masse monétaire, induit une augmentation de la production. Pour Friedman, cette idée est fausse et il se fait fort d'établir que ce genre d'approche débouche inéluctablement sur de l'inflation.

Par-delà, le but du livre est de démontrer qu'un des objets de la politique économique est de gérer la quantité de monnaie sans évolutions brutales qui ne peuvent entraîner qu'inflation ou déflation. Pour ce faire, les auteurs s'appuient sur l'équation quantitative de la monnaie dans sa version la plus connue, telle qu'elle est formulée dès le xvie siècle par Jean Bodin et exprimée mathématiquement par Irving Fischer, sous la forme MV = pT, où M représente la masse monétaire, V la vitesse de circulation de la monnaie, p le niveau des prix et T le volume des transactions.

Milton Friedman et Anna Schwartz commencent par étudier la vitesse de circulation de la monnaie généralement considérée comme constante. Analysant les séries de masse monétaire américaine depuis la fin de la guerre de Sécession, ils arrivent à une double conclusion. En premier lieu, leurs calculs montrent que la vitesse de circulation de la monnaie évolue et qu'elle a tendance sur le long terme à diminuer. La monnaie est en quelque sorte un bien de luxe que les agents économiques accumulent au fur et à mesure que leur revenu augmente. Plus une société est riche et plus elle a tendance à thésauriser : une augmentation de 10 p. 100 du revenu implique une augmentation de 18 p. 100 de la masse monétaire. En second lieu, cette tendance de long terme doit être affinée pour le court terme. En phase [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  UNE HISTOIRE MONÉTAIRE DES ÉTATS-UNIS, 1867-1960, Milton Friedman et Anna Schwartz  » est également traité dans :

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Monétarisme

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 551 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Monétarisme moderne et courbe de Phillips »  : […] Si Bodin ou Ricardo fondaient leur point de vue sur un raisonnement purement logique, les monétaristes contemporains s'appuient sur l'histoire économique récente pour défendre leur vision du libéralisme et combattre les thèses keynésiennes. Théoricien le plus représentatif du monétarisme, Milton Friedman (1912-2006) a étudié l'évolution des prix et la quantité de monnaie en circulation aux États- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-monetarisme/#i_32313

FED (Federal Reserve System ou Système fédéral de réserve américain)

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 8 548 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une circulation élastique »  : […] Assurer une « monnaie élastique » désigne la mission essentielle du F.R.S. dans l'esprit des créateurs du système, mais l'expression est vague et revêt au moins deux significations différentes. En un sens, l'élasticité est la réactivité du stock de monnaie aux transactions et il convient de satisfaire, mieux que dans le précédent système bancaire national, les variations saisonnières, cycliques o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fed/#i_32313

FRIEDMAN MILTON (1912-2006)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 155 mots

Dans le chapitre « Le théoricien reconnu du monétarisme »  : […] Auteur abondant, Milton Friedman cultive plusieurs registres, celui de l'universitaire rigoureux comme celui du militant et du polémiste habile qui soutient le Parti républicain et tient une chronique dans le magazine Newsweek . Ses idées trouvent leur cohérence dans l'opposition systématique au keynésianisme dominant des années où il commence sa carrière. Il s'emploie à démo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milton-friedman/#i_32313

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Marc DANIEL, « UNE HISTOIRE MONÉTAIRE DES ÉTATS-UNIS, 1867-1960, Milton Friedman et Anna Schwartz - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/une-histoire-monetaire-des-etats-unis-1867-1960/